Nouvelles recettes

Les gagnants Michelin britanniques divulgués

Les gagnants Michelin britanniques divulgués

Les gagnants de cette année ont été accidentellement divulgués sur le site au début

Alors que nous étions assis à nous tourner les pouces, en attendant que les listes d'étoiles Michelin sortent, il s'avère que la liste du Royaume-Uni a été divulguée tôt (cela, apparemment, ce n'est pas la première fois qu'il y a une fuite Michelin).

La liste, qui doit être annoncée le 4 octobre, est apparu sur le site Web de l'entreprise. Les restaurants londoniens qui ont reçu une étoile comprennent : Alyn Williams au Westbury, Dabbous, Medlar, Hedone, Launceston Place, St. John Soho, Tom Aikens et Trishna, rapporte Bloomberg.

Trois restaurants ont été promus d'une à deux étoiles Michelin, annonce un communiqué de presse plus tard : Sketch, à Mayfair, L'Enclume, à Cartmel, et Michael Wignall au Latymer, Bagshot.

Pendant ce temps, les restaurants trois étoiles du Royaume-Uni ont conservé leur excellence : Fat Duck, Waterside Inn, Alain Ducasse et Restaurant Gordon Ramsay. La liste complète sera annoncée le 4 octobre, vraisemblablement, si elle ne fuit plus, mais vous pouvez maintenant démarrer vos projets de voyage au Royaume-Uni.


Clare Smyth, première femme au Royaume-Uni trois étoiles Michelin au Royaume-Uni : cela a été incroyablement stressant

L e lendemain du jour où Clare Smyth a remporté trois étoiles Michelin, devenant ainsi la première femme britannique à le faire, elle a conduit jusqu'à son restaurant, Core, et s'est sentie « assez émue. C'est ce pour quoi j'ai travaillé toute ma vie », dit-elle. Mais ce fut un moment doux-amer.

Lundi soir, lorsqu'elle a rejoint la cérémonie en ligne, elle était au restaurant de Notting Hill, dans l'ouest de Londres, avec son mari et quelques membres de son équipe de 45 personnes – le reste était sur Zoom. Ils ont célébré avec du champagne et une pizza et étaient au lit à minuit.

Au lieu d'ouvrir triomphalement le lendemain, Smyth a travaillé sur son menu de livraison à domicile. Elle a parlé au Guardian sur Zoom à l'heure du déjeuner – dans une année normale, elle aurait été au milieu d'un service réservé pendant des mois.

Pourtant, elle a réalisé son rêve, et il se sent différent des trois étoiles dont elle a hérité en tant que chef cuisinier au restaurant Gordon Ramsay. «Je ne les ai pas gagnées moi-même», dit-elle. « Ouvrir mon propre restaurant avec ma propre vision et mes propres idées, pour le faire passer à trois étoiles en un peu plus de trois ans… » Elle fait une pause. « Nous n’avons même pas atteint la troisième année avant de nous retrouver en lock-out. »

Smyth a quelque chose du perfectionniste, de la vision en tunnel d'un athlète d'élite et de l'endurance imparable d'un train de marchandises, et est complètement sans prétention. Elle décrit son plat signature, ironiquement, comme « une pomme de terre », bien que ce soit la pomme de terre la plus chic que vous puissiez manger, marinée dans du beurre et des algues et servie avec du hareng et des œufs de truite.

Sa cuisine est notoirement civilisée. Plus tôt dans sa carrière, elle était plus criarde, « mais j'en ai grandi assez rapidement parce que ce n'était pas moi. Je suis allé très loin dans l'autre sens maintenant. La cuisine peut être assez stressante et j'aime la paix, la tranquillité, je n'aime pas les gens qui tapent sur des choses. Vous voulez que ce soit un environnement calme afin qu'il n'y ait pas d'erreurs et que les gens puissent communiquer correctement.

La pandémie a été « incroyablement stressante », dit-elle. « C'est le fait de ne pas savoir. Nous ne portons pas seulement l'entreprise sur nos épaules, mais toute notre équipe, ainsi que la santé et le bien-être de tous ceux qui nous entourent. » Elle ne savait pas si Core survivrait. « Nous avions peur au début, car nous ne savions pas ce qui allait se passer. Cela s'est un peu calmé, et maintenant nous sommes confrontés à une autre situation difficile, mais nous essayons de trouver de nouvelles façons de nous assurer que nous pouvons payer le loyer et certains des frais généraux.

Elle est convaincue que Core ira bien, mais elle sait que de nombreux autres restaurants ne le feront pas. "Et c'est difficile, car il y a des millions de personnes employées dans l'industrie hôtelière, ainsi que des agriculteurs, des fournisseurs, des producteurs - le réseau est énorme."

Pour Smyth, le travail a été dévorant. Tout en dirigeant Core, qui a ouvert ses portes en 2017, elle a également trouvé le temps de s'occuper du mariage du prince Harry et de Meghan en 2018. Maintenant, le verrouillage l'a obligée à prendre du recul.

Le restaurant a cuisiné pour des œuvres caritatives et elle a maintenu les sessions de formation hebdomadaires, en ligne, pour son personnel très soudé. Mais cela a été étrange d'avoir soudainement autant de temps à la maison. Elle a perfectionné son français, promenait beaucoup son chien et cuisinait. « Je n'avais jamais vraiment cuisiné à la maison auparavant, alors au début, j'étais vraiment excité à ce sujet. »

Elle s'est mise au défi de voir combien de temps elle pourrait tenir sans répéter le même repas. Son mari, qui travaille dans la finance, a dû être ravi. "Oui, mais nous avons dû courir beaucoup pour compenser", rit-elle.

« J'ai trouvé cela incroyablement difficile parce que je n'avais jamais travaillé, et mon travail, c'est ma vie. Ensuite, à ne plus le faire, vous perdez un peu de qui vous êtes.

Clare Smyth, pré-pandémique, dans la cuisine du Core. Photographie : David Levene/The Guardian

Smyth a grandi dans une ferme en Irlande du Nord, et la nourriture a toujours fait partie de sa vie – cuisinée maison et « rustique ». Pendant les vacances scolaires, elle travaillait dans un restaurant local, dont le chef avait travaillé dans des établissements étoilés Michelin. « C’est là que j’ai découvert la gastronomie pour la première fois », dit-elle. « Je suis assez gourmand, j'aime la nourriture. Et le côté créatif – ce que je pouvais créer et comment les éléments s'assemblent pour créer des saveurs incroyables.

