Nouvelles recettes

Qui sont les 10 PDG les mieux payés de l'industrie alimentaire ?

Qui sont les 10 PDG les mieux payés de l'industrie alimentaire ?

Le chef de la direction, ou PDG, est au sommet de la chaîne alimentaire d'une entreprise et est souvent la personne la mieux payée de la masse salariale de l'entreprise. Dans une entreprise prospère, le PDG peut sérieusement en profiter, nous avons donc décidé de jeter un coup d'œil et de voir ce que font les grands patrons de certaines des plus grandes entreprises alimentaires. Effectivement, leurs salaires sont astronomiques.

Qui sont les 10 PDG les mieux payés de l'industrie alimentaire ? (Diaporama)

Les responsabilités individuelles des PDG varient d'une entreprise à l'autre, mais dans tous les cas, ils rendent compte directement au conseil d'administration, et lorsqu'il s'agit de la responsabilité des succès ou des échecs de l'entreprise, la responsabilité leur revient. Les PDG sont chargés de définir la stratégie et la vision globale d'une entreprise, ainsi que la direction à prendre pour l'entreprise. Ils décident quels nouveaux marchés entrer, quels partenariats former et qui doit être embauché pour y parvenir. Ils construisent également la culture de l'entreprise, embauchent de nouvelles personnes et licencient ceux qui ne sont pas performants, et établissent des budgets.

Parce qu'un PDG peut faire ou défaire une entreprise, embaucher le bon est un processus délicat et coûteux. Un bon PDG est le meilleur atout qu'une entreprise puisse avoir, et pour cette raison, ils sont très demandés. Si un PDG a fait ses preuves pour aider les entreprises à réussir, il peut alors percevoir des salaires de plusieurs millions de dollars et découvrir que plusieurs entreprises différentes se feront concurrence, offrant des salaires et des avantages astronomiques comme les actions de l'entreprise afin pour séduire un candidat prisé.

Le salaire élevé du PDG contraste souvent fortement avec les maigres salaires des employés, et cette tension fait surface dans l'industrie alimentaire plus que tout autre. Par exemple, l'année dernière Nerdwallet compris qu'un employé de McDonald's devrait travailler 3,86 mois d'heures supplémentaires d'affilée juste pour gagner ce que le PDG gagne en une heure. Deuxièmement, alors que le salaire minimum fédéral de 7,25 $ est resté inchangé au cours des cinq dernières années, la rémunération du PDG a augmenté de 109%.

Bien que les salaires de base des PDG soient assez généreux, ce sont les récompenses en actions et autres incitations qui augmentent vraiment leur salaire net. Prenez Denise Morrison, PDG de Campbell's, par exemple. Son salaire de base en 2013 était de 991 667 $, mais après les attributions d'actions, la rémunération du régime d'intéressement autre qu'en actions, la variation de la valeur de la pension et les gains de rémunération différés, et « toutes les autres rémunérations », elle a remporté un total de 8 708 442 $. selon l'AFL-CIO.

Selon l'AFL-CIO, le PDG le mieux payé de 2013 était Larry Ellison d'Oracle, qui a engrangé 78 440 657 $, suivi de près par Elon Musk de Tesla Motors. Bien que les salaires des PDG des entreprises alimentaires les mieux payés n’atteignent pas tout à fait ce niveau de la stratosphère, ils sont toujours astronomiquement élevés. Lisez la suite pour savoir qui sont les 10 PDG les mieux payés dans le monde de l'alimentation et combien ils gagnent.

10) Gary Rodkin, ConAgra


Cette entreprise d'aliments emballés basée à Omaha fabrique et vend des aliments pour les supermarchés, les restaurants et les établissements de restauration. Leurs marques comprennent Healthy Choice, Hunt's, Orville Redenbacher's, Wesson oil, Swiss Miss, Reddi-Whip, PAM et Hebrew National. Le PDG de l'entreprise, Gary Rodkin, a remporté 10 711 785 $ l'année dernière.

9) C. Larry Pope, Smithfield


Le plus grand transformateur de porc des États-Unis a été fondé en 1936 et élève aujourd'hui 15 millions de porcs par an et en traite 27 millions, produisant plus de 6 milliards de livres de porc. Son président et chef de la direction, C. Larry Pope, a gagné 10 778 390 $ en 2013.

Cliquez ici pour savoir quels 8 PDG sont les mieux payés de l'industrie alimentaire.


Voici comment le salaire des PDG des plus grandes entreprises du Minnesota se compare à celui de leurs employés moyens

Un panneau d'embauche est affiché à l'extérieur d'un magasin Target le 12 février 2019 à Sausalito, en Californie. (Photo de Justin Sullivan/Getty Images)

Le salaire des PDG des entreprises Fortune 500 du Minnesota était en moyenne 278 fois supérieur au salaire médian des travailleurs de leurs entreprises en 2018, selon une analyse des données des déclarations de procuration des entreprises.

L'exigence de la loi Dodd Frank selon laquelle les entreprises publiques doivent déclarer les ratios de rémunération du PDG par rapport à la rémunération médiane des travailleurs, entrée en vigueur en 2018, a suscité des protestations de la part de nombreuses entreprises, tandis que les défenseurs des droits du travail ont applaudi le mandat comme une fenêtre sur ce qu'ils considèrent comme une rémunération excessive des dirigeants. Au Minnesota, les ratios couvrent un large éventail, de 110 à 1 à la coopérative agricole CHS, Inc. à 767 à 1 à Target.

La rémunération des PDG aux États-Unis a explosé au cours des dernières décennies, augmentant d'environ 940 % de 1978 à 2018 dans les 350 plus grandes entreprises du pays, ajustées en fonction de l'inflation, selon l'Economic Policy Institute, un groupe de réflexion non partisan. Pendant ce temps, les salaires du travailleur type ont augmenté de 11,9%. En 1978, les PDG gagnaient environ 30 fois plus que le travailleur moyen, un ratio qui a explosé depuis lors.

Les chercheurs n'ont pas trouvé d'explication définitive à la croissance de la rémunération des dirigeants, mais des études ont mis en évidence quelques raisons possibles, notamment une augmentation de la taille des entreprises américaines et des capacités des PDG à trouver de nouvelles opportunités d'investissement. La flambée des salaires des dirigeants explique au moins une partie de l'augmentation des inégalités de revenus aux États-Unis, selon les experts, car la plupart des gains de revenus au cours des dernières décennies ont profité aux employés les mieux payés du pays.

