Nouvelles recettes

Spyglass de David Burke et plus d'ouvertures de restaurants

Spyglass de David Burke et plus d'ouvertures de restaurants


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Chaque semaine, nous jetons un coup d'œil à certains des restaurants qui ont ouvert ou qui ouvriront bientôt à travers le pays. Voici le résumé de cette semaine :

New York:

La maréchal, un nouveau restaurant à Hell's Kitchen, utilise un approvisionnement local inconditionnel pour une exécution fraîche et avant-gardiste. Le menu est changé quotidiennement en fonction de ce que le propriétaire Charlie Marshal peut se procurer dans les marchés fermiers à proximité et de la source auprès des pêcheurs locaux et des fermes animales.

L'arrière-salle du One57: Sam Hazen, anciennement de Veritas, est le chef exécutif nouvellement nommé à The Back Room at One57 dans le futur Park Hyatt New York. Le menu se concentrera sur un « concept de grillades américaines » et des ingrédients de saison dans une atmosphère accessible.

Le chef Hazen sera également en charge des opérations de restauration et de boissons de l'hôtel dans son ensemble.

Longue-vue: Le dernier concept de bar sur le toit de David Burke est situé à l'hôtel Archer. Les invités peuvent déguster des cocktails spéciaux du mixologue Joe Golia, notamment Empire State (un mélange de gin Hendricks, de gingembre St. Germaine et de basilic ; Top of the World (aperol, pastèque, St. Germain, prosecco) et Mez-jito (une torsion sur le mojito classique avec Union Uno Mezcal, citron vert, concombre, menthe et sirop simple.

celui de Darren: Le restaurant Manhattan Beach fermera pour rénovation le 30 juin et rouvrira le 11 juillet avec un nouveau look et un nouveau menu.

Restaurant et salle de bal Poinciana: Un nouveau restaurant fusion caribéen a ouvert près de l'aéroport JFK en Jamaïque, New York. Le restaurant propose des plats avec un large éventail d'influences culinaires, y compris les styles de cuisine arabe, caraïbe, chinois, néerlandais, indien de l'Est, anglais, français, portugais, espagnol, taino, rastafari et ouest-africain.

Annabel: Un nouveau restaurant servant de la piza et de la bière au feu de bois à Hell's Kitchen ouvrira ses portes le 26 juin. Le restaurant de 74 places de Hell's Kitchen présente une atmosphère rustique moderne où le bois de grange récupéré vieux d'un siècle complète les planchers en bois de cyprès du restaurant. Le restaurant servira des pizzas au feu de bois, notamment du fromage de chèvre, de la courge rôtie et du chou frisé biologique épicé et de la ricotta, du prosciutto de canard et du chutney aux bleuets.

Longue plage :

BO-beau cuisine + robinet de toit, un café en plein air sur le toit du groupe de restaurants Cohn est maintenant ouvert. L'espace présente une esthétique « bohème industriel chic » et un menu d'interprétations modernes des classiques californiens et français.

Los Angeles:

Station-service Ford au JW Marriott Los Angeles: Le chef Ben Ford ouvrira un troisième avant-poste de son restaurant du sud de la Californie, Ford's Filling Station au JW Marriott Los Angeles L.A. LIVE.

Las Vegas :

BLT Steak Las Vegas au Bally's Las Vegas: BLT Steak Las Vegas au Bally's Las Vegas est maintenant ouvert, avec Sterling Brunch : caviar, queues de homard, huîtres fraîches écaillées, pattes de crabe royal d'Alaska, et des verres interminables de champagne Perrier Jouët, mimosas et Bloody Mary, et plus encore.

Saint Louis

Le pacificateur: Kevin Nashan de Sidney Street Cafe et nominé au James Beard Award pour le meilleur chef : Midwest ouvrira son deuxième restaurant à St. Louis cet été. The Peacemaker Lobster & Crab Co. apportera une « cuisine côtière d'inspiration acadienne » au Missouri.

Bali

Tableau8: Mulia Resort & Villas a annoncé le lancement de Table8, un restaurant chinois servant une cuisine de style maison sichuanaise et cantonaise, ainsi qu'une variété de thés importés de Chine. Les plats comprendront des plats à la carte tels que Buddha Jump Over The Wall, Australian Five Head Whole Abalone Braised with Wild Mushroom and Roasted Suckling Pig.

Asie du sud est

Gordon Ramsay ouvrira un avant-poste de Pain Rue Cuisine en septembre, suivi par plus de restaurants à travers l'Asie.


Spyglass Rooftop Bar à l'Archer Hotel (NYC)

Si vous voulez prendre un verre avec de très bonnes assiettes partagées de plats d'inspiration mondiale et une vue imprenable sur l'Empire State Building, vous devriez aller à Bar sur le toit Spyglass perché au 22e étage de l'hôtel Archer.

Le décor rappelle l'époque Art déco avec des sièges de bar et des banquettes en cuir somptueux, des tables et des comptoirs en marbre, avec une vue dégagée (surtout la magnifique soirée où nous y étions) jusqu'à l'emblématique Empire State Building où ce bar puise son inspiration. La nourriture du bar provient du restaurant David Burke Fabrick au rez-de-chaussée.

Nous avons commencé par des cocktails fruités mais équilibrés. Le beau regard L'heure d'été cocktail à base de Prosecco, St. Germain, limoncello, aperol, framboise et citron était doux, effervescent et la douceur juste contrôlée en raison de l'aperol amer. Les Élixir d'archer goûté presque comme une orange sanguine avec une pointe d'amertume du Campari et les notes florales délicates du Earl grey. Tu as l'air fracassant est le seul cocktail à base d'alcools noirs à base de bourbon Breckenridge, de myrtille, de citron et d'agave. C'était une boisson fruitée qui a une certaine complexité du bourbon et à peine sucrée avec de l'agave.

Nous avons été informés des cônes de neige saisonniers qui sont offerts jusqu'à la fête du Travail. Alors que nous aimions les saveurs de la caipirinha à la pêche et du mojito, nous considérerions cela plus comme une boisson sur les rochers concassés plutôt que comme un vrai cône de neige. En termes de cône de neige, nous pensons à de la glace finement moulue ou finement pilée trempée dans un sirop (alcoolique, pour ce cas). Demandez une paille pour boire le cocktail.

En ce qui concerne la nourriture, c'est assez solide. La meilleure chose que nous ayons eue était en fait du restaurant en bas - du bacon confit sur une corde à linge. Au-delà de la présentation amusante, le bacon à coupe épaisse était magnifiquement cuit et moelleux, légèrement croustillant sur les bords avec un merveilleux équilibre entre salé, fumé et sucré.



Le tartare de thon en boîte était un bon tartare bien assaisonné mais un peu trop lourd sur l'huile de sésame grillé. La trempette à l'avocat à trois couches était crémeuse et le goût de la crème sure était bon. Les huîtres frites au babeurre étaient très bien frites et la salade de chou était une feuille rafraîchissante. Le plat vraiment apprécié était les petits pains cuits à la vapeur au homard BLT qui est un beau choc des cultures mondiales d'Asie (petits pains de mantou gonflés à la vapeur), américaine (salade de homard et poitrine de porc poêlée), mexicaine (utilisation de jalapeño - et l'ingrédient le plus crucial à attacher tout ce sandwich ensemble).

Pour voir plus de photos de cette visite, veuillez CLIQUER ICI pour voir la galerie ci-dessous :

Informations
Bar sur le toit Spyglass

Site Internet
à l'hôtel Archer
47 Ouest 38e Rue
New York, État de New York 10018
Téléphone : (212) 730-0538


Cherche à conserver son siège au Sénat et à promouvoir le programme libéral : le sénateur Kennedy semble à l'aise dans son nouveau rôle de doyen du parti

Le sénateur Edward M. Kennedy, de retour sur la piste de la campagne présidentielle au nom de quelqu'un d'autre, reste philosophique sur l'avenir.

"Nous avons en quelque sorte appris dans la famille à regarder l'ici et maintenant et non les questions à long terme", a déclaré Kennedy dans une interview.

L'ici et maintenant, c'est sa propre quête de réélection au Sénat et des hésitations occasionnelles pour un collègue démocrate du Massachusetts, le gouverneur Michael S. Dukakis.

Aujourd'hui, le plus jeune fils d'une génération Kennedy semble s'être confortablement glissé dans son nouveau rôle d'ancien du parti, prêt à porter la bannière idéologique du libéralisme du New Deal dans les années 1990.

L'homme que l'on regarde à travers une longue-vue présidentielle depuis l'assassinat de ses deux frères semble à l'aise avec l'idée que selon toute vraisemblance il n'occupera jamais la Maison Blanche.

"Il est évidemment extrêmement à l'aise", a déclaré le sénateur John F. Kerry, un autre démocrate du Massachusetts. «C’est un rôle que je pense qu’il savoure. Il s'amuse. Il est plein d'énergie. Il est au sommet de son art. »

La liberté retrouvée de Kennedy lui a permis de passer plus de temps à se battre pour les pauvres et les minorités grâce à son influence de 25 ans au Sénat.

Kennedy, 56 ans, a concentré ses efforts ces derniers mois sur la lutte victorieuse contre la nomination à la Cour suprême du juge Robert Bork et sur un éventail de questions relatives aux droits civils et humains. Il fait pression pour des programmes d'éducation et de protection sociale renforcés en tant que président de la commission sénatoriale du travail et des ressources humaines. Beaucoup pensent qu'il a été plus efficace sans le spectre présidentiel qui pèse sur lui.

« Ne pas être candidat m'a donné à la fois du temps à consacrer en tant que législateur et . . . crédibilité supplémentaire quant aux motifs », dit Kennedy. « Quand vous êtes candidat et que vous parlez d'un problème, vous obtenez probablement une plus grande visibilité, mais vous vous posez des questions sur votre motivation. Et quand vous ne l'êtes pas, vous n'obtenez probablement pas une visibilité aussi élevée, mais une plus grande volonté de considérer le fond des questions. »

La décision de Kennedy en 1985 de ne pas se présenter à la présidence cette année - une décision qui, concède-t-il, l'empêchera probablement d'accéder à la plus haute fonction du pays - semble avoir supprimé un poids avec lequel il est aux prises depuis les assassinats de ses frères, Robert et Jean.