Elle a étudié la restauration et a travaillé dans divers restaurants de premier plan avant de rejoindre le vaisseau amiral de Ramsay en 2002. Smyth dit qu'ils riaient cette semaine des choses qu'il dirait pour la motiver en tant que jeune chef talentueuse mais timide.

« Il a dit : ‘nous allons vous apprendre à être un leader’. Il a dit : « Margaret Thatcher était une jeune femme et elle dirigeait un pays, nous allons vous demander de diriger la cuisine. »

À 28 ans, Ramsay est devenue son chef de cuisine, héritant d'étoiles Michelin et, surtout, du travail de les maintenir. Même si elle dit qu'elle n'avait pas beaucoup pensé à être une femme rare dans la cuisine de haut niveau, elle avait maintenant quelque chose à prouver. « Les gens disaient ‘tu es la première femme au Royaume-Uni à diriger un restaurant trois étoiles Michelin’, et je me disais ‘oui, ou je pourrais être la première femme à perdre trois étoiles’. C'était tellement de pression. Cela aurait-il été considéré comme « les femmes sont-elles assez fortes ? » J'étais donc incroyablement déterminée à montrer que je l'étais, mais ça ne devrait pas être comme ça, le genre n'y joue aucun rôle. »

Le monde de la gastronomie est encore majoritairement dominé par les hommes, mais Smyth dit qu'il est en train de changer. La moitié de son équipe, devant la maison et en cuisine, est composée de femmes, dit-elle. « Il y a 10 ou 15 ans, j'étais souvent la seule femme dans la cuisine. Maintenant, l'environnement est tellement plus agréable pour travailler, il y a un meilleur équilibre et j'espère que dans les 10 prochaines années, il y aura beaucoup de femmes au plus haut niveau.

Elle sent la chaleur, admet-elle. « Lorsque nous ouvrons à nouveau nos portes, tous ceux qui entrent s'attendent désormais à un repas trois étoiles Michelin. Mais elle ne semble pas intimidée : "Ce serait une belle pression à avoir en ce moment."


Donnez-moi un cours accéléré en . . . étoiles Michelin

Restaurateurs agissaient comme des lugubres adolescents cette semaine, faisant constamment glisser leur téléphone. Pourquoi? C'était le sport sanguinaire annuel qui est la sortie des étoiles Michelin dans son guide 2016 des restaurants en Grande-Bretagne et en Irlande. Les patrons l'ont « divulgué » sur leur fil Twitter la veille de l'annonce officielle. Ainsi, les gagnants et les perdants ont vu leurs étoiles apparaître ou disparaître sur leurs téléphones alors que le reste du bocal à poissons regardait bouche bée.

Aie! Ce n'était pas joli. Le plus gros choc a été la suppression de la star de Kevin Thornton. Certaines personnes se font larguer par SMS. Sa relation de deux décennies avec les stars s'est terminée par un tweet à l'heure du déjeuner.

Qu'est-ce que les étoiles, comme pourrait le demander Joxer ? Les symboles rouges (ils étaient noirs jusqu'en 2006) ressemblent davantage à des rosettes, ou des fleurs à six pétales. Certains croient qu'ils ont été calqués sur un français macaron, un biscuit à base d'amandes, de sucre et de blancs d'œufs. Une étoile dénote « un très bon restaurant dans sa catégorie ». Deux signifie « vaut le détour ». Trois signifie « vaut un détour spécial ». Le guide a été publié comme un cadeau pour les automobilistes par les frères Michelin pour aider à vendre leurs nouveaux pneus démontables. Avec la modestie typiquement française, la première édition, en 1900, déclarait : « Le Guide arrive avec le nouveau siècle et le verra se terminer. Et il l'a fait.

Alors, est-ce qu'un restaurant irlandais « vaut un détour spécial » ? Pas selon Michelin. Nous avons un restaurant deux étoiles sur l'île. Le restaurant Patrick Guilbaud, à Dublin, détient ses deux étoiles depuis plus de 20 ans.

Les restaurants paient-ils pour les étoiles ou les annonces ? Non.

Alors tout le monde respecte Michelin en tant que fiable, guide indépendant de la bonne nourriture? Il y a le frottement des épices. Le monde de la nourriture a une relation étrangement déformée avec lui. Les critiques adorent détester Michelin. Ils le rejettent comme un vieux cher obsolète, un retour tendu aux serveurs pointés du doigt et à la nourriture difficile. Mais tout le monde regarde la liste comme un faucon affamé. À l'ère d'Internet-listicle, cela reste un énorme sujet de discussion, et le CV d'un chef semble un peu nu sans une mention Michelin.

Comment les étoiles sont-elles décidées ? C'était un secret jusqu'en 2004, quand l'un des leurs, Pascal Remy, brisa l'omertà et publia L'inspecteur s'assoit à table, qui a accusé Michelin de normes bâclées. Remy a affirmé que les restaurants n'étaient pas visités chaque année et que les établissements trois étoiles étaient autorisés à faire valoir leur réputation, avec des chefs capables de se rapprocher du guide et de garder leurs étoiles. Un an plus tard, un chef français, Alain Senderens, a rendu ses trois étoiles, affirmant qu'il transformait son restaurant en brasserie parce que le coût du maintien d'un standard trois étoiles le faisait sombrer. Les critères pour obtenir et conserver une étoile restent un mystère, au grand dam des chefs, qui tendent vers le côté control freak du spectre. Les inspecteurs de Michelin UK semblent inspecter les restaurants irlandais au moins une fois par an. Le signe révélateur est une table pour une personne réservée sur un numéro de téléphone britannique. Dernièrement, ils se sont annoncés après la fin du repas et ont discuté avec le chef avant de partir.