Le Congrès n'a pas précisé pourquoi il a demandé à la Securities and Exchanges Commission d'adopter la règle de divulgation du ratio de rémunération en vertu de la loi Dodd-Frank, adoptée en 2010 pour renforcer la réglementation du secteur financier à la suite de la crise financière de 2008. Sur la base de la législation, le La SEC a déterminé que son intention était de donner aux actionnaires plus d'informations pour évaluer la rémunération du PDG. Deux ans après l'entrée en vigueur de la règle, les chercheurs n'ont pas identifié d'impact significatif des divulgations du ratio de rémunération.

Le ratio de rémunération du PDG peut fournir un aperçu de la répartition des salaires dans les sociétés ouvertes, mais les données comportent quelques mises en garde. Il est important de noter que la Securities and Exchange Commission n'a pas précisé exactement comment les entreprises doivent calculer la rémunération, elles utilisent donc différentes méthodologies pour obtenir les chiffres.

De plus, le travailleur médian peut sembler très différent selon l'entreprise et l'industrie. Chez Target – qui avait le ratio de rémunération PDG/travailleur médian le plus élevé du Minnesota et le salaire médian le plus bas – le travailleur médian est à temps partiel, a noté la société dans sa déclaration de procuration. Une grande partie des employés de Best Buy sont également à temps partiel, a écrit un porte-parole de Best Buy dans un e-mail au Minnesota Reformer.

Un employé du magasin Target récupère des caddies à rapporter dans le magasin le 21 août 2019 à Pembroke Pines, en Floride. (Photo de Joe Raedle/Getty Images)

Le ratio salarial a tendance à dépendre davantage du salaire médian des travailleurs que de la rémunération du dirigeant, selon une étude du cabinet de conseil Pearl Meyer. Le travailleur médian gagnait moins de 14 000 $ dans huit des 10 entreprises américaines avec les ratios de rémunération les plus élevés, selon un rapport Equilar des 200 PDG les mieux payés du pays.

Les chercheurs ont constaté que les ratios varient également selon l'industrie. Les entreprises des secteurs de la consommation – comme les détaillants et les fabricants de produits alimentaires – ont les ratios les plus élevés, tandis que celles des services financiers et des services publics ont les plus faibles, selon Pearl Meyer.

Un porte-parole de Xcel Energy a déclaré dans un e-mail au Minnesota Reformer que le salaire du PDG Ben Fowke – qui s'élevait à 12,1 millions de dollars en 2018, tandis que l'employé médian gagnait 108 946 $ – est largement basé sur les performances et lié à des objectifs tels que la réduction des émissions de carbone. Les émissions de carbone de l'entreprise ont chuté de 38% entre 2005 et 2018, selon son site Internet.

« La rémunération de nos dirigeants est concurrentielle sur le marché, procure un intérêt direct dans le succès à long terme de l'entreprise en accordant des subventions en actions et est fortement liée à l'obtention de résultats commerciaux supérieurs. Nos programmes de rémunération encouragent les dirigeants les plus performants à rester et à continuer à diriger Xcel Energy », indique un communiqué de la société.

La rémunération du PDG d'Ecolab est également "concurrentielle sur le marché", a déclaré un porte-parole dans un e-mail au Minnesota Reformer. Une entreprise externe a déterminé que la rémunération était « alignée sur les performances et que les pratiques de rémunération de l'entreprise sont peu préoccupantes », a écrit le porte-parole.

Chez Ecolab, l'employé médian a gagné 54 285 $, selon sa déclaration de procuration de 2019, tandis que le PDG Douglas Baker Jr. a été indemnisé de 14,3 millions de dollars. Les revenus de la société ont augmenté de 6% en glissement annuel en 2018, pour atteindre 146,6 milliards de dollars, selon son rapport annuel.

Un porte-parole de General Mills a déclaré dans un e-mail que la société estimait que le salaire de ses dirigeants – 9,8 millions de dollars pour le PDG Jeff Harmening au cours de l'exercice 2019, contre 57 177 $ pour l'employé médian – était conforme aux moyennes du secteur. General Mills est "transparent sur la façon dont nous rémunérons les dirigeants en mettant l'accent sur les incitations à long terme construites autour des performances de l'entreprise", a déclaré le porte-parole dans un e-mail au Minnesota Reformer.


Rencontrez les PDG les mieux payés de Wall Street

La gestion d'actifs peut payer assez bien, surtout si vous avez créé votre propre entreprise.

SNL Financial LC a publié cette semaine son classement des directeurs généraux les mieux rémunérés de Wall Street, du gestionnaire d'actifs aux courtiers et aux banques d'investissement. Sept des 10 PDG les mieux payés en 2014 provenaient du secteur de la gestion d'actifs. En fait, les cinq avec les plus gros chèques de paie ont tous dirigé des gestionnaires d'actifs qu'ils ont fondés.

Le PDG de Gamco Investors Inc., Mario Gabelli, a remporté les honneurs pour la cinquième année consécutive, sa rémunération totale atteignant 88,5 millions de dollars. Une majorité de la rémunération de M. Gabelli provenait de son rôle de gestionnaire de portefeuille d'un certain nombre de fonds Gamco. Il a également gagné 14,4 millions de dollars grâce à un contrat de travail unique qui lui donne droit à des frais de gestion incitatifs d'un montant de 10 % du bénéfice total avant impôts de l'entreprise.

Le PDG de Blackstone Group LP, Stephen Schwarzman, a été le principal acteur de la liste. Il a perçu 85,9 millions de dollars d'indemnisation l'année dernière, soit près de quatre fois les 22 millions de dollars de 2013.

Henry Kravis et George Roberts, co-présidents et co-PDG de KKR & Co., ont complété la liste des dirigeants gagnant plus de 60 millions de dollars l'année dernière. Laurence Fink de BlackRock Inc. a gagné 23,9 millions de dollars, assez bien pour la cinquième place.


Les PDG sont-ils trop payés ?

L'écart de rémunération entre les dirigeants et leurs salariés est-il trop important ?

Les élèves des lycées américains peuvent obtenir un accès numérique gratuit au New York Times jusqu'au 1er septembre 2021.

Certains travailleurs devraient-ils être payés plus que d'autres? Combien en plus? Quels facteurs devraient déterminer la rémunération d'un employé ?