"C'est comme si un fardeau avait été levé de ses épaules", explique Norman Ornstein, politologue à l'American Enterprise Institute. "Il opère clairement avec plus de liberté et moins de pression qu'il ne l'a fait depuis longtemps, et je pense que cela se voit. Il y a un vrai sentiment qu'il apprécie son rôle dans le processus.

Kennedy n'a pas essayé de jouer le rôle de faiseur de rois. La poignée de séjours de campagne qu'il a effectués au nom de Dukakis est l'exception plutôt que la règle.

Le président du Parti démocrate, Paul G. Kirk Jr., ancien haut collaborateur du sénateur et ami personnel, estime que le profil bas de Kennedy dans la course présidentielle est intentionnel.

« Le sénateur Kennedy et d'autres estiment qu'en introduisant une nouvelle génération de dirigeants dans le pays, ils veulent établir leur propre base, leur indépendance et leur profil et ne pas nécessairement être présentés par une autre personnalité politique qui, à cette époque, est évidemment plus connue. ", dit Kirk.

Kennedy a toujours de l'influence. Des dignitaires étrangers lui rendent visite, son voyage en Pologne l'année dernière a attiré l'attention internationale, et même Richard M. Nixon a récemment suggéré que Kennedy serait toujours la meilleure chance pour les démocrates de remporter la présidence.

"Je suppose que Ted Kennedy pourrait être l'exception à la règle", déclare Joe Grandmaison, président du Parti démocrate dans le New Hampshire. "Après avoir dit que vous n'allez pas opter pour la bague en laiton, vous avez tendance à glisser dans une position moins que pertinente."

De retour dans le Massachusetts, Kennedy se prépare pour une campagne au Sénat, organisant des réunions municipales dans tout l'État, même si les stratèges nationaux du GOP ont peu d'espoir de le renverser. Son adversaire est l'ancien directeur exécutif de l'État républicain Joe Malone.

Kennedy a fait de sa candidature à la réélection une affaire de famille. Son fils de 26 ans, Ted, et sa fille de 27 ans, Kara, sont coprésidents de l'effort de réélection.

Les critiques disent que la politique libérale de Kennedy est en décalage avec le public américain et même son propre parti.

"C'est l'ultralibéral", déclare Alexander Tennant, directeur exécutif du Massachusetts Republican Party. « Il est un peu déconnecté de la moyenne des travailleurs.

"Il croit que le gouvernement résout les problèmes, et je pense que beaucoup de jeunes aujourd'hui croient en la libre entreprise et en aidant les autres à s'aider eux-mêmes, et non en construisant une énorme bureaucratie où le gouvernement est Big Brother."

Et les opposants soulignent le vacarme de Rupert Murdoch, déclenché lorsque Kennedy a discrètement fait adopter un amendement pour empêcher l'éditeur de garder à la fois les chaînes de télévision et les journaux à Boston et à New York, comme exemple d'arrogance.

Kennedy devrait également faire face à une autre vague de controverse découlant de la sortie d'un nouveau livre sur son accident de 1969 à Chappaquiddick, qui a tué la passagère Mary Jo Kopechne. Le livre, publié le mois dernier, accuse l'existence d'un complot visant à dissimuler le rôle de Kennedy dans l'accident.

La popularité de Kennedy dans le Massachusetts a surmonté l'ombre de Chappaquiddick, mais l'accident a pris une place importante dans sa campagne présidentielle. Beaucoup pensent que l'action du sénateur, nageant pour se mettre en sécurité lorsque Kopechne était coincé dans la voiture et n'ayant signalé l'accident que 10 heures plus tard, l'a empêché d'accéder à la Maison Blanche.

L'auteur Leo Damore dit dans son nouveau livre, "Senatorial Privilege: The Chappaquiddick Coverup", que Kennedy voulait initialement dire à la police que Mary Jo Kopechne était seule dans la voiture lorsqu'elle a plongé du pont.

Le livre, qui a été publié par Regnery Gateway, est basé sur des entretiens exclusifs avec Joseph Gargan, un cousin et ami proche du sénateur qui, avec un autre ami, Paul Markham, est retourné sur le pont pour tenter de sauver Kopechne de la voiture submergée.

"Kennedy avait des idées alternatives sur la situation", a écrit Damore. «Pourquoi Mary Jo n'aurait-elle pas pu conduire la voiture? Pourquoi n'a-t-elle pas pu le laisser partir et conduire elle-même jusqu'au ferry et faire un mauvais virage ? »

Mais Gargan aurait rejeté l'idée, notant que les trois ne savaient même pas si Kopechne pouvait conduire ou avait un permis.

Le livre dit que Kennedy n'a pas décidé de dire à la police qu'il conduisait avant d'avoir parlé au téléphone avec son assistant David Burke. Il a fallu environ 10 heures à Kennedy pour signaler l'accident, une action qu'il a plus tard qualifiée d'"irrationnelle et indéfendable et inexcusable et inexplicable".

Kennedy dit maintenant que se présenter à nouveau à la présidence « doit être considéré comme peu probable ».

Mais même si un démocrate est élu cette année et réélu en 1992, Kennedy n'aurait que 64 ans au moment de la prochaine année présidentielle en 1996.

"Qui sait ce que l'avenir nous réserve", dit Kerry. « En politique, tout est possible.


Situé à côté de la place historique de la ville, une place pittoresque d'un acre avec de majestueux palmiers dattiers des îles Canaries et des séquoias, le havre de détente de l'hôtel Healdsburg est le moyen idéal pour découvrir la véritable hospitalité et le charme de la région viticole de Sonoma.

Engagé dans une convivialité gracieuse, Dry Creek Kitchen&rsquos mélange de cuisine américaine vibrante et d'embouteillages de classe mondiale est le meilleur de la vie viticole: une atmosphère chaleureuse et moderne dans un cadre naturellement magnifique.

Chef exécutif : Michael Lewis

Superstars du menu : Poulpe poêlé à l'ail rôti et longe de porc Niman Ranch aux épices barbecue


Archives des actualités du restaurant St. Louis

sauge , un grill américain urbain, a ouvert ses portes en face de la brasserie Anheuser-Busch dans un endroit qui abritait autrefois le Lynch Street Grill. Le chef exécutif du restaurant Benton Park est Jack West MacMurray, anciennement du Wild Horse Grill, qui servira le déjeuner et le dîner du lundi au samedi. Sage, 1031 Lynch St., St Louis, 314-256-1206.

Et, en parlant de cupcakes, le Cupcakes a ouvert ses portes dans le Central West End et sert des desserts et des cafés du lundi au samedi. Cupcakery, 28 Maryland Plaza, Saint-Louis, 314-3670-6111.

Bud Starr, qui a commencé dans l'industrie hôtelière en dirigeant un glacier Clayton, puis s'est tourné vers la gastronomie et le vin, ainsi que la restauration et les fêtes privées, a ouvert Le restaurant des étoiles pour jeu.-sam. service du dîner dans sa boutique de vin et d'alimentation. Starr et James Gill sont dans la cuisine. Le restaurant à Starrs, 1135 Big Bend Blvd., St. Louis, 314-781-2345.

The Crescent, un complexe de copropriétés à côté de l'hôtel Ritz-Carlton à Clayton, a attiré le chef Mark Curran du restaurant Larkspur à Vail, CO., pour prendre en charge Restaurant Araka, qui pourra accueillir 250 à l'intérieur et 70 autres sur le patio. Fin septembre ou début octobre est la date d'ouverture prévue.

Une autre ouverture d'automne est prévue pour le Continental, qui occupera le rez-de-chaussée des appartements rénovés de Ford Plaza car il deviendra un condominium du centre-ville. Eric Brenner, chef-propriétaire du Moxy dans le Central West End, créera le menu. Continental, 1405 Pine St., Saint Louis.

Le voltigeur de centre Cardinal Jim Edmonds ouvre un restaurant et un bar sportif au centre-ville, qui portera le nom Quinze après le numéro de l'uniforme d'Edmonds. Le restaurant est prévu pour une ouverture à l'automne. Mark Winfield est copropriétaire et Josh Roland est en train de concevoir un menu qui n'a pas encore été dévoilé. Tim McLaughlin, qui a travaillé dans la cuisine du Red Moon (récemment fermé) et en tant que chef de cuisine chez Faust's, deux vedettes du centre-ville, sera le chef exécutif du Fifteen. Quinze, 1900 Locust St., St. Louis.

Richard Perry, l'un des cinq restaurateurs qui ont ouvert des restaurants en 1972 et changé le visage de la restauration à Saint-Louis, est de retour dans le mix avec le Farmer's Inn & Prairie Kitchen dans la ville voisine de Millstadt, dans l'Illinois. Le menu est heureusement similaire à son opération originale de St. Louis, la Jefferson Avenue Boarding House, et Perry sert le dîner du jeudi au dimanche, le brunch le samedi et le dimanche. Comme auparavant, le service sera de style familial et l'accent sera mis sur la cuisine américaine classique, en utilisant des produits frais provenant des agriculteurs voisins. Un menu séparé au bar proposera des plats plus légers.

Coby Arzola, la troisième génération d'Arzolas à ouvrir un restaurant mexicain à Saint-Louis, ouvre ses portes Table Mexicaine Agave & Amp Tequileria dans le quartier de Grove, qui est en train de devenir ce qui pourrait être la prochaine destination pour les convives de la ville. Les Arzolas plus âgés sont impliqués dans Chuy Arzola's, un favori de longue date du quartier de Dogtown. La cuisine mexicaine classique et la tequila seront à l'honneur. "Nous allons au-delà du burrito", a déclaré Arzola. Aaron Whalen, chef du très apprécié mais de courte durée Bastante, a signé en tant que chef.

Tacos de Flaco a été un énorme succès pendant la demi-douzaine d'années où il a applaudi les habitants de Saint-Louis à deux endroits, mais sa mémoire revient – ​​nom et tout – au 8400 Delmar Blvd., où Shmeers avait opéré. Maziar (Maz) Nooran, copropriétaire de Kirk Apazella et Derek Onstoff, plantera une touche d'Europe de l'Est dans rouge quelque part cet été. René Cruz, ancien sous-chef de Mosaic, conçoit un menu qui mettra en vedette les aliments et les saveurs de l'Europe de l'Est, notamment la Russie, la Tchécoslovaquie, la Hongrie et la Pologne. Rouge, 1130 Washington Ave., Saint-Louis.