Michelin se concentre donc uniquement sur Dublin, comme un critique de restaurant paresseux typique, n'est-ce pas ? Non. La capitale perd sa place de centre mondial de la restauration en Irlande. Dublin ne compte plus que trois restaurants une étoile Michelin dans la dernière liste. Kilkenny en a deux, Galway en a deux et, dans un mouvement qui a ravi l'Irlande du Nord, Belfast en a maintenant deux après cinq ans sans étoiles.

Quoi? No Des étoiles Michelin à Cork, la capitale gastronomique de l'Irlande ? Non.


Steven Wallis, lauréat 2007 : Salade de pissenlit, jambon Ibérico de Bellota, œuf de caille poché vinaigrette aux noix

Salade de pissenlit de Steven Wallis, jamón Ibérico de Bellota, œuf de caille poché avec vinaigrette aux noix recette : « Le plat évoque un sens profond de la campagne. Photographie : Hugh Johnson pour le Guardian

J'ai conçu ce plat pour apporter un peu d'humour à mon expérience de la finale - les choses ont tendance à être prises très au sérieux et je voulais juste me débarrasser d'une partie de la pression. Même ainsi, je savais aussi que mon choix de premier plat était un bon moyen de montrer ma compréhension de la façon dont différents aliments fonctionnent ensemble, et cela m'a aidé de travailler avec des ingrédients de si haute qualité. Sur le plan émotionnel, le plat évoque un sens profond de la campagne et est plein de saveurs très adultes, malgré le confort de la pépinière du bacon et des œufs. Pour qu'une salade fonctionne en finale, elle a besoin d'une exécution d'une élégance irréprochable et d'un peu de foi effrontée dans ses composants.

Les ingrédients sont un clin d'œil à l'endroit où j'ai grandi à Windsor Great Park. Je cherchais souvent avec mes parents des champignons parasols, des boules de neige, des baies de sureau, des mûres et des châtaignes, et le pissenlit et la noix de ce plat m'ont ramené à la terreux de ces sols boisés - un instantané de l'Angleterre rurale dans l'assiette. Les feuilles amères donnent au plat son cœur, et cela est repris par la sublime note de glands du jambon et les tons chauds de l'huile de noix.

Bien sûr, les feuilles de pissenlit ne sont pas le genre de chose que l'on trouve au supermarché du coin. Demandez à votre marchand de légumes s'il peut en obtenir pour vous, et à défaut, sortez et choisissez le vôtre. Mais assurez-vous de savoir ce que vous cueillez, évitez les plantes qui peuvent avoir été traitées chimiquement et assurez-vous de bien laver votre prime. Le printemps est le meilleur moment pour cueillir le pissenlit, car les feuilles sont petites et sucrées (les feuilles plus grosses et plus vieilles peuvent être très amères). Et si vous n'arrivez vraiment pas à vous procurer de pissenlit, utilisez plutôt du cresson, de la roquette ou même des pousses d'épinards. Pour deux en entrée.

La cuisine et la nourriture sont toujours ma passion – je pense qu'elle le sera toujours. Mes rêves de démarrer un restaurant, cependant, sont gelés jusqu'à ce que j'aie le capital et le concept fermement à ma portée. Surveillez cet endroit…

1 tête de pissenlit italien (si vous n'en avez pas, utilisez de la roquette, du cresson ou des pousses d'épinards)
75g de jambon ibérique de bellota
6 oeufs de caille
30 ml d'huile de noix pressée à froid
10 ml de vinaigre sauvignon Forum, plus un petit plus pour pocher (il permet de garder le blanc d'œuf)
Sel de mer de Maldon et poivre noir
Une pincée de sucre
Fleurs de ciboulette, pour décorer (si en saison)

Rincez et séchez la tête de pissenlit, coupez les fines feuilles en tronçons de 10 cm, réservez et réservez au frais.

Pour la vinaigrette, fouetter l'huile, le vinaigre, l'assaisonnement et le sucre, et réserver pour laisser les saveurs se développer.

Verser un peu de vinaigrette sur les feuilles et disposer sur deux assiettes. Déchirez le jambon en morceaux et parsemez-le parmi les feuilles.

Pour pocher les œufs de caille, cassez les œufs dans deux tasses à expresso (c'est-à-dire trois œufs par tasse) et ajoutez une cuillère à soupe de vinaigre dans chaque tasse. Plongez doucement les œufs dans l'eau et pochez-les pendant exactement deux minutes – ne remuez pas l'eau. Récupérez les œufs à l'aide d'une écumoire, retirez l'excédent d'eau avec du papier absorbant et placez les œufs mollets sur la salade. Arroser du reste de vinaigrette, décorer de fleurs de ciboulette, si désiré, et servir.

Le match de boisson de Fiona Beckett Essayez une rioja blanche non boisée ou légèrement boisée, ma nouvelle combinaison idéale pour des plats délicats comme celui-ci : la riche texture de Sainsbury's Goûtez la différence Vinedos Barrihuelo Rioja Blanco 2011 (8,99 £ 12 % abv) est une option à bon prix.


Crumble de rhubarbe à la crème caillée

Ollie Dabbous de Hide, Londres, a déclaré à propos de cette recette : « Un classique anglais qui peut être préparé avec des ingrédients de garde-robe et n'importe quel fruit de saison, il est donc parfait pour la situation actuelle dans laquelle nous nous trouvons.

« J'aime faire cuire la garniture du crumble à l'avance. Ceci, combiné à l'ajout de flocons d'avoine, garantit que le crumble porte bien son nom. Il y a tout un débat quant à savoir avec quoi le servir - crème, crème, crème glacée , ou des combinaisons de ceux-ci - et c'est un choix tout à fait personnel et parfois assez idiosyncratique. Mon préféré est la crème caillée."

Ingrédients

compotée de rhubarbe
500g de rhubarbe, Forced Yorkshire si possible
75g de sucre
Un demi citron, jus et zeste

- Couper la rhubarbe en morceaux de 2cm, puis en faire cuire 400g avec le sucre et le jus de citron dans une casserole à feu moyen pendant 10 minutes (couvercle pendant les deux à trois premières minutes), en remuant jusqu'à ce qu'il soit juste cuit.
- Retirez du feu, ajoutez le reste de rhubarbe et mélangez. A ce stade, vous pouvez ajouter un
saupoudrer de lavande, d'une cuillère ou d'eau de rose, ou de quelques framboises.
- Placer dans un plat allant au four, il doit arriver à mi-hauteur des côtés.