À votre avis, combien devrait-on rémunérer un directeur général ou un PDG par rapport au reste des travailleurs d'une entreprise ? Ce graphique, issu de notre collection de 28 graphiques du New York Times pour aider les étudiants à en savoir plus sur les inégalités, montre comment le rapport entre la rémunération des dirigeants et le salaire moyen des travailleurs a changé au fil du temps :

Que remarquez-vous sur ce graphique ? Qu'est-ce que vous vous demandez?

Dans « C.E.O. La rémunération reste stratosphérique, même dans les entreprises battues par la pandémie », David Gelles écrit que certaines des mêmes entreprises qui ont licencié des milliers de travailleurs pendant la pandémie ont toujours payé généreusement leurs PDG :

Boeing a connu une année 2020 historiquement mauvaise. Son 737 Max a été cloué au sol pendant la majeure partie de l'année après deux accidents mortels, la pandémie a décimé ses activités et la société a annoncé son intention de licencier 30 000 travailleurs et a signalé une perte de 12 milliards de dollars. Néanmoins, son directeur général, David Calhoun, a été récompensé par quelque 21,1 millions de dollars de compensation.

Norwegian Cruise Line a à peine survécu à l'année. Avec l'arrêt de l'industrie des croisières, la société a perdu 4 milliards de dollars et a mis en congé 20% de son personnel. Cela n'a pas empêché Norwegian de plus que doubler le salaire de Frank Del Rio, son directeur général, à 36,4 millions de dollars.

Et chez Hilton, où près d'un quart du personnel de l'entreprise a été licencié alors que les hôtels du monde entier étaient vides et que l'entreprise a perdu 720 millions de dollars, ce fut une bonne année pour l'homme en charge. Hilton a indiqué dans un dépôt de titres que Chris Nassetta, son directeur général, avait reçu une rémunération d'une valeur de 55,9 millions de dollars en 2020.

Le coronavirus a plongé le monde dans une crise économique, a fait monter en flèche le taux de chômage aux États-Unis et a laissé des millions d'Américains lutter pour joindre les deux bouts. Pourtant, dans bon nombre des entreprises les plus durement touchées par la pandémie, les dirigeants en charge ont été comblés de richesses.

Les fortunes divergentes des PDG et des travailleurs ordinaires illustrent les divisions marquées dans une nation au bord du précipice d'un boom économique mais toujours en proie à de fortes inégalités de revenus. Les marchés boursiers sont en hausse et les riches dépensent librement, mais des millions de personnes sont toujours confrontées à d'importantes difficultés. Les cadres montent des fortunes tandis que les travailleurs licenciés font la queue dans les banques alimentaires.

L'écart entre la rémunération des dirigeants et le salaire moyen des travailleurs se creuse depuis des décennies. Selon l'Economic Policy Institute, les chefs d'entreprise des grandes entreprises gagnent désormais en moyenne 320 fois plus que leur travailleur typique. En 1989, ce ratio était de 61 pour 1. De 1978 à 2019, la rémunération a augmenté de 14% pour les travailleurs typiques. Il a augmenté de 1 167 % pour les PDG.

La pandémie n'a fait qu'aggraver ces disparités, car des centaines d'entreprises ont accordé à leurs dirigeants des salaires d'une valeur nettement supérieure à ce que la plupart des Américains gagneront au cours de leur vie entière.

Étudiants, lire l'article en entier, puis dites-nous :

Les PDG gagnent-ils trop d'argent ? Pensez-vous que leur salaire est trop élevé par rapport à celui du travailleur moyen ? Pourquoi ou pourquoi pas?

À votre avis, quels facteurs devraient déterminer le salaire d'un employé? Dans quelle mesure pensez-vous qu'il devrait y avoir des différences de rémunération entre les travailleurs ? Quelle devrait être l'ampleur de ces différences et sur quels critères devraient-elles être fondées ?

Pensez-vous que les cadres qui ont gagné plus d'argent pendant la pandémie étaient justifiés de le faire ? Pourquoi ou pourquoi pas?

Que savez-vous de la répartition de la richesse aux États-Unis ? Pensez-vous que le PDG la rémunération doit-elle être reconsidérée dans le contexte d'une forte inégalité de richesse et de revenus et d'écarts de rémunération selon les critères raciaux et de genre ? (Par exemple, une revue du New York Times de 2020 a révélé que parmi les personnes au sommet des 25 entreprises les plus valorisées aux États-Unis, seulement six sont asiatiques ou noires, toutes sont des hommes.)

Pensez-vous que l'inégalité des revenus est un problème? Pourquoi ou pourquoi pas? Si oui, pensez-vous que les efforts pour combler l'écart devraient se concentrer sur la limitation des revenus des travailleurs les mieux payés, l'augmentation des revenus des moins bien payés, ou les deux ?

À propos de l'opinion des étudiants

Retrouvez toutes nos questions d'opinion d'étudiants dans cette colonne.
Vous avez une idée pour une question d'opinion étudiante? Dis nous à propos de cela.
En savoir plus sur l'utilisation de nos invites d'écriture quotidiennes gratuites pour l'apprentissage à distance.

Les étudiants de 13 ans et plus aux États-Unis et au Royaume-Uni, et de 16 ans et plus ailleurs, sont invités à commenter. Tous les commentaires sont modérés par le personnel du Learning Network, mais n'oubliez pas qu'une fois votre commentaire accepté, il sera rendu public.


Les 10 PDG de logiciels et services les mieux payés

Le chiffre de salaire médian pour l'industrie des logiciels et des services était de 10,7 millions de dollars, en dessous de la médiane globale des PDG en année pleine de toutes les sociétés du S&P 500.

Théo François

L'exécutif logiciel le mieux payé de 2017 ? C'était Gary Norcross, directeur général de Fidelity National Information Services Inc., à 29,1 millions de dollars.

Fidelity National, également connu sous le nom de FIS, est un fournisseur de technologie bancaire. M. Norcross dirige la société basée à Jacksonville, en Floride, depuis janvier 2015. Sa rémunération totale a augmenté de 46% par rapport à 20 millions de dollars l'année précédente, selon les documents réglementaires. Le rendement total pour les actionnaires de la société, qui reflète l'appréciation du cours de l'action et les dividendes, était de 26% l'année dernière.