Bistrot Océano est un nouveau restaurant sur le thème des fruits de mer qui a rejoint le gang dans la banlieue de Clayton. L'opération qui vient d'ouvrir, un site privilégié mais infructueux depuis plus d'une décennie, est la première offre du groupe de restaurants Bon Vivant, dont les dirigeants sont Amer Abouwardah, Paul et Elizabeth Pierron et Brian et Kathy O'Brien. Jon Lowe est le chef.Le restaurant sert le dîner du lundi au samedi, le déjeuner du lundi au vendredi et le brunch le samedi et le dimanche. Oceano Bistro, 44 ​​North Brentwood Blvd., Clayton, 314-721-9403.

Malgré un fort héritage allemand, Saint-Louis n'a fait que des tentatives occasionnelles et rarement réussies de cuisine allemande. Un participant de l'Illinois, Roemer Topf, essaie de changer cela en servant le déjeuner et le dîner tous les jours. Roemer Topf, 1415 McKinley Rd., Mascoutah, Illinois, 618-566-4884.

Les Bar et grill de la 17e rue, qui s'est fait un nom dans le domaine du barbecue à Murphysboro, dans l'Illinois, et en tant que guide de Danny Meyer's Blue Smoke, est venu à O'Fallon, dans l'Illinois, avec Mike Mills ouvrant son troisième restaurant pour les côtes levées et autres choses fumées. Déjeuner et dîner tous les jours. The 17th Street Bar and Grill, 1711 W. Highway 50, O'Fallon, Ill., 618-622-1717.

Toujours sur la rive est du Mississippi, une seconde Érato L'emplacement a ouvert ses portes à Edwardsville, dans l'Illinois, servant des tapas, des petites assiettes et des desserts avec un accent légèrement plus important sur la nourriture que l'original Erato Wine Bar sur South Grand à St. Louis. Kevin Willmann est le chef de l'exploitation de l'Illinois, proposant « un menu de bistro frais de la ferme » pour le déjeuner du mardi au vendredi et le dîner du mardi au samedi. Erato on Main, 126 N.Main St., Edwardsville, Ill., 618-307-3203. Le propriétaire-sommelier Tim Foley sert des hors-d'œuvre en plus du vin et des spiritueux au beau bar à vin de South Grand. Ouverture à 17h, du mardi au dimanche. Bar à vins Erato, 3117 S. Grand Blvd., 314-664-6400.

Bacana Brésil, le premier steakhouse de style churrascaria de la ville, a ouvert ses portes à l'extrême ouest de Chesterfield où se trouvait autrefois K. C. Masterpiece. Le restaurant à volonté propose des tas de plats carnivores cuits sur des brochettes et servis à table. La propriété appartient à une société basée à Tokyo qui prévoit de faire du restaurant St. Louis le premier de nombreux restaurants à travers le pays. Minami Pope, née au Japon et élevée au Brésil, est le PDG, son mari, Dolph, est le G.M. du resto. Dîner tous les jours. Bacana Brasil, 16123 Chesterfield Pkwy. W., Chesterfield, 636-532-6969.

Jim Fiala, avec des restaurants à succès à Clayton et dans le Central West End, est entré dans le derby de Maplewood le 1er mars avec Acéro, un endroit italien informel de style campagnard où Arthur Clay's se tenait autrefois. Fiala a déjà The Crossing et Liluma. Le déjeuner et le dîner sont prévus. Acero, 7266 Manchester Rd., Saint-Louis, 314-644-1790.

Une nouvelle propriété et un nouveau chef, ainsi qu'un petit remodelage et un nouveau niveau d'éclairage, ont eu lieu à de Balaban. Brendan Marsden, (Modesto) et Harlee Sorkin sont aux commandes et ont amené Andy White de la cuisine de Harvest à cette vedette du Central West End. Dans d'autres changements, le populaire brunch du dimanche se déroule désormais le samedi et la désignation Café Balaban a disparu. Balaban's, 405 N. Euclid Ave., St. Louis, 314-361-8085.

Dans les travaux est une réhabilitation totale de la forteresse de Ladue Bosquet de Busch (9160 Clayton Rd., 314-993-0011), l'entrepreneur Lester Miller ayant détruit l'ensemble du bâtiment à l'exception de la façade avant donnant sur Clayton Road. Et Dave Owens, chef de longue date chez Cardwell's at the Plaza, sur la photo (94 Plaza Frontenac, Frontenac, 314-997-8885), ouvrira ses portes Terrene (33 N. Sarah St.), dans l'ancienne Southern Belle.

Géographiquement entre les deux se trouve Spyglass sur le parc, proposant une cuisine américaine aux accents méditerranéens (255 Union Blvd., 314-367-3704) dans l'espace le plus récemment utilisé par Q Sports Bar, et par de nombreux autres restaurants avant cela.

Citronnelle, une vedette vietnamienne de la région de South Grand, déménage de quelques pâtés de maisons au nord au 3161 South Grand Blvd. (314-664-6702), sur le site qui abritait autrefois le charmant Café de Manille. Et opérateur de chaîne P. F. Chang a ouvert un deuxième emplacement à Saint-Louis, à Richmond Heights au 25 The Boulevard (314-862-2624), en face du centre commercial Galleria. Le premier Chang est au Chesterfield Mall.

Pendant de nombreuses années, Restaurant Al Baker était un endroit incontournable sur la carte de Saint-Louis. Avec une salle à manger élégante et une cuisine assortie, Al et sa femme, Mary, ont créé un endroit romantique qui a attiré tous les niveaux de la société ainsi que l'arène politique. Ils ont fermé le restaurant et pris leur retraite en 1993, et maintenant, sous la direction de Tom et Karin Krakover et Randy Waldman, l'aura du Baker est recréée dans Xanadu, a récemment ouvert ses portes à Chesterfield, dans l'extrême ouest du comté de St. Louis, 280 Long Rd., 636-532-9262.

Le centre-ville continue d'être un nouveau paradis pour les restaurants, avec Mosaïque (1101 Lucas Ave., 314-621-6001), dans le bâtiment Art Déco Hadley Dean Glass, ouvert et prospère avec des plats de style tapas de la cuisine fusion mondiale et une splendide carte des vins à prix modique. Spencer G. Wolff, qui travaillait dans la cuisine à Red Moon, sur la photo (1500 St. Charles Ave., 314-436-9700), où Marc Felix, formé en français, met en œuvre une touche asiatique.

Pendant ce temps, Épicerie de la ville (920 Olive St., 314-621-0010), la première épicerie à ouvrir au centre-ville depuis plus de deux décennies, a introduit un menu pour le déjeuner rapide, et le bien nommé Dixième Rue Italien Le restaurant (504 N. Tenth St., 314-241-9988) sera ouvert au début du printemps. Le pub et restaurant irlandais Dubliner devrait ouvrir au centre-ville au 1025 Washington Ave. Une autre option du centre-ville est Grille du parc Lucas (1231 Washington Ave., 314-241-7770), situé dans un entrepôt reconverti, servant des plats américains dans une belle salle avec de hauts plafonds et beaucoup de bois.

Le bouc, sur la photo, (1449 S. Vandeventer Ave., 314-371-4628) a ouvert ses portes dans le quartier de Manchester-Vandeventer tandis que plus à l'ouest, où la communauté de Maplewood prospère à nouveau, l'errance Greg Perez a ouvert le Auberge reconnaissante (7336 Manchester Road, 314-647-3323). L'itinérance Perez, un fin chef et restaurateur avec de grandes idées, autrefois exploité le Delmar Bar & Grill, a quitté la ville pour tenter sa chance à Sainte-Hélène, Californie, puis est revenu pour établir l'ancien Corky's sur Manchester, maintenant appelé JackSon's (6655 Manchester Ave., 314-645-4904) par un groupe de propriété différent.

Tanneur B le centre-ville au 1000 Pine St. est une émanation du Tanner B's situé au 2855 Shenandoah Ave., 314-762-9800.

L'ouverture du nouveau Bosquet de Busch, qui a été entièrement reconstruit, à l'exception de la façade en bois blanc, est l'article le plus populaire parmi les amateurs de cuisine de Saint-Louis. Le propriétaire Lester Miller aurait versé plus de 10 millions de dollars dans la propriété Ladue vieille de 115 ans, une visite incontournable avec le type le plus tonique de Saint-Louis tout au long de son histoire. Miller a embauché le groupe Rockwell pour concevoir l'intérieur, a fait venir Todd Weisz de l'île Turnberry à Miami comme chef et a attiré Pedro Beltranena, autrefois directeur général du populaire Cardwell's de Clayton, de Manhattan pour remplir un rôle similaire. Le restaurant est plus grand que son prédécesseur et servira le déjeuner et le dîner du lundi au samedi. La musique live est une fonction nocturne au bar, et la tête d'affiche d'ouverture est le trompettiste né à Saint-Louis Jeremy Davenport, chassé de la Nouvelle-Orléans par l'ouragan Katrina.

Le nouveau magasin de Dierdorf & Hart

Dierdorf & Hart's, le steakhouse populaire avec des emplacements au centre-ville et à West Port Plaza, a ajouté un épicerie fine et boucherie à côté du restaurant dans ce dernier endroit.

David Caito et son fils, David Jr., ouvriront Pizzeria de Caito à Chesterfield Valley près du Wehrenberg Galaxy Theatre. Les Caitos espèrent que le salon de 70 places sera le premier de plusieurs dans la région.

Mike Johnson et les amis continuent de se déplacer dans la banlieue de St. Louis avec de nouveaux restaurants et une nouvelle approche des tapas et des choses. Ils ont commencé avec le Café Figaro à Clayton, puis ont ouvert Barcelone à un pâté de maisons et vendu Figaro, qui est maintenant rebaptisé Barrister's. Johnson s'est déplacé vers le nord pour les Momos à thème grec à University City, se dirige maintenant vers le sud avec Boogaloo (7344 Manchester Ave., 314-645-4803) dans la rangée du restaurant Maplewood. Boogaloo, dont le nom a changé par rapport au BARHabana initialement annoncé, proposera une cuisine cubaine et caribéenne, avec des touches de la Nouvelle-Orléans ici et là.