Garniture crumble
150g de beurre salé
175 g de farine nature
120 g de cassonade molle
75 g de flocons d'avoine
20g de graines de pavot

- Préchauffer le four à 160°C (320°F).
- Mélangez le tout dans un ustensiles de cuisine ou à la main jusqu'à ce que cela ressemble à de la chapelure grossière,
puis transférer sur une plaque à pâtisserie et cuire au four pendant 20 minutes, en remuant à mi-cuisson, jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés et croustillants.

- Préchauffer le four à 180°C (356°F).
- Garnir la compote de rhubarbe avec le mélange à crumble, puis cuire au four pendant 20 minutes jusqu'à ce qu'elle soit chaude en dessous et dorée sur le dessus.
- Sortir du four et laisser refroidir quelques minutes.
- Servir avec de la crème pâtissière, de la crème ou de la crème glacée.


Guide MICHELIN 2020 : Stars & Awards annoncés

POINTS FORTS DU GUIDE :
*Sept nouveaux restaurants une étoile, dont quatre en Norvège
*Quatre nouveaux restaurants deux étoiles, dont deux au Danemark
*Une nouvelle note deux étoiles, ainsi que le Welcome & Service Award, pour Jordnær, Danemark

Danemark
Alchimiste, Copenhague – Rasmus Munk (Nouvel ajout au guide)
Jordnær, Gentofte – Eric Kragh Vildgaard (Promu d'une étoile Michelin)

Norvège
RE-NAA, Stavanger - Sven Erik Renaa (Promu d'une étoile Michelin)

Suède
Aloë, Älvsjö – Daniel Höglander et Niclas Jönsson (Promu d'une étoile Michelin)

Commentant le nouveau Two Stars, Poullennec a déclaré : « Bien qu'ils soient tous très différents, ce qu'ils partagent est une véritable passion pour le sourcing et la saisonnalité. Alchemist est une expérience immersive de plus de 50 plats qui apporte beaucoup d'originalité à la table. Jordnær voit des plats délicats et bien conçus. Aloë rassemble des saveurs du monde entier et Re-Naa se concentre sur une cuisine précise et créative.

Finlande
Inari, Helsinki (Promu à partir d'une assiette Michelin)

Islande
Aneth, Reykjavic (Nouveau Chef)

Norvège
Bare, Bergen (Nouvel ajout au guide)
Omakase de Vladimir Pak, Oslo (Promu à partir d'une assiette Michelin)
Speilsalen, Trondheim (Promu à partir d'une assiette Michelin)
Under, Lindesnes (Nouvel ajout au Guide)

Suède
Etoile, Stockholm (Nouvel ajout au Guide)

Les One Stars offrent également beaucoup de variété. Inari sert des plats en grande partie à base de plantes, Dill sert de petits plats qui ont du punch et Etoile propose une cuisine mondiale intrigante. Les quatre étoiles norvégiennes sont également toutes très différentes : Bare a un accent organique Omakase by Vladimir Pak est un restaurant de comptoir japonais élégant Speilsalen se trouve dans un hôtel de luxe et l'unique Under est immergé sous la mer et offre une vue imprenable sur la vie marine.

Aux côtés des nouvelles étoiles, les lauréats des trois Trophées Michelin 2020 ont été annoncés :

Welcome & Service Award 2020 (offert par Ferrari Trento)
Tina Kragh Vildgaard de Jordnær, Gentofte, Danemark

Chef Mentor Award 2020 (offert par Michelin Nordic)
Rasmus Kofoed de Geranium, Copenhague, Danemark

Prix ​​de la durabilité 2020 (offert par Danske Bank)
Magnus Ek et son équipe à Oaxen Krog et Oaxen Slip, Stockholm, Suède

Gardez un œil sur nos nouvelles distinctions, récompenses et symbole de durabilité dans les prochains jours…


Événements clés

C'est un enveloppement !

Merci de suivre notre blog en direct sur le Guide Michelin 2021 .

L'événement en ligne annonçant les gagnants britanniques était une occasion rare en ces temps incertains de célébrer nos merveilleux restaurants.

Nous donnerons le dernier mot au grand chef Michelin Gwendal Poullennec : « Un jour bientôt, les restaurants rouvriront et nous voulons montrer à tous les clients potentiels qu'il existe un choix fantastique de restaurants au Royaume-Uni et en Irlande parmi lesquels choisir.

𠇊vec ce guide numérique, ils peuvent désormais commencer à planifier où ils iront lorsque la vie normale reprendra.”

Bonne nuit Birmingham. Et encore bravo Kray !

Voici les nouvelles entrées de restaurants de Birmingham dans le Guide Michelin 2021

670 Grammes, Craft, Eight et Pulperia sont de nouvelles entrées dans le Guide Michelin 2021 .

De faire la vaisselle à épater les inspecteurs Michelin

Solihull né Kray Treadwell, qui possède 670 grammes à Digbeth&# x2019s Custard Factory, a reçu le &# x2018Michelin Young Chef Award Grande-Bretagne et Irlande&# x2019. à la cérémonie de ce soir.

Son restaurant est également une nouvelle entrée dans le Guide Michelin 2021 aux côtés d'autres débutants 670 Grams, Craft, Eight et Pulperia.

Kray faisait la vaisselle pour Glynn Purnell. Lisez à propos de son ascension vers la gloire gastronomique ici

Les cinq grands - Opheem, Purnell's, Adam's, Simpsons et Carters of Moseley restent étoilés Michelin mais pas de nouvelles étoiles pour Brum

Nos cinq restaurants étoilés Michelin à Birmingham - Simpsons, Opheem, Purnell&# x2019s. Adam&# x2019s et Carters of Moseley ont tous conservé leurs étoiles dans cette année&# x2019s Guide.

Mais malheureusement, aucune nouvelle star n'a été attribuée à Birmingham. Cependant, il y avait quelques nouvelles entrées dans le Guide.

En plus d'attribuer des étoiles Michelin, les inspecteurs reconnaissent également les endroits qui, bien que non conformes aux normes Michelin, produisent une cuisine de « qualité ».