Une porte-parole a déclaré que 11,1 millions de dollars de la rémunération de M. Norcross l'année dernière incluaient une prime spéciale pour l'intégration de SunGard, que FIS a acquise fin 2015. Elle a déclaré que la majeure partie de sa rémunération était étroitement liée à la performance et alignée sur les intérêts des actionnaires.

Le chiffre de salaire médian pour l'industrie des logiciels et des services, qui comprenait 24 PDG en année pleine au 30 avril, était de 10,7 millions de dollars, en dessous de la médiane globale de 12,1 millions de dollars pour les PDG en année pleine de toutes les sociétés du S&P 500, selon une analyse du Journal. des dépôts de procuration par les entreprises du S&P 500. Le rendement total médian des sociétés de logiciels était de 33 %, contre environ 19 % dans l'ensemble.

Les fondateurs faiblement rémunérés ont contribué à faire baisser le salaire médian. Larry Page, PDG de la société mère de Google, Alphabet Inc., n'a gagné que 1 $. Le fondateur de Facebook Inc., Mark Zuckerberg, a gagné 8,9 millions de dollars, dont la plupart consistaient en des services de sécurité personnelle et domestique.


Ce sont les PDG les mieux payés des plus grandes entreprises américaines

2 sur 101 4 sur 101 6 sur 101 7 sur 101 8 sur 101 10 sur 101 11 sur 101 12 sur 101 14 sur 101 16 sur 101 18 sur 101 20 sur 101 22 sur 101 24 sur 101 26 sur 101 28 sur 101 30 sur 101 32 sur 101 34 sur 101 36 sur 101 37 sur 101 38 sur 101 40 sur 101 42 sur 101 45 sur 101 48 sur 101 49 sur 101 50 sur 101 52 sur 101 55 sur 101 57 sur 101 60 sur 101 62 sur 101 63 sur 101 65 sur 101 68 sur 101 71 sur 101 74 sur 101 75 sur 101 76 sur 101 77 sur 101 78 sur 101 79 sur 101 83 sur 101 86 sur 101 88 sur 101 91 sur 101 92 sur 101 94 sur 101 96 sur 101 99 sur 101

Corrections et clarifications : Une version précédente de cette histoire nommait le PDG incorrect de PepsiCo et énumérait la rémunération incorrecte d'Oscar Munoz. Sean O'Connor a été inclus dans cette liste par erreur et a été supprimé.

Les directeurs généraux sont les employés les plus haut placés – et souvent les plus en vue – de toute entreprise ou organisation. Ils sont aussi généralement les mieux payés. Dans certaines grandes entreprises, les PDG gagnent plus de 1 000 fois ce que gagnent leurs employés.

La question de savoir si un tel écart salarial est justifié ou non est un sujet de débat. Les pressions qui accompagnent le poste au sommet de n'importe quelle grande entreprise américaine, cependant, sont indéniables. Les PDG des sociétés cotées en bourse sont responsables envers les clients, les régulateurs, les actionnaires, les membres du conseil d'administration et leurs propres employés, dans les bons comme dans les mauvais moments.

24/7 Wall St. a passé en revue les programmes de rémunération des PDG des plus grandes sociétés américaines cotées en bourse par chiffre d'affaires. À quelques exceptions près, les plus grandes entreprises déclarent des rémunérations des PDG d'au moins sept chiffres. La grande majorité de ces PDG gagnent huit chiffres par an. Certains de ces PDG sont les personnes les plus riches de leur état et même parmi les plus riches du pays.

Pour classer les PDG les mieux payés des plus grandes entreprises américaines, 24/7 Wall St. a examiné la rémunération totale des PDG des 150 plus grandes sociétés ouvertes ayant les revenus déclarés les plus élevés pour l'exercice clos le 31 décembre 2017, sauf indication contraire, comme indiqué par Forbes. .

Tous les chiffres de rémunération et le nombre d'employés sont ceux de la dernière déclaration de procuration publiée ou de la dernière déclaration 10-K publiée. Dans certaines entreprises, le PDG répertorié dans la procuration la plus récente n'occupe plus le poste le plus élevé et est répertorié comme étant à la retraite.

Étant donné que la société de logiciels Oracle a deux PDG, 101 PDG sont inclus dans cette liste. Nous avons inclus des sociétés qui ont été fusionnées, acquises ou qui sont devenues privées depuis la période d'indemnisation déclarée.

Michael Kaufmann, PDG de Cardinal Health. (Photo : avec l'aimable autorisation de Cardinal Health)

100. Michael Kaufmann
• Rémunération annuelle la plus récente : 8,4 millions de dollars
• Société: Cardinal Santé
• Revenus : 130,0 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 40,400

99. Pietro Satriano
• Rémunération annuelle la plus récente : 8,6 millions de dollars
• Société: US Foods Holding
• Revenus : 24,1 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 25,204

98. Thomas Bené
• Rémunération annuelle la plus récente : 8,8 millions de dollars
• Société: Sysco
• Revenus : 55,4 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 45,900

97. Mark Parker
• Rémunération annuelle la plus récente : 9,5 millions de dollars
• Société: Nike
• Revenus : 34,4 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 74,400

96. Tom Hayes
• Rémunération annuelle la plus récente : 9,5 millions de dollars (démissionnaire)
• Société: Aliments Tyson
• Revenus : 38,3 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 114,000

95. Oscar Munoz
• Rémunération annuelle la plus récente : 10,5 millions de dollars
• Société: United Continental Holdings
• Revenus : 37,7 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 89,800

94. Charles Lowrey
• Rémunération annuelle la plus récente : 10,4 millions de dollars
• Société: Financière prudentielle
• Revenus : 59,7 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 49,705

93. Todd Vasos
• Rémunération annuelle la plus récente : 10,6 millions de dollars
• Société: Dollar Général
• Revenus : 23,5 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 129,000

92. Craig Menear
• Rémunération annuelle la plus récente : 11,4 millions de dollars
• Société: Dépôt à domicile
• Revenus : 100,9 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 413,000

91. Steven Collis
• Rémunération annuelle la plus récente : 11,5 millions de dollars
• Société: AmerisourceBergen
• Revenus : 153,1 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 19,500

90. W. Rodney McMullen
• Rémunération annuelle la plus récente : 11,5 millions de dollars
• Société: Kroger
• Revenus : 122,7 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 449,000

89. W. Douglas Parker
• Rémunération annuelle la plus récente : 12,2 millions de dollars
• Société: Groupe American Airlines
• Revenus : 42,2 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 126,600