En parlant de grec, trois nouveaux restaurants proposant des plats helléniques sont entrés dans les rangs des établissements dans une récente expansion de restauration qui a élargi les horizons des mangeurs de Saint-Louis. Les lieux à l'ancienne avec des accents grecs comme l'Olympia (1543 McCausland Ave., 314-781-1299) et Michael's (7101 Manchester Ave., 314-644-2240) sont rejoints par celui d'Ari (3101 Hampton Ave., 314-644-4264) dans l'ancien espace Tokens, Colosse (3208 avenue Ivanhoe, 314-644-5599) et Maison Méditerranéenne Apollonia (6836 avenue Gravois, 314-353-1488).

Avec des barmans en kilt, le Armes écossaises apporte des haggis, des tatties et des neeps, des œufs écossais et d'autres plats traditionnels à Midtown (6 South Sarah St., 314-535-0551). Le bar affiche une longue liste de whiskies single malt et de bière pression et de bière, et sert également le déjeuner et le dîner.

À travers le monde en goût et en style, Modaï est arrivé dans la partie est de l'University City Loop (6100 Delmar Blvd., 314-725-8330). Le bar à sushis et le salon japonais autoproclamés servent également les amateurs de plats et de boissons d'Extrême-Orient à Chicago, à la Nouvelle-Orléans et à Atlanta.


Mélange des chefs

Patrick Dawson est arrivé d'Indianapolis pour devenir le chef exécutif du Ruth's Chris Steak House. Ruth's Chris Steak House, 1 North Brentwood Blvd., St. Louis, 314-783-9900.

Ed Hines a réussi Andy Blanc en tant que chef exécutif du Balaban's, vedette de longue date du Central West End, selon le propriétaire Brendan Marsden. Aucun mot encore sur les plans de White pour l'avenir. Balaban's, 405 N. Euclid Ave., St. Louis, 314-361-8085.

Dave Owens et Marguerite Kelly, l'équipe de chefs mari-femme et les copropriétaires de Terrene à Midtown, qui sont partis subitement il y a environ deux mois, ont refait surface dans le cadre de l'équipe Bissinger's Chocolate, avec plus de détails à annoncer plus tard.

Dave Owens a quitté Terrene, le restaurant du Central West End dont il était le chef depuis son ouverture. Owens, un chef de longue date chez Cardwell's at the Plaza, et sa femme Margaret Kelly, chef indépendante et artiste de télévision, n'ont pas annoncé de plans futurs.

Justin Yazdik a assumé les fonctions de chef au Pitted Olive, l'épicerie fine et la boutique de vins de Michael Holmes au 5815 Hampton Ave., St. Louis, 314-832-6548.

Todd Weisz, ancien chef de Busch's Grove, sera le chef de sa propre boutique lorsque le restaurant et salon Adler ouvrira à l'automne dans un emplacement du centre-ville.

Nicolas Miller a été promu de sous-chef à chef exécutif chez Harvest, succédant à Andy Rice, qui a déménagé chez Balaban. Miller, originaire de Saint-Louis et diplômé de la CIA californienne, a travaillé sous la direction de Gary Danko à San Francisco avant de retourner à Saint-Louis il y a cinq ans et de rejoindre le personnel de Harvest. Récolte, 1059 Big Bend Blvd., Richmond Heights, 314-645-3522.

Josué Norris est le nouveau chef exécutif de Kitchen K. Son curriculum vitae montre des passages à Spago Beverly Hills, et il réussit Byron Smith, désormais à bord de L'Ecole Culinaire. Déjeuner et dîner, du lundi au samedi. Cuisine K, 1000 Washington Ave., St. Louis, 314-241-9900.

Jonathan Kraft a quitté le Sunset Country Club pour rejoindre l'équipe de cuisine du Puck's Restaurant du St. Louis Art Museum. Déjeuner mar-sam, dîner ven., brunch dim. Puck's, St. Louis Art Museum, 1 Fine Arts Dr., St. Louis, 314-655-5490.

Tim Pounds a été nommé chef exécutif du Copia Urban Winery, après avoir été sous-chef. Copia Urban Winery, 1122 Washington Ave., St. Louis, 314-621-7275.

Et en parlant de restauration, Marianne Moore a quitté Wolfgang Puck Catering pour devenir directeur de la restauration au Westin St. Louis.

Terrene, un endroit de Midtown où feu Lynn Smith a longtemps tenu tête, a été rénové et rouvert avec Dave Owens en tant que copropriétaire et chef. Owens était auparavant le chef de Cardwell's au Plaza. Terrene sert le déjeuner et le dîner.

Remettre sur le marché
La disparition annoncée du Clayton Farmers Market s'est avérée prématurée. Le marché a ouvert ce printemps à un nouvel emplacement dans le stationnement du côté ouest de Straub's, 8282 Forsyth Blvd., à quelques pâtés de maisons à l'ouest de l'espace Central Avenue où il a fonctionné pendant plusieurs années. Sarah Vickers est la maîtresse du marché et bon nombre des mêmes vendeurs reviendront. De plus, il y aura de nouveaux producteurs de fruits et légumes dans la région. Des démonstrations de chefs sont prévues.

Repas en plein air à Terrene
Terrene, le restaurant américain moderne du Central West End qui propose un large choix végétarien, a abandonné le déjeuner, mais a a ouvert son joli patio au nord du restaurant. Le chef Dave Owens sert le dîner du mardi au dimanche. Terrene, 33 North Sarah Ave., St. Louis, 314-535-5100.

Nouveau pont à Franco
Franco, opérant dans l'ancienne usine Welsh Baby Buggy dans le quartier de Soulard, a également déroulé le tapis rouge pour les repas en plein air avec un nouveau pont de 50 places ouverture à l'ouest du bâtiment. Déjeuner et dîner, du lundi au samedi. Franco, 1535 S. 8th St., St. Louis, 314-436-2500.

Siroter l'été
Stone Hill Winery de Hermann, Mo., a sorti un rosé sec 2006 élaboré à partir de ses raisins de Saint-Vincent, un cépage assez rare pour le rosé, élaboré principalement à partir de Grenache en France et d'un cépage en Californie. Après le premier foulage, les raisins sont trempés à froid pendant une nuit pour faire ressortir un peu de couleur. Ensuite, ils sont fermentés à une température fraîche dans des cuves en acier inoxydable pour compléter la sécheresse. Le vin a des notes de fraise et de pastèque, parfait pour les pique-niques et les barbecues d'été (12,99 $). www.stonehillwinery.com.

Le nouvel ajout du trio
Josh Alt, Rich Burke et Mike Headrick, propriétaires de la Tin Can Tavern, ont ajouté un restaurant partenaire Pub & Grill Panama Red, 1909, rue Locust, 314-231-0019. Aucun changement de menu jusqu'à présent au spot du centre-ville.

SL Chef à New York
Lou Rook III, chef chez Annie Gunn's, préparera le Dîner de la Saint-Patrick à la James Beard House à New York. Le menu comprendra des plats de style irlandais, notamment de l'agneau et du saumon, ainsi que son pouding au pain brioché très apprécié. Stone Hill Winery du Missouri, d'Hermann, fournira les vins.

Vendu!
Harry's Est, l'avant-poste de Fairview Heights du groupe local, a été vendu et renommé Martorelli's. Un menu italien est en place. Martorelli's, 4660 N. Highway 159, Fairview Heights, IL, 618-236-9696.

Agrandissement de la banlieue
Bar Louie, l'avant-poste du Central West End de la chaîne basée à Chicago, est s'étendre en banlieue. Le spot CWE est au 14 Maryland Plaza, 314-678-3385.

de Jaboni, qui s'ouvrait fortement sur le quartier Manchester-Vandeventer en lente montée, a fermé, en même temps que le Mangrove de l'autre côté de la rue.


MRM News Bites: Chefs caritatifs et menus numériques simplifiés dans l'assiette de cette semaine

Chaque semaine, le magazine Modern Restaurant Management compile les gros titres de l'industrie de la restauration dans MRM News Bites. Cette semaine, nous présentons des chefs qui soutiennent de grandes causes, les nouvelles technologies de restauration et les ouvertures de restaurants. Envoyez les éléments d'intérêt à la rédactrice en chef Barbara Castiglia à [email protected]

Cuisinez en direct ! pour la portée de la famille

Animé par le président du Conseil consultatif national de Family Reach, Chef Ming Tsai, Cuisinez en direct ! a réuni certains des meilleurs chefs célèbres du pays pour une soirée de vin et de dîner. Les invités ont regardé de près les chefs donner des démonstrations de cuisine en direct avant de servir un repas de cinq plats à New York. Chaque plat a été inspiré par des invités spéciaux de la soirée : Les familles luttant contre le cancer que Family Reach a soutenues La Fondation Family Reach est une bouée de sauvetage financière pour les familles luttant contre le cancer.

Iron Chef Morimoto, au centre à gauche, et le diffuseur vétéran Bryant Gumbel, au centre à droite, avec le chef Ming Tsai, à droite, et l'invité Christine Rogers, à gauche, préparent un plat à Family Reach’s Cooking Live! événement caritatif, le lundi 14 novembre 2016 au Ritz-Carlton New York, Battery Park. L'événement permet de récolter des fonds pour aider les familles confrontées au coût quotidien du cancer. (Photo de Diane Bondareff/Invision for Family Reach/AP Images) Le chef Todd English, la chanteuse Daya et le chef Ming Tsai, de gauche à droite, avec les jumelles Sabrina et Olivia Lorusso, à l'avant, célèbrent à Family Reach’s Cooking Live ! événement caritatif, le lundi 14 novembre 2016 au Ritz-Carlton New York, Battery Park. L'événement permet de récolter des fonds pour aider les familles confrontées au coût quotidien du cancer. (Photo de Diane Bondareff/Invision for Family Reach/AP Images)

Depuis plus d'une décennie, Family Reach aide les familles avec un enfant ou un parent malade à payer les factures simples et quotidiennes qui peuvent rapidement les mettre en faillite.

Family Reach est un organisme national à but non lucratif voué à l'élimination du fardeau financier du cancer pour les patients et leurs familles. Travaillant en étroite collaboration avec plus de 165 hôpitaux et centres de cancérologie à l'échelle nationale, l'organisation fournit une aide financière immédiate, une éducation et des services de proximité aux familles qualifiées dans le besoin. Depuis plus de deux décennies, Family Reach aide les familles atteintes d'un cancer à gérer les obstacles financiers et émotionnels écrasants de la maladie afin qu'elles n'aient pas à choisir entre les besoins humains fondamentaux : font-elles l'épicerie ou paient-elles un traitement ? Payer le loyer ou la facture d'électricité ? Family Reach est une bouée de sauvetage financière pour tous ceux qu'ils servent.