Et 670 grammes, Craft, Eight et Pulperia ont maintenant reçu cette distinction.

Félicitations Kray. Le chef né à Solihull, propriétaire du restaurant Digbeth 670 grammes, remporte le premier prix de la soirée pour Birmingham

Merci @andyiuk pour la photo ! Des nouvelles très excitantes pour Kray et Birmingham.

Pourquoi le chef de 670 grammes Kray Treadwell a remporté le «Michelin Star Revelation Young Chef Award»

Prix ​​Michelin pour Kray Treadwell, chef propriétaire de 670 grammes à Digbeth

Great British Menu star et ancien chef de Purnell&# x2019s Kray Treadwell barre 670 grammes à Digbeth qui a ouvert ses portes l'année dernière. Il a été nommé Meilleur Jeune Chef dans le Guide 2021.

Kray était auparavant chef cuisinier du restaurant étoilé Michelin Man Behind The Curtain à Leeds.

Mais il a passé la plupart de son temps à Glynn Purnell&# x2019s restaurant, Purnell&# x2019s. Il a rencontré Glynn lorsqu'il s'est lavé pour lui dans son ancien restaurant, The Asquith à Edgbaston, pour gagner de l'argent supplémentaire pour partir en vacances.

670 Grams propose un mélange de saveurs aux influences européennes et asiatiques ainsi que des plats très ludiques inspirés des plats à emporter.

Les plats comprennent le sandwich au fromage Tesco et à l'oignon “” qui a aidé Kray à se qualifier pour la finale du Great British Menu.

Kray Treadwell, propriétaire du chef de 670 grammes, remporte le prix du meilleur jeune chef. Félicitations!

Nous avons démarré ! Davina McCall présente le Guide Michelin 2021 en ligne maintenant

Le patron du Guide Michelin, Gwendal Poullennec, est présenté par l'animatrice du Guide Michelin, Davina McCall.

Il a évoqué l'impact du Covid. Il a déclaré : " Les chefs m'ont appelé pour me dire qu'ils voulaient toujours que le Guide aille de l'avant. Il s'agit de promouvoir l'industrie de la restauration et de savoir combien les gens manquent à la gastronomie. "

Les lauréats du Guide Michelin Grande-Bretagne et Irlande seront annoncés prochainement lors d'une cérémonie en ligne en direct

Pourquoi Michelin lance-t-il un nouveau guide maintenant ?

Le Guide Michelin annuel&# x2013 célèbre la scène gastronomique britannique en répertoriant de nouveaux restaurants à visiter ainsi qu'en décernant des étoiles à quelques établissements gastronomiques.

C'est le plus ancien guide de référence européen de l'hôtellerie et de la restauration.

Initialement prévu en octobre 2020, mais a été repoussé en janvier 2021 pour laisser le temps à l'industrie hôtelière de se remettre sur pied, après le verrouillage de quatre mois et les nouvelles restrictions de Covid.

Mais nos restaurants sont restés fermés et pendant les brèves périodes, ils ont pu ouvrir, ont dû le faire avec diverses mesures de sécurité Covid en place.

En France, qui a également vu des restaurants battus par Covid - les organisateurs Michelin ont défendu la décision de poursuivre les prix là-bas - comme un moyen de montrer leur solidarité avec les chefs en difficulté.

Le patron du Guide Michelin, Gwendal Poullennec, a déclaré : « C'est l'occasion de mettre tous ces talents à l'honneur, de les encourager et de motiver les clients du restaurant. »

Sam Morgan, propriétaire des restaurants Craft et Eight dans le centre-ville a été invité à la cérémonie virtuelle ce soir.

Il nous a dit: “ Il y a eu beaucoup d'interruptions dans l'industrie à cause de Covid, pour le moins. Mais je comprends ce que Michelin essaie de réaliser.

« Ils rassemblent le secteur pour célébrer ce qui est génial dans l'hospitalité et combien nous manquons tous de dîner au restaurant. Nous devons soutenir nos restaurants et être positifs.”

M. Morgan a ajouté: “Le dernier guide était sorti en octobre 2019. C'est la première opportunité pour Craft et Eight de figurer. “

Restaurants classés au Guide Michelin sans étoile ENCORE - Folium

Folium a ouvert ses portes sur Caroline Street dans le Jewellery Quarter en 2017.

Dirigé par le chef né dans le Yorkshire Ben Tesh et sa partenaire Lucy Hanlon, de Solihull, le restaurant de 28 couverts est installé dans une ancienne imprimerie du même nom.

Il est fortement recommandé dans le Guide Michelin 2020.

Le CV de Ben&# x2019 comprend une expérience de travail au noma de renommée mondiale au Danemark - et son influence est claire dans la nourriture et la décoration de Folium&# x2019s.

Le restaurant conçu par la célèbre firme de Birmingham Faber Design, Folium offre une expérience culinaire de style scandinave très minimaliste.

Et le style de cuisine est simple, avec des saveurs propres mais sensationnelles.

Voici ce qu'ont dit les inspecteurs : “Le le chef propriétaire de ce petit bijou du quartier de la bijouterie prépare un menu bien équilibré qui repose sur des ingrédients britanniques de saison de première qualité. Les saveurs sont audacieuses et complémentaires et les accords mets-vins sont réfléchis. La pièce est épurée mais pas sans personnalité. “

Nous avons examiné Folium en 2018. Vous pouvez en lire plus ici.

Restaurants classés au Guide Michelin sans étoile ENCORE - The Wilderness

The Wilderness, dirigé par le chef-propriétaire Alex Claridge, est un restaurant à l'allure très spectaculaire qui sert des plats passionnants.

Situé sur Warsone Lane dans le quartier des bijoux, il compte des légions de passionnés de la gastronomie qui aiment l'approche gastronomique d'Alex&# x2019s &# x201Crock and roll&# x201D.

Ce que Michelin 2020 a dit à propos de The Wilderness :

“Le Jewellery Quarter accueille ce restaurant sombre et de mauvaise humeur avec une cuisine ouverte et une musique entraînante. Choisissez entre deux menus intéressants et laconiquement composés de plats d'influence mondiale avec un style ludique et voyant. En plus des vols de vins assortis, il existe également des accords créatifs sans alcool. “

Nous avons passé en revue le restaurant dans ses locaux précédents en 2017. Lisez notre critique ici

Restaurants classés au Guide Michelin sans étoile ENCORE - Harborne Kitchen

En plus d'attribuer des étoiles, le Guide Michelin reconnaît également d'autres restaurants qu'il juge dignes d'une visite.