88. Antonio Neri
• Rémunération annuelle la plus récente : 12,6 millions de dollars
• Société: Hewlett Packard Enterprise
• Revenus : 28,9 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 66,000

87. Jeff Gennette
• Rémunération annuelle la plus récente : 12,7 millions de dollars
• Société: Macy's
• Revenus : 24,8 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 148,300

86. Michel Romain
• Rémunération annuelle la plus récente : 12,9 millions de dollars
• Société: 3M
• Revenus : 31,7 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 91,536

85. Arne Sorenson
• Rémunération annuelle la plus récente : 12,9 millions de dollars
• Société: Marriott International
• Revenus : 22,9 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 177,000

84. Thomas Fanning
• Rémunération annuelle la plus récente : 13,1 millions de dollars
• Société: Du sud
• Revenus : 23,0 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 31,344

83. Edouard Bastien
• Rémunération annuelle la plus récente : 13,2 millions de dollars
• Société: Delta Airlines
• Revenus : 41,2 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 86,564

82. Kevin Johnson
• Rémunération annuelle la plus récente : 13,4 millions de dollars
• Société: Starbucks
• Revenus : 22,4 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 277,000

81. Andrew Cecere
• Rémunération annuelle la plus récente : 13,4 millions de dollars
• Société: Bancorp des États-Unis
• Revenus : 24,0 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 72,402

80. Stefano Pessina
• Rémunération annuelle la plus récente : 13,5 millions de dollars
• Société: Alliance des bottes Walgreens
• Revenus : 118,2 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 290,000

79. Edward Breen
• Rémunération annuelle la plus récente : 13,8 millions de dollars
• Société: DowDuPont Inc.
• Revenus : 62,7 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 98,600

Lynn Good, PDG de Duke Energy. (Photo : Photo de Scott Halleran / Getty Images pour KPMG)

78. Lynn Bon
• Rémunération annuelle la plus récente : 14,0 millions de dollars
• Société: Duc Énergie
• Revenus : 23,2 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 29,060

77. Jim Umpleby
• Rémunération annuelle la plus récente : 14,0 millions de dollars
• Société: chenille
• Revenus : 45,6 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 98,400

76. Susan Patricia Griffith
• Rémunération annuelle la plus récente : 14,2 millions de dollars
• Société: Progressive
• Revenus : 26,8 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 33,656

75. Gail Boudreaux
• Rémunération annuelle la plus récente : 14,2 millions de dollars
• Société: Hymne
• Revenus : 90,0 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 56,000

74. Marvin Ellison
• Rémunération annuelle la plus récente : 14,3 millions de dollars
• Société: Lowe's
• Revenus : 68,6 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 255,000

73. Alan Schnitzer
• Rémunération annuelle la plus récente : 14,6 millions de dollars
• Société: Voyageurs Cos.
• Revenus : 28,9 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 30,800

72. Steven Kandarian
• Rémunération annuelle la plus récente : 14,7 millions de dollars
• Société: MetLife
• Revenus : 66,2 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 49,000

71. Dirk Van de Put
• Rémunération annuelle la plus récente : 15,0 millions de dollars
• Société: Mondelez International
• Revenus : 25,9 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 90,000

70. David Abney
• Rémunération annuelle la plus récente : 15,1 millions de dollars
• Société: UPS
• Revenus : 65,9 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 346,415

69. Michael Long
• Rémunération annuelle la plus récente : 15,3 millions de dollars
• Société: Flèche Électronique
• Revenus : 26,8 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 18,800

68. Christophe Grue
• Rémunération annuelle la plus récente : 15,6 millions de dollars
• Société: Exelon
• Revenus : 33,5 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 34,621

67. Tim Cook
• Rémunération annuelle la plus récente : 15,7 millions de dollars
• Société: Pomme
• Revenus : 229,2 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 123,000

66. Stephen Easterbrook
• Rémunération annuelle la plus récente : 15,9 millions de dollars
• Société: McDonalds
• Revenus : 22,8 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 375,000

65. Timothée Wentworth
• Rémunération annuelle la plus récente : 15,9 millions de dollars
• Société: Express Scripts Holding (depuis acquis par Cigna)
• Revenus : 100,1 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 26,600

64. André Calantzopoulos
• Rémunération annuelle la plus récente : 15,9 millions de dollars
• Société: Philip Morris International
• Revenus : 28,7 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 80,600

63. Bruce D. Broussard
• Rémunération annuelle la plus récente : 16,3 millions de dollars
• Société: Humana
• Revenus : 53,8 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 45,900

62. Thomas Kennedy
• Rémunération annuelle la plus récente : 16,3 millions de dollars
• Société: Raythéon
• Revenus : 25,3 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 64,000

61. James Quincey
• Rémunération annuelle la plus récente : 16,4 millions de dollars
• Société: Coca Cola
• Revenus : 35,4 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 61,800

60. John Flannery
• Rémunération annuelle la plus récente : 16,6 millions de dollars (démissionnaire)
• Société: General Electric
• Revenus : 122,3 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 313,000

Robert Swan, PDG d'Intel. (Photo : avec l'aimable autorisation d'Intel)

59. Robert Swan
• Rémunération annuelle la plus récente : 16,7 millions de dollars
• Société: Intelligence
• Revenus : 62,8 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 102,700

58. Hubert Joly
• Rémunération annuelle la plus récente : 16,8 millions de dollars
• Société: Meilleur achat
• Revenus : 42,2 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 125,000

57. Ernie Hermann
• Rémunération annuelle la plus récente : 16,9 millions de dollars
• Société: TJX
• Revenus : 35,9 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 235,000

56. David Ricks
• Rémunération annuelle la plus récente : 17,2 millions de dollars
• Société: Eli Lilly
• Revenus : 22,9 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 40,655

55. Richard Fairbank
• Rémunération annuelle la plus récente : 17,3 millions de dollars
• Société: Financière Capital One
• Revenus : 30,0 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 49,300

54. S.J. Squeri
• Rémunération annuelle la plus récente : 17,3 millions de dollars
• Société: American Express
• Revenus : 35,6 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 55,000

53. David Taylor
• Rémunération annuelle la plus récente : 17,4 millions de dollars
• Société: Procter & Gamble
• Revenus : 66,2 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 95,000