Family Reach aide les familles de plusieurs manières. À ce jour, la majorité de leur soutien a été apporté par des subventions qui aident à couvrir les coûts tels que les paiements hypothécaires ou de loyer, le transport, les services publics, les frais médicaux non couverts et les dépenses quotidiennes telles que l'épicerie. Family Reach fournit également un manuel éducatif qui aide les patients nouvellement diagnostiqués à découvrir les défis financiers potentiels, comment identifier les obstacles et où et comment demander une aide financière.

L'organisation lance également le projet de traitement financier, un programme révolutionnaire qui s'attaquera à l'ensemble de la santé financière de chaque famille par le biais d'un encadrement financier, de la navigation et de l'éducation, ainsi que d'une aide monétaire et en nature directe. Le projet de traitement financier débutera en tant que pilote à la Seattle Cancer Care Alliance et au Tufts Medical Center.

Le chef Tsai a été profondément touché après avoir rencontré un bénéficiaire d'une subvention Family Reach et s'est depuis engagé à aider les familles qui luttent contre le cancer en effectuant généreusement des démonstrations de cuisine dans les hôpitaux partenaires de Family Reach et en organisant de nombreuses collectes de fonds pour Family Reach. Pour plus d'informations sur l'événement, visitez www.familyreach.org.

Sur la photo du haut, Bryant Gumbel, à gauche, le chef Ming Tsai, deuxième à gauche, la présidente du Conseil consultatif national de Family Reach, Carla Tardif, au centre, PDG de Family Reach, avec les jumelles Olivia et Sabrina Lorusso, à droite. (Photo de Diane Bondareff/Invision for Family Reach/AP Images)

NYSPCC présente le chef de la taverne Gramercy

Société de New York pour la prévention de la cruauté envers les enfants (Le NYSPCC) a organisé son gala annuel Food & Wine mettant en vedette Chef Michael Anthony de Gramercy Tavern et Untitled au Whitney Museum of American Art qui a conçu un menu unique pour plus de 200 invités. La nourriture exquise, notamment la lasagne aux champignons signature du chef Michael, était associée à une sélection de vins de Tournesol et de Caymus Vineyards.

Le NYSPCC était reconnaissant d'avoir de merveilleux participants au gala de cette année. La présentatrice et analyste de Fox News, Kimberly Guilfoyle, a participé en tant qu'hôte, le rédacteur en chef du magazine Bon Appétit, Adam Rapoport, était le conférencier invité et la célèbre commissaire-priseur de Christie's Lydia Fenet a dirigé la vente aux enchères inversée du gala. Le gala de cette année a recueilli un total de près de 600 000 pour financer le programme de récupération des traumatismes du NYSPCC, qui propose un programme thérapeutique spécialisé aux enfants âgés de 5 à 18 ans qui ont subi des abus physiques ou sexuels, de la négligence, un deuil traumatique ou qui ont été témoins de violence familiale.

Michel Antoine
©Patrick McMullan Photo de Jared Siskin/PMC

"Ce [The NYSPCC] est une agence qui fait un travail qui change la vie", a expliqué Kimberly Guilfoyle, qui est membre du Conseil des enfants du NYSPCC. "Tant de fois, on me demande de m'impliquer dans différentes organisations et causes caritatives, et souvent j'essaie de faire de mon mieux pour prêter ma voix et mon soutien parce que je veux vraiment pouvoir redonner, mais c'est celui que je choisi. Kimberly a également parlé de ses années de travail en tant que procureur au bureau du procureur de Los Angeles et de San Francisco, et comment cela a renforcé sa détermination à aider à sauver des enfants en danger.

La Société de New York pour la prévention de la cruauté envers les enfants (NYSPCC) – Food & Wine Gala
©Patrick McMullan Photo de Jared Siskin/PMC

Le NYSPCC organise chaque année son événement de collecte de fonds Food & Wine Gala pour collecter des fonds essentiels pour l'agence. Le travail unique du NYSPCC sert de modèle pour les agences de protection de l'enfance à travers le pays. Depuis sa création, le NYSPCC a enquêté sur plus de 650 000 cas au nom de plus de deux millions d'enfants et a formé plus de 46 000 professionnels sur la façon d'identifier et de signaler les abus et la négligence envers les enfants.

« Nous sommes l'agence de référence pour la ville de New York », a déclaré le Dr Mary L. Pulido, directrice exécutive du NYSPCC, qui a prononcé un discours sincère sur la nécessité de protéger les enfants contre les abus ou la négligence. « Lorsque vous entendez parler d'une histoire horrible dans les médias, nous sommes appelés à vous aider. Lorsqu'un enfant subit des abus indescriptibles, nous sommes appelés à fournir des conseils dans le cadre de notre programme de récupération après un traumatisme.

L'école Escoffier nomme de nouveaux disciples

École des arts culinaires Escoffier a annoncé les derniers ajouts à ses Disciples d'Escoffier, une société mondiale axée sur la promotion et la préservation de l'excellence dans la cuisine, l'éducation culinaire, la culture du vin, les spiritueux et l'hospitalité. Les nouveaux disciples comprennent certains des meilleurs chefs culinaires de la région - le chef Curtis Duffy, chef et propriétaire du restaurant trois étoiles Michelin, l'inspiration de Grace Duffy et ancien professeur d'économie domestique, éducateur culinaire Ruth Snider et les docteurs Robert et Sonat Birnecker, fondateurs et propriétaires de Distillerie KOVAL. Escoffier a également annoncé un partenariat avec Duffy pour promouvoir l'importance de l'éducation culinaire auprès des aspirants cuisiniers à travers un certain nombre de présentations et d'événements impliquant l'école ainsi qu'un programme de bourses Curtis Duffy de 25 000 $.

De gauche à droite : Jeremy Wheaton, Jeff Larson, Sarah Larson, Chef Curtis Duffy, Glenn McManus, Jack Larson et Randall Sansom

Les disciples seront reconnus lors d'un dîner de sept plats et d'une cérémonie d'intronisation à Grace le 21 novembre. Disciples d'Escoffier International est une société gastronomique de premier plan avec plus de 20 000 membres dans le monde. L'objectif des Disciples d'Escoffier International est d'honorer la mémoire du chef, restaurateur et écrivain culinaire français Auguste Escoffier, en promouvant et en préservant son travail et en maintenant les grandes traditions culinaires dans lesquelles il a commencé. Michel Escoffier, arrière petit-fils du célèbre chef cuisinier et président de la Fondation et du Musée Auguste Escoffier, sera présent depuis la France.

« Les estimés Disciples d'Escoffier font la promotion de l'éducation et de l'apprentissage culinaires et ont été conçus pour inspirer et encourager les autres à continuer à poursuivre les normes les plus élevées », a déclaré Jeremy Wheaton, président et chef de la direction de l'École des arts culinaires d'Escoffier. "Nos quatre nouveaux intronisés incarnent le meilleur de la cuisine locale et personnifient vraiment cette mission dans leur travail."

Curtis Duffy a surmonté une enfance difficile et une tragédie familiale pour devenir l'un des chefs les plus acclamés de Chicago, recevant de nombreuses récompenses tout au long de sa carrière culinaire. De plus, Duffy a récemment fait l'objet du documentaire For Grace, un film nominé aux James Beard Award. Le film raconte le parcours remarquable du chef lors de l'ouverture de son restaurant, Grace. L'enseignante de Duffy, Ruth Snider, a suscité son intérêt initial pour la cuisine et reste l'un des systèmes de soutien les plus solides de sa carrière. Les deux seront rejoints dans les Disciples d'Escoffier par le Dr Robert Birnecker, l'un des meilleurs experts américains en distillation, et le Dr Sonat Birnecker, co-fondatrice et présidente de KOVAL Distillery, qui produit du whisky, des liqueurs et des spiritueux de spécialité à partir de zéro. , embrassant une mentalité du grain à la bouteille.

"Je suis vraiment honoré d'être intronisé aux Disciples d'Escoffier", a déclaré Curtis Duffy. « C'est l'un des grands honneurs qu'un chef peut recevoir, et je suis honoré de pouvoir le partager avec mon incroyable amie et enseignante Ruth Snider. Un tel honneur..."

Pour en savoir plus sur l'école des arts culinaires Escoffier, visitez www.escoffier.edu.

Rationalisation des menus numériques

DT Recherche, qui conçoit et fabrique des solutions informatiques spécialement conçues pour les marchés verticaux, a déclaré que ses appareils multi-écrans de la série MA incluent désormais un assistant multimédia pour les applications publicitaires qui prend en charge plusieurs zones d'affichage avec des résolutions LED personnalisées. Les restaurants peuvent désormais lire et suivre des publicités et des promotions en haute définition avec des listes de lecture définies et une expiration programmée à l'aide des appareils multi-écrans MA de DT Research.

La loi sur les exigences d'étiquetage des menus de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, qui doit entrer en vigueur le 5 mai 2017, exige que toute opération de restauration avec 20 emplacements ou plus inclue le nombre de calories et d'autres informations nutritionnelles dans leurs menus. Alors que les restaurants et autres établissements alimentaires se préparent à se conformer à la nouvelle exigence, le système DT Research est conçu pour rationaliser les modifications des éléments de menu grâce à l'intégration avec la base de données et les systèmes de point de vente.

« Nous nous engageons à aider les restaurants à maximiser les tableaux de menus numériques pour améliorer et simplifier leurs activités », a déclaré Daw Tsai Sc.D., président de DT Research. «Ces nouvelles capacités peuvent aider les établissements alimentaires à générer des revenus publicitaires à l'aide de tableaux de menus numériques et faciliter la conformité avec la prochaine exigence d'étiquetage des menus de la FDA.»

Les nouvelles améliorations apportées au système d'appareils multi-écrans de la série MA de DT Research comprennent :

Assistant multimédia pour les applications publicitaires: Les utilisateurs du tableau de menu numérique de DT Research peuvent diffuser des publicités et des promotions dans une zone spécifique du tableau de menu numérique à l'aide d'un nouvel assistant multimédia pour les applications publicitaires. Les utilisateurs peuvent utiliser cet assistant pour importer des fichiers multimédias existants dans chaque zone. L'assistant guidera l'utilisateur à travers les fichiers médias à l'aide d'un fichier Excel (.xls, .xlsx et .txt) à chaque zone, qui appliquera l'ordre des médias, la durée et les attributs (durée de la transaction).