Harborne Kitchen dirigé par Jamie Desogus figure dans le Guide 2020 et est un candidat sérieux pour une promotion par les inspecteurs.

Ce merveilleux restaurant de quartier a ouvert ses portes sur Harborne High Street pour recevoir des critiques élogieuses fin 2016 et de nombreux gastronomes pensent qu'il est grand temps qu'il reçoive la pleine reconnaissance qu'il mérite.

Le Guide Michelin 2020 a fait l'éloge des plats modernes du restaurant qui ont une touche scandinave et pour présenter des combinaisons inhabituelles.

Lorsque nous avons examiné Harborne Kitchen en 2017, nous avons été impressionnés par son style de cuisine raffinée sans prétention servie dans une atmosphère très détendue.

Les restaurants étoilés Michelin de Birmingham - Purnell's

Ancien élève d'Andreas Antona à Simpsons, Glynn a ouvert son propre restaurant Purnell&# x2019s sur Cornwall Street en 2007. Il a remporté une étoile en 2009 et depuis lors, notre délicieux Brummie est devenu l'un des meilleurs ambassadeurs de Brum&# x2019.

Habitué du Saturday Kitchen, Glynn est connu pour sa cuisine unique.

Les plats emblématiques de Purnell&# x2019 comprennent du lait d'aiglefin fumé avec du jaune d'œuf poché, des cornflakes et de l'huile de curry et son célèbre Burnt English Custard Egg Surprise qui a remporté la BBC&# x2019s The Great British Menu avec un score parfait en 2008.

Depuis décembre, Purnell&# x2019s propose des boîtes à emporter Purnell&# x2019s at Home.

Nous avons interviewé Glynn sur la façon dont son enfance à Chelmsley Wood a alimenté sa créativité culinaire. Lire la suite ici.

Les restaurants étoilés Michelin de Birmingham - Simpsons

Le papa de la scène gastronomique Simpsons dirigé par le chef directeur Luke Tipping est logé dans une magnifique villa édouardienne à Edgbaston.

C'est l'endroit où aller pour une gâterie spéciale avec de la nourriture de première classe.

Le restaurant est réputé pour les superstars culinaires qu'il a produites au fil des ans sous la tutelle du chef-patron Andreas Antona.

Plus récemment, l'ancien chef des Simpson, Stu Deeley, a remporté le prix MasterChef: The Professionals en 2019. Stu dirige maintenant la cuisine à emporter d'Andreas, Antona à la maison.

Stu ouvrira son propre restaurant à Birmingham au cours de la nouvelle année.

Les restaurants étoilés Michelin de Birmingham -Carters of Moseley

Niché à Moseley, ne vous laissez pas berner par l'extérieur modeste de cet endroit - il est hautement considéré comme l'une des meilleures expériences gastronomiques du pays - grâce à une cuisine exceptionnelle associée à un service exceptionnel et à une atmosphère intime.

Dirigé par le chef Brad Carter et sa partenaire Holly Jackson, il a reçu son étoile en 2015.

Brad est connu pour créer des plats modernes et ludiques à base d'ingrédients britanniques de saison.

Alors que le restaurant était fermé pendant le deuxième verrouillage, il a commencé à vendre des brochettes de luxe à emporter en utilisant du porc Tamworth de Paddock Farm. cuit à la broche et servi à la façon de la rue berlinoise dans une poche à pain pide.

Nous avons passé en revue Carters juste après avoir remporté son étoile Michelin. Lisez notre critique ici

Les restaurants étoilés Michelin de Birmingham -Adam's

Adam Stokes a ouvert Adam&# x2019s sur Bennett&# x2019s Hill en 2013 - en tant que restaurant pop-up. Il a remporté une étoile Michelin en 2013 dans les six mois suivant son ouverture et en 2016, Adam&# x2019s a déménagé dans les somptueux locaux de la rue Waterloo. Il a ouvert son deuxième restaurant The Oyster Club, un bar à huîtres et un restaurant de fruits de mer sur Temple Street en 2019.

Adam&# x2019s est fermé depuis le premier verrouillage de mars. C'est un habitué d'innombrables listes de récompenses et de nombreux gourmets le voient en lice pour une deuxième étoile cette année.

BirminghamLive a évalué le restaurant en 2015 lorsqu'il a été élu par les utilisateurs de TripAdvisor comme le meilleur restaurant du Royaume-Uni et le quatrième meilleur au monde pour la gastronomie.

Les restaurants étoilés Michelin de Birmingham - Opheem

Brum est doté d'une scène gastronomique exceptionnelle.

Actuellement, il y a cinq étoiles Michelin dans la ville. Le dernier en date a été décerné à Opheem sur Summer Row.

Le chef propriétaire d'Opheem, Aktar Islam, a reçu une étoile en 2019. C'est actuellement le seul restaurant indien en dehors de Londres à avoir reçu cette distinction.

Michelin a salué la "cuisine indienne progressive" du chef d'Opheem, Aktar Islam, et a déclaré que sa nourriture mélangeait "des techniques traditionnelles avec une perspective moderne".

Les inspecteurs ont déclaré : « On ne peut nier que ce grand restaurant indien moderne fait toute une déclaration » et pas seulement dans son style décoratif audacieux.

Aktar Islam, chef-propriétaire né à ston, utilise des recettes de toute l'Inde ainsi que les plats favoris de sa propre famille pour produire des plats visuellement saisissants avec des saveurs distinctes et définies.

La riche histoire de la gastronomie de Birmingham

Birmingham a une riche histoire de gastronomie.

La ville compte actuellement cinq restaurants étoilés Michelin Opheem, Adam&aposs, Purnell&aposs, Simpsons et Carters of Moseley.

Peel&aposs at Hampton Manor à Solihull a également remporté le premier prix pour sa restauration en 2016.