52. David Wichmann
• Rémunération annuelle la plus récente : 17,4 millions de dollars
• Société: Groupe UnitedHealth
• Revenus : 201,2 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 260,000

51. V.M. Rometty
• Rémunération annuelle la plus récente : 17,6 millions de dollars
• Société: IBM
• Revenus : 79,1 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 366,000

50. Gregory Hayes
• Rémunération annuelle la plus récente : 17,6 millions de dollars
• Société: Technologies unies
• Revenus : 59,8 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 204,700

49. James Hackett
• Rémunération annuelle la plus récente : 17,8 millions de dollars
• Société: Moteur Ford
• Revenus : 156,8 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 202,000

48. John Hammergren
• Rémunération annuelle la plus récente : 18,1 millions de dollars (démissionnaire)
• Société: McKesson
• Revenus : 198,5 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 64,500

47. Alex Gorski
• Rémunération annuelle la plus récente : 18,2 millions de dollars
• Société: Johnson & Johnson
• Revenus : 76,5 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 134,000

46. ​​Timothée Sloan
• Rémunération annuelle la plus récente : 18,4 millions de dollars (démissionnaire)
• Société: Wells Fargo
• Revenus : 97,7 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 262,700

45. Samuel Allen
• Rémunération annuelle la plus récente : 18,5 millions de dollars
• Société: Deere
• Revenus : 29,7 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 60,476

44. Robert Bradway
• Rémunération annuelle la plus récente : 18,6 millions de dollars
• Société: Amgen
• Revenus : 22,8 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 20,800

43. Thomas Wilson
• Rémunération annuelle la plus récente : 18,7 millions de dollars
• Société: Allstate
• Revenus : 38,5 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 42,680

42. Marc Bertolini
• Rémunération annuelle la plus récente : 18,8 millions de dollars
• Société: Aetna (depuis vendu à CVS)
• Revenus : 60,5 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 47,950

41. Joseph Gorder
• Rémunération annuelle la plus récente : 18,8 millions de dollars
• Société: Valéro Énergie
• Revenus : 88,4 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 10,015

40. Darren Woods
• Rémunération annuelle la plus récente : 18,8 millions de dollars
• Société: Exxon Mobil
• Revenus : 244,4 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 71,200

David Cordani, PDG de Cigna. (Photo : Cigna Corporation / Wikimedia Commons)

39. David Cordani
• Rémunération annuelle la plus récente : 18,9 millions de dollars
• Société: Cigna
• Revenus : 41,6 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 46,000

38. Dion Weisler
• Rémunération annuelle la plus récente : 19,2 millions de dollars
• Société: HP
• Revenus : 52,1 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 49,000

37. Darius Adamczyk
• Rémunération annuelle la plus récente : 19,2 millions de dollars
• Société: Honeywell International
• Revenus : 40,5 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 131,000

36. Greg Garland
• Rémunération annuelle la plus récente : 19,3 millions de dollars
• Société: Phillips 66
• Revenus : 91,6 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 14,600

35. I. Lire
• Rémunération annuelle la plus récente : 19,5 millions de dollars (démissionnaire)
• Société: Pfizer
• Revenus : 52,5 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 90,200

34. J. R. Luciano
• Rémunération annuelle la plus récente : 19,6 millions de dollars
• Société: Archer Daniels Midland
• Revenus : 60,8 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 31,300

33. Steve MollenKopf
• Rémunération annuelle la plus récente : 20,0 millions de dollars
• Société: Qualcomm
• Revenus : 22,9 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 33,800

32. M.K. Wirth
• Rémunération annuelle la plus récente : 20,6 millions de dollars
• Société: Chevron
• Revenus : 134,5 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 51,900

31. David Salomon
• Rémunération annuelle la plus récente : 20,7 millions de dollars
• Société: Groupe Goldman Sachs
• Revenus : 42,3 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 36,600

30. Phebe Novakovic
• Rémunération annuelle la plus récente : 20,7 millions de dollars
• Société: Dynamique générale
• Revenus : 31,0 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 98,800

29. Brian Duperreault
• Rémunération annuelle la plus récente : 20,9 millions de dollars
• Société: AIG
• Revenus : 49,5 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 49,800

28. Kenneth Frazier
• Rémunération annuelle la plus récente : 20,9 millions de dollars
• Société: Merck
• Revenus : 40,1 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 69,000

27. Richard Gonzalez
• Rémunération annuelle la plus récente : 21,3 millions de dollars
• Société: AbbVie
• Revenus : 28,2 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 29,000

26. Charles Robbins
• Rémunération annuelle la plus récente : 21,3 millions de dollars
• Société: Systèmes Cisco
• Revenus : 48,0 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 72,900

25. R. Milton Johnson
• Rémunération annuelle la plus récente : 21,4 millions de dollars (démissionnaire)
• Société: HCA Santé
• Revenus : 47,7 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 221,491

24. Marillyn Hewson
• Rémunération annuelle la plus récente : 21,5 millions de dollars
• Société: Lockheed Martin
• Revenus : 51,0 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 100,000

23. Marie Barra
• Rémunération annuelle la plus récente : 21,9 millions de dollars
• Société: General Motors
• Revenus : 157,3 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 180,000

22. Mark Sutton
• Rémunération annuelle la plus récente : 21,9 millions de dollars
• Société: Papier International
• Revenus : 23,3 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 56,000

21. Larry Merlo
• Rémunération annuelle la plus récente : 21,9 millions de dollars
• Société: CVS Santé
• Revenus : 184,8 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 203,000

20. Hans Vestberg
• Rémunération annuelle la plus récente : 22,2 millions de dollars
• Société: Verizon
• Revenus : 126,0 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 155,400

Hans Vestberg, PDG de Verizon. (Photo : [email protected] / Flickr)

19. Mark Zuckerberg
• Rémunération annuelle la plus récente : 22,6 millions de dollars
• Société: Facebook
• Revenus : 40,7 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 25,105

18. Brian Moynihan
• Rémunération annuelle la plus récente : 22,8 millions de dollars
• Société: Bank of America Corp.
• Revenus : 100,3 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 209,376

17. C. Douglas McMillon
• Rémunération annuelle la plus récente : 22,8 millions de dollars
• Société: Walmart
• Revenus : 500,3 milliards de dollars
• Nombre d'employés: 2,300,000

16. Dennis Muilenburg
• Most recent annual compensation: $23.4 million
• Company: Boeing
• Revenue: $93.4 billion
• Number of employees: 140,800