Intégration de la base de données ou de l'API POS: L'éditeur de tableau de menu de DT Research fournit désormais un moyen simple de se connecter à une base de données pour afficher facilement les informations sur les éléments. La base de données prend en charge MySQL, Oracle, Microsoft SQL Server, PostgreSQL et les fichiers CSV distants. Le tableau de menu peut également être personnalisé avec une API Web tierce pour tirer parti d'un système POS (point de vente) existant.

Résolution personnalisée: Les restaurants peuvent afficher des publicités et leurs propres promotions en haute définition. Les utilisateurs choisissent simplement une résolution personnalisée dans le Web Content Manager (WCM) pour les applications publicitaires LED entre 80 x 80 et 8000 x 8000 ou utilisent la résolution par défaut, qui est de 1920 x 1080.

Expiration des médias: Les restaurants peuvent programmer des promotions et des publicités et contrôler le nombre de fois qu'ils jouent pendant une période donnée, par exemple sur une période de 24 heures ou une fois par semaine. Les utilisateurs peuvent définir une heure de début et une heure de fin en tant qu'attribut multimédia dans la liste de lecture ou définir le mode Loop, qui lira les médias à plusieurs reprises dans la plage disponible. Sur la base de la liste de lecture, les utilisateurs peuvent suivre les ventes jusqu'au moment où la publicité a été diffusée pour mesurer l'impact.

EMV sans contact disponible aux États-Unis

Gemalto, une entreprise de sécurité numérique, apporte la prochaine vague de technologie de paiement : EMV sans contact aux États-Unis. EMV sans contact offre le même niveau de sécurité élevé que les cartes EMV avec contact, combiné à une fonction tap-and-pay qui accélère considérablement les transactions, au profit des émetteurs, des commerçants et des titulaires de cartes.

Les cartes sans contact peuvent déjà être utilisées partout où les paiements mobiles, comme Apple Pay™, sont acceptés, y compris les grands détaillants, les supermarchés et les fast-foods partout aux États-Unis. Plus de 1,2 milliard de cartes de ce type ont été livrées dans le monde en 2015. Gemalto en a livré plus d'un milliard dans le monde au cours des cinq dernières années. Les cartes sans contact de Gemalto sont désormais présentes dans 77 pays à travers le monde, dont les États-Unis, l'Australie, la Chine, le Royaume-Uni, le Canada et le Brésil.

« Nous proposons un portefeuille complet de cartes et d'options EMV portables aux émetteurs », a déclaré Bertrand Knopf, vice-président senior des transactions sécurisées chez Gemalto. « Les consommateurs ont déjà des cartes EMV sans contact dans leurs portefeuilles de plusieurs grandes banques, et ils peuvent désormais toucher pour payer dans de nombreux endroits où ils font leurs achats le plus souvent. »

Les paiements sans contact coexistent avec les principales options de paiement mobile comme Apple Pay™, Android Pay™ et Samsung Pay™, et les consommateurs peuvent demander des cartes sans contact auprès de nombreux grands émetteurs.

La gamme Gemalto sans contact est disponible immédiatement et est entièrement certifiée EMV.

Deux nouvelles ouvertures au Prudential Center

Groupe d'accueil Craveable, le groupe de restaurants à l'origine de concepts tels que Fabrick, David Burke Kitchen et JIMMY à New York, David Burke's Primehouse à Chicago, et bien d'autres, a dévoilé deux nouvelles offres au Prudential Center de Newark, NJ : Skully's Fat Belly Clam Shack et Caputo Pizzeria. Les deux nouveaux restaurants rejoignent le Bacon Bar et le Handwich Shop de Craveable Hospitality Group, actuellement situés dans l'arène.

Rouleau de homard au Fat Belly Clam Shack de Skully

Skully's Fat Belly Clam Shack est un concept de poisson classique de style Nouvelle-Angleterre servant des fruits de mer locaux et de l'Atlantique, tandis que Caputo Pizzeria célèbre les plats italiens préférés comme la pizza à la croûte croustillante et un assortiment d'antipasti. Les deux menus ont été élaborés par le Conseil culinaire du Craveable Hospitality Group dirigé par le directeur culinaire Matt O'Neill.

« Compléter les divertissements de qualité supérieure au Prudential Center avec des options de restauration de premier ordre, ce qui se traduit par une soirée ou un après-midi complet, est exactement le genre d'expérience que nous visons à offrir à nos clients», a déclaré Stephen Goglia, président et chef de la direction du groupe Craveable Hospitality. "Nous sommes ravis de nous associer à Legends Hospitality pour faire partie de l'engagement continu de l'arène à diversifier les offres culinaires avec les ouvertures de Skully's Fat Belly Clam Shack et Caputo Pizzeria."

Pizza Margherita à Caputo Pizzeria

Le Fat Belly Clam Shack de Skully est disponible au Jeep Frontier Club du Prudential Center et la pizzeria Caputo est disponible au Club Lounge East, tous deux situés dans le hall principal de l'aréna.

Les concepts actuels de Craveable Hospitality Group incluent David Burke Kitchen (New York, NY), JIMMY (New York, NY), David Burke chez Bloomingdale's (New York, NY), David Burke Fabrick (New York, NY), Spyglass Rooftop Bar (New York, NY), Burke in the Box à l'aéroport McCarran (Las Vegas, NV), David Burke Primehouse (Chicago, IL), David Burke Prime (Foxwoods Casino, CT), Skully's Fat Belly Clam Shack, Caputo Pizzeria, Bacon Bar et Handwich Shop au Prudential Center (Newark, NJ) et Trilogy au Silverspot Cinemas. Plusieurs autres projets sont en cours. Ouvert en octobre 2007, l'aréna à la fine pointe de la technologie du Prudential Center abrite les Devils du New Jersey, trois fois champions de la Coupe Stanley de la Ligue nationale de hockey (LNH), le programme de basketball masculin de la division I de la NCAA de l'Université de Seton Hall et plus de 175 concerts, spectacles familiaux et événements spéciaux accueillant 1,75 million d'invités par an.

Wagamama ouvre ses portes à New York

Célèbre restaurant londonien wagamama a ouvert son premier emplacement à New York au 210 Fifth Avenue à 26th Street.

Un menu de plats asiatiques inspirés des saveurs du Japon comprend des donburi et teppanyaki audacieux, des ramen satisfaisants, des currys colorés, des gyoza et des petits pains cuits à la vapeur. Tous les plats sont préparés dans une cuisine ouverte au cœur du restaurant, et sont servis dès qu'ils sont prêts, une pratique établie de longue date du wagamama.

Les signatures incluent des calmars au chili, mélangés à du shichimi aux sept épices, du katsu au poulet dans une sauce au curry parfumée sur du riz gluant et des ramen wagamama, une spécialité de la maison depuis le début du wagamama. Les nouilles, une recette exclusive de wagamama perfectionnée depuis 24 ans, sont importées du Royaume-Uni. Une liste de jus de fruits frais sont également pressés, réduits en pulpe et versés sur commande et comprennent des choix tels que le super vert avec du céleri et de la menthe aux pommes et au citron vert et des jus crus avec des carottes, des concombres, des tomates, des oranges et des pommes.

L'ouverture de Manhattan marque plusieurs premières pour wagamama, y ​​compris le début d'un brunch de week-end d'inspiration asiatique et une liste complète de bars et de cocktails créés en pensant aux New-Yorkais. Les boissons sont des cocktails classiques tels que le whisky sawa avec du whisky japonais Iwai et de la liqueur de souchong lapsang et le mojito au yuzu à base de rhum Tanduay et de liqueur de yuzu, en plus d'une vaste gamme de bières artisanales asiatiques.

Le wagamama préféré de Londres apporte ses currys, ses ramen et ses teppanyaki à New York.

Le vaste restaurant sur deux niveaux, avec des entrées à la fois sur la Cinquième Avenue et sur Broadway, est élégant et moderne avec des murs en briques apparentes, des lampes suspendues et de riches accents de bois. Des tabourets minimalistes en bois et en métal offrent des places assises à des tables individuelles, tandis que les tables communes - un autre principe fondateur de wagamama - peuvent accueillir jusqu'à 18 personnes sur de longs bancs et créent un sentiment d'égalité entre les convives. Des sièges supplémentaires sont disponibles dans un long bar en marbre et sur une grande mezzanine donnant sur la salle à manger principale.

“Notre emplacement sur la Cinquième Avenue est vraiment spécial, donnant sur Madison Square Park. L'ensemble de la zone NoMad/Flatiron est si dynamique et évolue rapidement en un centre alimentaire clé de New York. New York a toujours été sur notre liste de souhaits, et dans mon esprit, avec Londres, est l'une des deux plus grandes villes du monde », a déclaré le PDG de Wagamama, David Campbell. « Nous sommes très reconnaissants de l'accueil chaleureux que les New-Yorkais nous ont déjà réservé et sommes confiants que wagamama deviendra un favori local.

Wagamama a été fondée dans le quartier londonien de Bloomsbury en 1992 avec un objectif clair : créer un lieu de restauration positive où la nourriture satisfait les sens et l'âme. L'entreprise est considérée comme un pionnier de la table commune, de la cuisine ouverte et du menu personnalisable sur commande, supervisé par le chef exécutif Steve Mangleshot. Cette philosophie est restée pendant plus de deux décennies, axée sur la positivité, la fraîcheur et l'amélioration continue. Kaizen, un mot japonais signifiant « bon changement », est une philosophie directrice de wagamama. Il s'agit de ne jamais se reposer dans la poursuite d'être meilleur, et wagamama pratique le kaizen depuis le début. wagamama s'est étendu à plus de 160 sites dans le monde et prévoit d'ouvrir ses portes dans d'autres quartiers de New York à l'avenir.

Ouverture de la cuisine et du bar Foxwoods de Guy Fieri

Ouverture du chef Guy Fieri et du Big Night Entertainment Group Cuisine + Bar Foxwoods de Guy Fieri au niveau du casino de la Tour Grand Pequot de Fowxoods.