Birmingham pour savoir s'il a remporté la SIXIÈME étoile Michelin

Birmingham découvrira si elle a remporté sa SIXIÈME étoile Michelin aujourd'hui.

Le Guide Michelin pour la Grande-Bretagne et l'Irlande va annoncer les restaurants et chefs lauréats de prix prestigieux lors d'une cérémonie en ligne.

Les récompenses britanniques ont lieu à 18 heures et nous vous apporterons toute la préparation ici.


Le Fat Duck regagne trois étoiles Michelin après un séjour australien

The Fat Duck de Heston Blumenthal a retrouvé ses trois étoiles Michelin pour rejoindre l'élite des restaurants du monde, augmentant le nombre de restaurants les mieux notés au Royaume-Uni de trois à quatre.

Le lieu haut de gamme dirigé par le chef réputé pour servir de la bouillie d'escargots a perdu ses étoiles l'année dernière après l'avoir déplacé de 10 000 milles à Melbourne, en Australie, pendant 12 mois.

But at the unveiling of the 2017 Michelin Guide for Great Britain and Ireland on Monday, it was announced that the £255-per-person restaurant in Bray, Berkshire – which reopened in September 2015 – was back in the three-star club.

After eight anonymous inspections, it was deemed worthy of regaining its status as one of only about 100 restaurants in the world with three Michelin stars.

The guide’s editor, Rebecca Burr, said: “Our inspectors had many meals here during the course of the year and found the restaurant invigorated, rejuvenated and unquestionably worthy of being re-awarded our highest accolade.”

The Fat Duck takes its place at the top of the pile alongside Alain Ducasse at the Dorchester and Restaurant Gordon Ramsay – both in London – and Michel Roux’s Waterside Inn, also in Bray, Berkshire. Those three already had three stars and there were no other new restaurants receiving the honour. Blumenthal’s Knightsbridge restaurant Dinner retained its two Michelin stars, along with Araki, Le Gavroche and The Ledbury.

‘Sound of the Sea’, one of The Fat Duck’s famous dishes, which comes complete with iPod and conch shell. Photograph: Adam James/Alamy

For the first time in the guide’s history, the results were announced at an invitation-only gathering in central London. Last year, Michelin released them a day early on Twitter amid fears of the list being leaked. Among the “great and the good” in fine dining were Éric Fréchon, head chef of Le Bristol in Paris, and Michel Roux senior.

Overall, 18 new establishments in Great Britain and Ireland have been awarded one Michelin star, including two pubs: the Wild Rabbit in Oxfordshire, with Tim Allen in the kitchen and the Crown at Burchetts Green in Berkshire, run by Simon Bonwick and his family.

London’s oldest Indian restaurant, the Raj-inspired Veeraswamy – which celebrated its 90th birthday earlier this year – was awarded one star, along with the famous Ritz restaurant. “These establishments have long and illustrious histories, but the cooking at both has never been better than it is today,” said Burr. “London’s great variety of establishments, its history but also its dynamism and vitality are illuminated by the capital’s new Michelin stars.”

A brand new award for the best female chef in Great Britain and Ireland went to Clare Smyth from Northern Ireland, who, as head chef at Restaurant Gordon Ramsay in Chelsea, became the first female British chef to hold and retain three Michelin stars. Smyth, who is planning to open her own restaurant in Notting Hill, west London, next year, said: “It’s fantastic that women are achieving awards like this, but when I am in the kitchen I don’t think about my gender. I just work very hard and do the best I can.”

Clare Smyth, photographed at Restaurant Gordon Ramsay. Photograph: Alex Lake/The Observer

Bruce Poole, founder and co-owner of Chez Bruce in Wandsworth, south-west London, which has one Michelin star, said: “It’s great to see Michelin rewarding the quality and variety of British cooking but it is disappointing that it has not recognised any new restaurants with three stars.”

This edition of the guide also marks the 20th anniversary of the Bib Gourmand – Michelin’s award for great good-value cooking. This year the guide includes more than 140 ‘Bibs’, of which 24 are new.

Blumenthal said at the event that he was more enthusiastic than ever after winning his stars. “I’m more ambitious and I have more energy, more creativity, more drive than I have ever had before.” He insisted he wanted to leave a legacy, saying: “I want to leave this world happier than I found it.” The Fat Duck, which seats only 38 people, gets between 20,000 and 30,000 telephone calls a day, he added – but not many get through.

This article was amended on 7 October 2016 to clarify that the Michelin Guide that it refers to covers Great Britain and Ireland, not just the UK. An earlier version said “18 new establishments in the UK” had been awarded one Michelin star one of those 18 is in Ireland.


Being a Yorkshireman is clearly an integral part of Tommy Banks’ DNA. As a chef, he’s serving up the county on a plate, making the most of the ingredients grown on his family farm and creating dishes like no one else. Winning a Michelin star at just twenty-four years old made him the youngest chef in the UK to do so, and he’s one of the most popular faces on both Great British Menu et Saturday Kitchen. The fact that he’s never had any formal training confirms he’s a chef brimming with natural talent.

Growing up on his family’s farm meant Tommy was far removed from the bustle of city life, and becoming a chef never really entered his mind. Originally with ambitions to become a professional cricket player, his first taste of hospitality was when his parents bought The Black Swan, a rural inn about a mile away from the farm in the North York Moors, back in 2006.

‘It was one of those pubs that changes hands over and over and I’ve no idea why my parents thought they could make a good run of it,’ says Tommy. ‘Me and my brother James were given the job of running it but we weren’t very good we just had a great time hosting loads of parties and inviting our mates over to get drunk. But it soon became clear that for it to be a success the pub needed to offer something different, and we all thought a destination restaurant was the best idea.’

Adam Jackson was brought in as head chef, with Tommy working underneath him and learning the ropes of professional cooking. In 2011 Adam won the restaurant its first Michelin star, by which point it had made its name for serving accomplished French-influenced food. But when Adam left and Tommy was made head chef in 2013, he was essentially thrown in the deep-end. By continuing to cook the same style of food as his predecessor, Tommy retained the Michelin star and became the youngest Michelin-starred chef in the UK.