15. R.M. Lance
• Most recent annual compensation: $23.4 million
• Company: ConocoPhillips
• Revenue: $32.6 billion
• Number of employees: 11,400

14. Michael Corbat
• Most recent annual compensation: $24.2 million
• Company: Citigroup
• Revenue: $88.0 billion
• Number of employees: 209,000

13. Wesley Bush
• Most recent annual compensation: $24.2 million (stepped down)
• Company: Northrop Grumman
• Revenue: $25.8 billion
• Number of employees: 70,000

12. Miles White
• Most recent annual compensation: $24.3 million
• Company: Abbott Laboratories
• Revenue: $27.4 billion
• Number of employees: 99,000

11. Indra Nooyi
• Most recent annual compensation: $24.5 million (stepped down)
• Company: PepsiCo
• Revenue: $62.8 billion
• Number of employees: 263,000

10. Satya Nadella
• Most recent annual compensation: $25.8 million
• Company: Microsoft
• Revenue: $90.0 billion
• Number of employees: 124,000

9. John Milligan
• Most recent annual compensation: $26.0 million (stepped down)
• Company: Gilead Sciences
• Revenue: $26.1 billion
• Number of employees: 10,000

8. Michael Neidorff
• Most recent annual compensation: 26,1 millions de dollars
• Company: Centene
• Revenue: $48.6 billion
• Number of employees: 33,700

7. James Gorman
• Most recent annual compensation: 28,2 millions de dollars
• Company: Morgan Stanley
• Revenue: $43.6 billion
• Number of employees: 57,633

6. R. Stephenson
• Most recent annual compensation: $29.1 million
• Company: AT&T
• Revenue: $160.5 billion
• Number of employees: 254,000

5. James Dimon
• Most recent annual compensation: $31.0 million
• Company: J.P. Morgan Chase
• Revenue: $113.9 billion
• Number of employees: 252,539

4. Brian Roberts
• Most recent annual compensation: $32.5 million
• Company: Comcast
• Revenue: $84.5 billion
• Number of employees: 164,000

3. Robert Iger
• Most recent annual compensation: $65.6 million
• Company: Disney
• Revenue: $55.1 billion
• Number of employees: 199,000

2. Safra Catz
• Most recent annual compensation: $108.3 million (tie)
• Company: Oracle
• Revenue: $37.7 billion
• Number of employees: 138,000

1. Mark Hurd
• Most recent annual compensation: $108.3 million (tie)
• Company: Oracle
• Revenue: $37.7 billion
• Number of employees: 138,000

Mark Hurd, co-CEO of Oracle. (Photo: Justin Sullivan / Getty Images)

24/7 Wall Street is a USA TODAY content partner offering financial news and commentary. Its content is produced independently of USA TODAY.


Apple's Cook Tops the List of Highest-Paid CEOs

Steve Jobs left big shoes. Apple Inc. is betting $378 million that Tim Cook is the right guy to fill them.

That is the value of the annual pay package Mr. Cook was awarded last August, when he was named Apple chief executive, about two months before Mr. Jobs died. Nearly all of the compensation stems from a grant of one million shares of restricted stock, valued at $376.2 million, based on Apple's stock price at the time.

Mr. Cook's 2011 compensation is the highest recorded in The Wall Street Journal's annual CEO pay survey since at least 2006, when the Securities and Exchange Commission changed its rules for reporting executive pay.

The shares carry unusual restrictions. Mr. Cook can't sell half the shares before 2016, and the other half before 2021. Still, the rapid run-up in Apple's stock means the shares are now valued at $530 million.

In its proxy statement, Apple said it viewed the shares as compensation for the next 10 years, and not solely for 2011. An Apple spokesman declined to make additional comment.


Energy industry leader tops SA’s highest-paid public company CEOs

Oil refiner Valero Energy Corp.'s Joe Gorder tops the list of the San Antonio area's highest-paid public company CEOs for 2019.

Gorder's total compensation for 2019 was $28.2 million, up from $18.8 million in 2018, according to a company filing with the Securities and Exchange Commission. That total includes multiple forms of compensation, including $1.7 million in salary, a $4.1 million bonus, $14.5 million in stock awards, a $7.5 million change in pension value and $384,999 in other compensation, according to Valero's recent proxy statement filed with the SEC.

The change in pension value is primarily due to fluctuations in interest rates and impact on discount rate and present value calculations, Valero (NYSE: VLO) spokeswoman Lillian Riojas said in an email. In 2018, Gorder's pension value increased by $1.35 million. Gorder's stock awards for 2019 were up by nearly $4.6 million, while his bonus in 2019 decreased by $525,000 from 2018, resulting in a reduction in cash compensation.

Riojas said that over 91% of Valero's shareholders approved the company's executive pay and that those who didn't "were primarily European investors who prefer or follow the European compensation model." And she said third-party rating agencies, such as Equillar, consider Valero's executive compensation as well aligned with shareholders' interests.

San Antonio-based Valero reported net income of $2.4 billion for 2019, down $700 million from 2018, according to recent filings.

Coming in fourth on the list is Victory Capital Holdings Inc. CEO David Brown, a relative newcomer to San Antonio. The global investment management firm moved its headquarters to San Antonio from Cleveland late last year.

Victory Capital (Nasdaq: VCTR) generated $204 million in revenue during first quarter 2020, up 134% from $87 million in the same period last year, according to a recent filing. Its net income for the quarter was $73.9 million, up from $19.3 million last year. This is due mostly to an increase in the average amount of assets under management after the Ad


The Top Ten Highest Paid CEOs

In The Wall Street Journal's annual survey of 200 big companies with revenue over $4 billion, median total direct CEO compensation declined slightly -- 0.9% to $6.95 million, mainly because of smaller equity awards and corporate belt-tightening. But plenty of CEOs still scored big paydays.

Here's a list of the top ten by total direct compensation, which includes salary, annual incentives and long term incentives. For the full CEO pay report, including the list of 200 CEOs pay and related articles, Cliquez ici.

1. Ray Irani, Occidental Petroleum Corp. Mr. Irani was awarded total direct compensation of $52.2 million, up from $49.9 million in 2008. Neither figure includes $96.5 million that Mr. Irani gained last year through exercising stock options and vesting of restricted stock. Mr. Irani's $52.2 million total primarily reflects the initial or target value of incentive awards linked to Occidental's financial and stock performance.