L'esthétique du lieu de 9 800 pieds carrés est conçue par Peter Niemitz de Niemitz Design Group et est garantie d'épater les invités avec sa cuisine ouverte avec de grandes poutres en bois au plafond, des baies vitrées, des meubles sur mesure en cuir marron et daim, et lustres en fer métallique faits à la main qui créent une sensation rustique moderne. Un bar supérieur en bois de 42 pieds conçu avec du verre trempé surplombe le casino et deux écrans de télévision de 90 pouces se trouvent au-dessus du bar pour que les clients puissent visionner leurs événements sportifs préférés. Un aigle symbolique préside la banquette centrale du restaurant et une table de huit chefs située à côté de la cuisine offre une expérience culinaire globale.

"Nous sommes ravis d'accueillir Guy et son incroyable équipe dans les familles Foxwoods et Big Night", a déclaré Ed Kane, directeur de Big Night Entertainment Group. "Son expertise culinaire combinée aux profils de saveurs complets de ses plats signature ne ressemblent à rien de ce qui est proposé dans la région."

Le chef Fieri apporte sa cuisine de style américain aux habitants de Foxwoods avec des saveurs robustes et audacieuses avec des points forts du menu comme ses célèbres Trash Can Nachos, BBQ Bahn Mi, Bacon Mac-N-Cheese Burger et Lobster Agra Diavolo, ainsi comme une copieuse sélection de sandwichs, de hamburgers, d'entrées à la fourchette et au couteau et de desserts alléchants comme le gâteau au whisky au chocolat noir à sept étages.

De plus, le restaurant de 258 places dispose d'un bar haut de gamme complet avec une vaste sélection de liqueurs, de vins, de bières en bouteille et à la pression. La carte de cocktails créatifs du chef Fieri comprend des sirops faits maison et des cocktails artisanaux aux saveurs audacieuses et des boissons exclusives comme le Caliente Margarita, le Mojito tatoué et le Freaky Tiki de Guido.

« Amener mon restaurant à Foxwoods est une énorme opportunité pour moi », a déclaré Guy Fieri.« Travailler avec Big Night Entertainment, la tribu Mashantucket Pequot et l'équipe de Foxwoods a été passionnant car ce sont des gens qui savent comment faire vivre une grande expérience à leurs invités. Chez Guy's, nous privilégions les plats cuisinés, les cocktails qui tuent et les bons moments.

Sacré poulet ! Ouvre

Le cinéaste Morgan Spurlock a ouvert un fast-food Sacré poulet ! à Columbus, OH ce mois-ci.

Le cinéaste Morgan Spurlock assiste à l'inauguration de son nouveau restaurant Holy Chicken ! Photo de Jeff Vespa/WireImage

Holy Chicken!, est une « expérience de poulet » de restauration rapide où les clients auront la possibilité de déguster des sélections du menu « restauration rapide avec intégrité ». Les plats comprennent le plat signature de Holy Chicken! "The Grilled Crispy Chicken Sandwich", un menu spécial pour enfants mettant en valeur les "Lil' Cluckers Chicken Tenders", à base de poulets 100% naturels et de boissons d'origine locale et produites localement.

Suji's Korean Grill rouvre en tant que service complet

Le Suji's Korean Grill a rouvert ses portes après avoir subi des changements importants qui reflètent un concept en évolution poussé par des consommateurs désireux de découvrir une cuisine coréenne plus traditionnelle dans un environnement à service complet.

Le mois dernier, la restauratrice Suji Park a fermé son restaurant rapide et décontracté de trois mois pour repenser complètement le concept et rouvrir ses portes en tant qu'élégant restaurant à service complet, proposant un barbecue coréen à table. Le changement intervient suite aux commentaires de son restaurant récemment ouvert, où les convives ont exprimé leur désir d'explorer la cuisine de la patrie de Suji dans un environnement à service complet.

"Nous avons complètement repensé notre concept de restaurant et apporté de nombreux changements, notamment en ajoutant des grillades à chaque table", a expliqué Suji Park, directeur de l'inspiration de Suji's Korean Grill. « Et je suis ravi d'annoncer que nous présentons une toute nouvelle équipe culinaire de New York et de Séoul.

Le nouveau design comprend des grilles de table, afin que les convives puissent profiter d'un barbecue coréen composé de viandes saisies et marinées cuites directement à table. En plus des plats comme le galbi grillé à table, le nouveau menu propose des plats coréens préférés, notamment des côtes levées de bœuf grillées marinées dans un mélange d'assaisonnements coréens traditionnels, du bulgogi de bœuf, des tranches ultra-fines légèrement marinées de faux-filet Omaha Natural Angus et du sam- gyeop-sal, une poitrine de porc tranché finement servie avec une trempette au sésame. Le menu comprend également des ragoûts et des plats de riz et de nouilles, ainsi que du bibimbap, un repas de viande, de légumes et de riz surmonté d'un œuf, servi dans des bols traditionnels en pierre chaude. Suji's propose également une variété de bières artisanales locales et de savoureux cocktails coréens au soju pour accompagner n'importe quel repas.

Suji's Korean Grill est situé dans un espace de vente au détail de premier ordre au Aksarben Center au 1303 South 72nd Street à Omaha. Le restaurant est le premier d'une chaîne proposée sous la marque Suji's, qui présente déjà aux Américains des plats coréens préparés, des entrées et des sauces sous le label Suji's Korean Cuisine chez des détaillants tels que Costco, Whole Foods, Target et H.E.B Grocers.

Selon Park, alors que l'accent est actuellement mis sur le restaurant Omaha, des plans sont déjà en cours pour ouvrir un restaurant basé à Seattle au cours de l'année à venir. "Nous avons exploré la possibilité d'ouvrir notre deuxième restaurant dans plusieurs villes, dont New York", a-t-elle déclaré. « Nous nous sommes installés à Seattle, qui compte une forte communauté d'amateurs de cuisine internationaux et une familiarité avec la cuisine asiatique. Nous sommes impatients d'y ouvrir des portes et de présenter à la ville notre passionnant menu coréen.

Suji's Korean Grill est un restaurant à service complet basé à Omaha, NE, servant les saveurs authentiques de la cuisine coréenne entièrement naturelle. Le restaurant a été fondé par Suji Park, qui gère des restaurants à thème américain en Corée du Sud et au Japon. L'entreprise est une expansion de la marque "Suji's" aux États-Unis, où Park a établi des plats, des entrées et des sauces coréens pour la vente au détail et la restauration. L'entreprise a été fondée en 2013 par l'entrepreneur international Suji Park, connu pour avoir apporté la charcuterie américaine de style new-yorkais en Corée et à Tokyo.

Le bistrot Blue Dahlia s'agrandit

Bistro Dahlia Bleu, avec des emplacements sur le côté est d'Austin et à Westlake, ouvrira son troisième emplacement en janvier 2017, sur la place historique du centre-ville de San Marcos, ont annoncé aujourd'hui les propriétaires Amy et Sam Ramirez. La réponse d'Austin à la cuisine européenne décontractée et aux repas de quartier depuis près de dix ans, le Blue Dahlia Bistro propose une cuisine fraîche et simple dans une atmosphère détendue et accueillante.

Le Blue Dahlia Bistro offrira au marché de San Marcos une option décontractée pour ceux qui recherchent des plats de bistro européens simples et frais servis dans un cadre communautaire chaleureux et accueillant. «Notre mission a toujours été de créer un restaurant qui sert de destination gastronomique, mais agit également comme un carrefour communautaire pour que les amis et les voisins se réunissent, se détendent et savourent un repas tranquille», a commenté la copropriétaire Amy Ramirez. « Blue Dahlia est notre réponse aux bistrots décontractés qui servent de centres communautaires dans les petits villages et les villes de campagne de toute l'Europe. »

Originaire du Maine, Ramirez a déménagé à Austin en 1998 et a développé le concept du Blue Dahlia Bistro en 2007 après de nombreux voyages à travers l'Europe. Elle a épousé Sam, un des premiers investisseurs dans le restaurant et résident de longue date de San Marcos, en 2008 et depuis lors, les deux partagent leur temps entre San Marcos et Austin.

Situé au coin des rues Hopkins et North Guadalupe à San Marcos, l'espace de 2 000 pieds carrés se trouve dans un bâtiment historique du XVIIIe siècle qui était à l'origine considéré comme la maison et l'atelier d'un forgeron. Les Ramirez se consacrent à présenter l'histoire du bâtiment, en exposant des détails originaux tels que des plafonds en étain pressé et des murs en calcaire de 18 pouces. Comme les autres emplacements du Blue Dahlia Bistro, le restaurant San Marcos proposera des tables privées et communes, avec des sièges à l'intérieur et à l'extérieur, y compris un patio avant et un jardin arrière.

« L'ouverture de Blue Dahlia à San Marcos est définitivement un projet passionnant pour nous », a commenté le copropriétaire Sam Ramirez. “Ce fut un honneur et un plaisir d'élever ma famille à San Marcos et nous sommes ravis d'apporter de nouvelles affaires dans cette ville en pleine croissance et d'offrir une nouvelle destination gastronomique à notre merveilleuse communauté.”

Le menu d'ouverture mettra en vedette les classiques du bistro pour lesquels Blue Dahlia Bistro est devenu connu, notamment: Salade Niçoise, Fromage de Chèvre, Mozzarella et Mesclun Salades vertes Tartines allant du jambon et gruyère au houmous en passant par les œufs biologiques, le fromage de chèvre français et les entrées françaises traditionnelles. comme le Boeuf Bourguignon, les Moules Provençales, la Ratatouille et le Coq au Vin Blanc. Le menu du petit-déjeuner, servi toute la journée, comprend des croissants, des frittata, des œufs à la coque, des crêpes françaises, le sandwich parisien et plus encore. La carte des vins proposera une sélection internationale de vins blancs, rouges, rosés et mousseux, ainsi que des bières locales de Live Oak, 512 Brewery et Hops & Grain. Blue Dahlia Bistro utilise des ingrédients locaux et biologiques dans la mesure du possible et toujours le meilleur produit de qualité disponible.

Rubbermaid Commercial ajoute une ligne à code couleur

Produits commerciaux Rubbermaid® (RCP) a lancé son système de service alimentaire à code couleur, un système de préparation et de stockage des aliments de premier ordre conçu pour aider les cuisines commerciales à réduire les maladies d'origine alimentaire et la contamination croisée. La nouvelle gamme de produits est maintenant disponible dans tout le pays et a récemment reçu le sceau d'approbation de l'American Culinary Federation (ACF).