‘I think I worked every day for about three months around that time – it was really hard. While it was great that we had a Michelin star, the style of cooking was very classical and quite French. I felt a little bit like a fraud because I was being named in the press as the youngest Michelin-starred chef in the UK but hardly any of the dishes were my own. I wanted to develop a more unique cooking style, so I started to look at what I could do differently. Coming from a farming background and knowing the local area so well, it made sense to just make the menu all about Oldstead and Yorkshire produce.’

This was a risky change, as it could have meant the loss of the Michelin star, but because Tommy hadn’t worked anywhere else (save for a few unpaid stages) he was able to come up with something unique. The ingredients at the family farm down the road became the stars of the show, with dishes such as Crapaudine beetroot cooked in beef fat turning The Black Swan into a true destination restaurant. He continued to retain the star and became a chef in his own right, delving into foraging, preserving and other techniques to make the most of the seasonal produce around him.

Today, Tommy is a familiar face on television (appearing as a veteran judge on Great British Menu in 2019) and The Black Swan is often cited as one of the best restaurants in the UK. No other chef grows produce on the scale that Tommy and his family do, with an immense amount of planning going into what needs to be grown months or years before it makes it onto the plate. With his parents overseeing the farm and his brother James looking after front of house it’s a true family business, but one that’s become renowned for incredible food and hospitality. While many chefs would be happy enough with the incredible produce Tommy has access to, he constantly pushes himself, looking at new techniques and ways to preserve ingredients to take his food to the next level.

As The Black Swan found its feet and went from improving in leaps and bounds to fine-tuning things, Tommy opened Roots, his York-based restaurant, in September 2018, which won a Michelin star in 2021. ‘The original concept was quite small, but it just naturally turned into quite a big place,’ he says. ‘The Black Swan is magical but running a restaurant in the middle of a city is a lot easier logistically. We also wanted to make it more accessible in terms of price, whilst keeping The Black Swan a destination restaurant.’

Opening Roots meant Tommy could start to utilise his beloved ingredients to their fullest. The very best is reserved for The Black Swan’s tasting menu, while vegetables that aren’t quite the right size, for instance, go to Roots, where the more relaxed sharing plate set-up means things don’t have to be quite as meticulous. ‘It works so well having two restaurants. For instance, last year we did a dish at The Black Swan which saw duck leg wrapped in cabbage leaves. We were left with all these cabbage hearts which we had no use for here, so we took them down to Roots and turned them into a roasted cabbage heart side dish. When we didn’t have Roots we sometimes felt obliged to use produce which perhaps wasn’t as perfect as we wanted it to be, but now we can only use the exact produce we want here without worrying about waste. In that sense, Roots has allowed us to refine the food at The Black Swan better than ever before.’

With two restaurants and an entire farm to manage, Tommy and his family certainly aren’t short of things to do. But they’re not stopping – in 2019 they began growing five times the amount of produce they did in 2018 and set up a pop-up farm shop in York to sell fruit and vegetables direct to the public. There are plans to reintroduce livestock to the Banks’ farm, with 100 acres of grassland set aside for heritage sheep, pigs and cows. The kitchen team is experimenting with charcuterie, there are plans to expand on the nine rooms currently at The Black Swan and of course there’s Tommy’s TV work. The Covid-19 pandemic also resulted in Tommy launching Made In Oldstead, a hugely successful dine-at-home box scheme. For a chef who was never formally trained and was brave enough to branch out with his own cooking style whilst maintaining two Michelin-starred restaurants, it’s a seriously impressive feat. There must be something in the water surrounding the Banks family farm.


Michelin Guide 2016: predictions

With the release of 2016’s Michelin Guide fast approaching, speculation is rife among the foodie community. We’ve digested all the gastronomical gossiping we can to put together a list of predictions for the upcoming list.

Great British Chefs est une équipe d'amateurs passionnés qui se consacrent à vous apporter les dernières histoires, actualités et critiques culinaires.

Great British Chefs est une équipe d'amateurs passionnés qui se consacrent à vous apporter les dernières histoires, actualités et critiques culinaires.

The Michelin Guide was leaked a day early, and the results were released on the 16th September 2015. View the full list of Michelin star winners.

The French (Simon Rogan) could be set to give Manchester a Michelin star again after many years (the hotel restaurant did, in fact, possess a star in the 1970s), while Artichoke (Laurie Gear) is a promising bet, a coup for the chef once described by Michelin as a ‘rising star’. As one of the Good Food Guide’s Top 50 restaurants, Freemasons of Wiswell (Steven Smith) is hotly tipped by everyone in the know, while similarly Restaurant James Sommerin (James Sommerin), also in the Top 50 and with an impressive score of 7 in the guide, would be a worthy recipient. Twenty Six (Scott Goss) and Spring (Skye Gyngell) are both attracting a lot of interest, along with popular South London eatery Trinity (Adam Byatt). In the spirit of upholding culinary traditions, Typing Room (Lee Westcott), the superb successor to Nuno Mendes’ Michelin-starred Viajante in the Town Hall Hotel, is another favourite for a first star.

Will any restaurants be making the small but infinitely significant leap from one star to two this year? Last year there were no new two or three Michelin starred restaurants, but we think this year there might just be some contenders. There has been plenty of intrigue surrounding Araki (Mitsuhiro Araki), the Japanese restaurant that held three Michelin stars in Tokyo before transferring to London last year, and whether the restaurant will be awarded a single star or jump up the list with two. Long-standing fans of Restaurant Martin Wishart (Martin Wishart) in Leith, Edinburgh have been calling for a much-deserved second star for some years now - could 2016 be the year?

With the Fat Duck still closed for refurbishment and not due to reopen until October, there will be a Heston-shaped hole in the coveted three star category. This hole could, however, be filled by L’Enclume (Simon Rogan), the ceaselessly innovative restaurant in Cartmel which has held two Michelin stars since 2012. L’Enclume is not the only two star restaurant attracting speculation could this also be the year The Ledbury (Brett Graham) secures a third star?

Of course, these are only predictions and we won't know for sure until the results are released on Thursday 17th September. Like nervous chefs and restaurateurs up and down the country, we'll be up at the crack of dawn ready to analyse the results. Were we right? Will there be any surprise outsiders? We'll have the full list of results here on Great British Chefs as soon as they are released.