The oil company's directors believe in "excellent pay for excellent performance," and Mr. Irani's leadership resulted "in exceptional returns for stockholders," said a spokesman. From 2007 through 2009, Occidental posted shareholder returns averaging 20.6% a year, sixth among companies in the Journal survey. Total shareholder return is the stock-price change plus reinvested dividends.


Millionaire CEOs should support a living wage for fast-food workers

Business leaders have every right to voice concerns about a $15-an-hour minimum wage. Anything that could cut into profits is a legitimate worry for companies.

But the spectacle of millionaire CEOs opposing a living wage for their workers serves only to highlight the obscene income gap between those at the top and everyone else whose contributions help keep the corporate wheels turning.

Sally Smith, chief executive of the restaurant chain Buffalo Wild Wings, said last week that a $15 minimum hourly wage would hurt teens seeking their first paying job. Restaurants, she said, would favor people with more experience.

Buffalo Wild Wings has two outlets in Los Angeles, which has approved raising the minimum wage to $15 over the next five years, and one in Pasadena.

Smith received compensation worth $4 million last year, making her one of the 10 highest-paid CEOs in the restaurant industry, according to the financial website the Motley Fool.

Maybe it’s a bit of a cheap shot to cite Smith’s pay in the same breath as presenting her thoughts on the minimum-wage issue. Because she’s right: A $15-an-hour wage pourrait prompt employers to favor more experienced workers over newcomers.

But that doesn’t mitigate the perversity of someone in the top 0.5% income bracket actively trying to prevent her underlings from making enough to afford a one-room apartment and put food on the table.

Smith’s comments came just a week after Dunkin’ Donuts’ CEO, Nigel Travis, was quoted as saying that a $15 minimum hourly wage for fast-food workers is “absolutely outrageous.”

His compensation more than doubled last year to $10.2 million.

Christopher Faricy, an assistant professor of political science at Syracuse University, told me it’s reasonable to set minimum wages at different levels in different parts of the country. But for CEOs making gobs of money, he said, “fighting against a living wage comes across as heartless.”

Earnings have been largely stagnant for working stiffs. Wages and salaries rose a record-low 0.2% in the second quarter, the Labor Department said Friday, making the first quarter’s 0.7% growth seem meteoric by comparison.

The typical CEO, on the other hand, made more than 300 times as much as ordinary workers last year, according to a recent report from the Economic Policy Institute.

It found that each of the heads of the largest U.S. companies was pulling down an average $16.3 million, which represented a more than 54% pay hike since the end of the financial crisis in 2009.

Since 1978, inflation-adjusted CEO pay has climbed — wait for it — nearly 1,000%, the report found. Wages for ordinary workers, meanwhile, rose just 11% over the same period.

The consulting firm Deloitte reported last year that the average German CEO made 147 times what the typical worker made, the average British CEO’s pay was 84 times greater than workers’, and Japanese CEOs scraped by with just 67 times what underlings earned.

The average American worker was paid $36,134 last year, according to the Bureau of Labor Statistics.

I reached out to both Buffalo Wild Wings and Dunkin’ Donuts to see whether they wanted to walk back their boss’ remarks or address how anyone could live on current minimum wages in pricey places like L.A.

A spokeswoman for Buffalo Wild Wings said Smith’s comments “were about the unintended consequences on youth employment” and that “she did not discuss how workers in costly places like L.A. could get by on current wages.”

A spokeswoman for Dunkin’ said Travis supports “reasonable increases to the minimum wage at the state and local level.” But she said Dunkin’ Donuts is against “unfairly” targeting fast-food chains for higher wages, even though these are where many minimum-wage workers are employed.

The reality is that opponents of a higher minimum wage are being shortsighted. They forget that Henry Ford famously boosted his workers’ pay in 1914 because he wanted them to afford his cars and he didn’t want them leaving for better jobs.

They also overlook that, adjusted for inflation, the federal minimum wage peaked in 1968 at $8.54 an hour (in 2014 dollars), according to Pew Research. Since it was last raised in 2009 to the current $7.25 per hour, the federal minimum has lost about 8.1% of its purchasing power because of higher cost-of-living expenses.

In other words, minimum-wage workers are making moins now than they did nearly half a century ago

“We have mounting evidence that raising the minimum wage won’t increase unemployment,” said Linda Rosenstock, dean emeritus of UCLA’s Fielding School of Public Health. “If anything, it will create benefits for employers.”

For example, she said, a living wage improves employee morale, which in turn boosts productivity and reduces costly turnover.

Rosenstock said recent research has shown that low pay can take a toll on workers’ health by forcing them to hold multiple jobs or perform double shifts, and to not seek medical treatment when needed. This can result in higher absenteeism.

“Raising the minimum wage can address that,” she said.

Millionaire CEOs need to take their focus off the next quarterly earnings statement and acknowledge that paying workers a living wage is good for long-term business. It makes for better, harder-working employees.

It also makes for more consumer spending because people have more cash in their pockets.

If I was in the chicken wings or doughnuts business, I’d think that’s something worth supporting.

David Lazarus’ column runs Tuesdays and Fridays. He also can be seen daily on KTLA-TV Channel 5 and followed on Twitter @Davidlaz. Send your tips or feedback to [email protected]

Votre guide de notre nouvelle réalité économique.

Recevez notre newsletter gratuite pour les entreprises pour des idées et des conseils pour vous en sortir.

Vous pouvez occasionnellement recevoir du contenu promotionnel du Los Angeles Times.

David Lazarus is an award-winning business columnist for the Los Angeles Times. He also appears daily on KTLA Channel 5. His work runs in newspapers across the country and has resulted in a variety of laws protecting consumers.

Plus du Los Angeles Times

Virgin Galactic has made its first rocket-powered flight from New Mexico to the fringe of space in a manned shuttle, as the company forges toward offering tourist flights to the edge of the Earth’s atmosphere.

Aside from patience and a clean criminal record, there are few prerequisites for landing a babysitting job.

Wall Street racked up more losses Friday on a choppy day of trading that left the major indexes mixed and the S&P 500 with its second straight weekly decline.

From mask rules to social distancing, here’s what to expect come June 15.


Voir la vidéo: Elintarvikealalta valmistuu leipuri-kondiittoriksi ja elintarvikkeiden valmistajaksi (Décembre 2021).