La gamme à code couleur couvre tout, des outils de préparation au stockage, y compris les planches à découper, un support pour planche à découper, des pinces, des spatules à haute température, des récipients carrés avec couvercles et des récipients ronds avec couvercles. Sept options de couleurs sont conçues pour faciliter la manipulation en toute sécurité de la viande crue, de la volaille, des produits laitiers, des fruits de mer, de la viande cuite, des produits et des allergènes potentiels par les professionnels de la restauration.

Les cuisines commerciales peuvent choisir parmi huit solutions de kits de démarrage différentes, qui fournissent tout le nécessaire pour démarrer un système de codage couleur. Les options incluent des kits de démarrage 1 couleur, 3 couleurs, 5 couleurs et 7 couleurs. Pour aider à former le personnel, chaque kit de démarrage à code couleur comprend également un guide de mise en œuvre et une affiche.

« Les aliments contaminés causent près de 48 millions de maladies par an aux États-Unis1 et la sécurité alimentaire continue d'être une préoccupation majeure pour les cuisines commerciales et l'industrie alimentaire en général », a déclaré Kristine Sickels, vice-présidente principale du marketing de RCP. “Avec notre nouvelle gamme de produits, nous pouvons aider les professionnels de la restauration à maintenir des conditions plus sûres à chaque étape du processus de préparation, cruciales pour offrir un service de qualité aux clients.”

Le système de service alimentaire à code couleur offre une solution simple pour faciliter la manipulation sécuritaire des aliments et est conçu pour résister à l'environnement de la cuisine commerciale. Tous les produits vont au lave-vaisselle commercial. Les spatules à haute température sont conçues pour résister à des températures allant jusqu'à 500 °F et les pinces sont dotées de poignées en caoutchouc pour permettre un meilleur contrôle et une meilleure manipulation.

En novembre, le système de services alimentaires à code couleur a reçu le sceau d'approbation ACF de l'American Culinary Federation (ACF), la plus grande organisation de chefs professionnels en Amérique du Nord. Les produits ont été testés selon de multiples critères et l'accréditation est largement considérée comme une référence d'excellence culinaire. Le sceau d'approbation démontre l'engagement de RCP à offrir des produits de qualité au sein de l'industrie de la restauration.

Le groupe de travail sur le sceau d'approbation d'ACF a appliqué les critères de test rigoureux de l'organisation au système de service alimentaire à code couleur, qui a été testé en utilisant de nombreuses méthodes de cuisson, de préparation et de stockage, notamment l'ébullition, la friture, le sauté, la cuisson, le stockage et la réfrigération. Le groupe de travail a évalué les performances physiques, la cohérence, l'adaptabilité et l'exactitude des étiquettes et des allégations marketing des produits.

Le programme ACF Seal of Approval offre aux fabricants de services alimentaires la possibilité d'avoir des produits approuvés par la première organisation de chefs professionnels aux États-Unis. Contrairement à d'autres entités, le sceau d'approbation ACF nécessite des tests et une évaluation approfondis des produits.


Spyglass de David Burke et plus d'ouvertures de restaurants - Recettes

Le chef innovant David Burke compte 11 restaurants, s'étendant de Manhattan à Aspen.

Sa cuisine à la fois ludique et raffinée propose depuis longtemps des plats mémorables, du homard en colère au chocolat Burke'In Bag (un sac de chocolat moulé rempli de mousse) à notre dernière fantaisie, Bacon On A Clothesline.

Contrairement à beaucoup de ses plats, vous pouvez faire votre propre bacon sur une corde à linge. C'était à la mode lors d'une de nos récentes soirées, accroché à une ficelle tendue entre des poteaux à côté du bar. Obtenez votre boisson, détachez une tranche de bacon croustillante et dégustez!

Si vous vous divertissez à l'extérieur pour la fête des pères, installez votre propre corde à linge au bacon pour une « nourriture de bar » mémorable.

Bacon sur une corde à linge a été créé pour le dernier restaurant du chef Burke, Fabrick. Le menu propose également un choix tournant de plats tels que des tacos au poulpe, une épaule de porc au four avec de l'ail « en colère », une « côtelette de raie », une panna cotta à l'avocat, une mousse de poulet avec une peau de poulet croustillante et des « bâtonnets sur une brique de sel »—brochettes de canard parties sur une plaque de sel rose de l'Himalaya.

David Burke Fabrick se trouve au rez-de-chaussée de l'hôtel Archer Hotel, récemment rénové dans le quartier du vêtement, un hôtel de charme qui abrite également un salon sur le toit du groupe Burke, Spyglass, avec vue sur l'horizon.


Le Symposium sur le commerce mondial rassemble des leaders d'opinion du monde entier

L'un des objectifs du New York Produce Show and Conference est d'encourager l'échange d'idées entre les leaders d'opinion de l'industrie du monde entier. Pour faciliter cela, nous co-localisons le New York Produce Show and Conference avec le Global Trade Symposium.

Bien entendu, l'import et l'export concernent désormais tout le monde. Les détaillants et les exploitants de services alimentaires peuvent acheter auprès de fournisseurs américains, mais une grande partie des produits vient de l'étranger. Les producteurs peuvent vendre sur le marché intérieur, mais le prix qu'ils réalisent dépend essentiellement de la disponibilité des marchés étrangers et des sources d'approvisionnement étrangères.

Ainsi, aujourd'hui, tout le monde doit se concentrer sur le commerce mondial, et le Global Trade Symposium propose un programme de classe mondiale unique en son genre.

Vous pouvez voir le programme de 2011 ici et de 2012 ici. Maintenant, nous sommes fiers d'annoncer le programme du Symposium sur le commerce mondial pour 2013 :

Présenté à
LE SPECTACLE ET CONFÉRENCE DES PRODUITS DE NEW YORK

Importer et exporter des produits :
Une vue de l'Amérique et de la porte d'entrée du monde

mardi 10 décembre 2013
New York Hilton, New York

7h00 et 18h30
Inscription

8h15 et 9h00
Petit déjeuner continental
Lieu : The West Ballroom Foyer (troisième étage)
PARRAINÉ PAR CHEP

9h00 et 9h15
Séance générale/Remarques de bienvenue
Présentateur : Jim Prevor/PRODUCE BUSINESS
Lieu : Foyer de la salle de bal ouest
(troisième étage)

9h15 et 10h00
LEADERSHIP PENSÉ : COMMENT LES DÉTAILLANTS BRITANNIQUES ONT TRANSFORMÉ LA FAÇON QU'ILS VENDENT PRODUIRE ET ÉTABLISSENT UNE NOUVELLE NORME POUR LES ACHATS MONDIAUX
Études de cas des projets d'autonomisation de Thanet Earth, Red Tractor et Capespan et de leur impact sur le commerce de détail mondial
Présentatrice : Hazel Akehurst/Capespan
(Anciennement avec Mack Multiples/
Thanet Earth/Tracteur rouge)
Lieu : The West Ballroom (troisième étage)

10h00 & 10h45
PRIORISATION DE L'ACCÈS :
L'IMPÉRATIF COMMERCIAL ET MORAL
Les marchés ouverts créent la prospérité, mais beaucoup se battent pour les garder fermés. Pourquoi se battre pour l'accès est un impératif commercial ET moral.
Présentateur : Danie Kievet/Freshworld Holdings
Lieu : The West Ballroom (troisième étage)

10h45 et 11h30
FAIRE DES AFFAIRES À NU : QUE SIGNIFIE LA TRANSPARENCE POUR L'INDUSTRIE DE PRODUITS ?
Dans une société litigieuse, la tentation est de se retenir, voilà pourquoi la clé du succès mondial peut être dans l'ouverture.
Présentatrice : Dawn E. Gray/Dawn Gray Global Consulting
Lieu : The West Ballroom (troisième étage)

23h30 et 12h45
&ldquoPENSEZ DIFFERENT&rdquo DÉJEUNER :L'EMBALLAGE COMME OUTIL
POUR VOUS CONNECTER AVEC LES CONSOMMATEURS DU MONDE ENTIER

L'emballage comme une opportunité de renommer, de repositionner et de renouer avec le consommateur mondial.
Présentatrice : Lisa Cork/Marketing des produits frais
Lieu : The West Ballroom (troisième étage)

12h45 et 13h45
Présentation principale
INITIATIVES TRANSFORMATIONNELLES POUR BOOSTER LA CONSOMMATION DE PRODUITS : LE COMMERCE MONDIAL AU CROISEMENT DE LA DEMANDE DES CONSOMMATEURS
Comment l'offre et la demande se croisent, les facteurs influençant la demande des consommateurs et les stratégies mondiales pour augmenter la consommation de produits.
Présentatrice : Roberta Cook, PhD/
Université de Californie, Davis
Lieu : The West Ballroom (troisième étage)

13h45 & ndash 14h45
COMMERCE MONDIAL ET SÉCURITÉ ALIMENTAIRE :
L'IMPÉRATIF DU CHANGEMENT
Pourquoi la sécurité alimentaire est-elle un problème urgent ? Comment fonctionne &lsquolocal&rsquo dans les préoccupations concernant la sécurité alimentaire? Quelles nouvelles technologies impactent le débat ? Et comment les acheteurs et les vendeurs doivent travailler ensemble si nous voulons avoir un avenir sûr.
Présentateur : Andrew Sharp/ Sharp Enterprises
Lieu : The West Ballroom (troisième étage)

14h45 et 16h15
VÉRIFICATION DES OPPORTUNITÉS EN AMÉRIQUE LATINE :
Les principaux dirigeants d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud discuteront de la croissance, de la diversité des produits, de la qualité, de la sécurité alimentaire, de la durabilité, de la traçabilité et de la façon dont leurs industries de produits dynamiques créent des opportunités à exploiter pour le reste du siècle.

Pérou:
Présentateur : Conrado Falco
Titre : Directeur - Commission commerciale du Pérou à New York Nom de la présentation : "PERU : produire l'excellence en matière de qualité et de goût &ldquo

Guatemala:
Présentateur : Diego Diaz
Titre : Attaché Commercial / Délégué Commercial Guatemala Trade Office NY
Nom de la présentation :
"Les tendances guatémaltèques dans l'exportation de produits aux États-Unis"

Brésil:
Présentateur : Horrys Friaça , DVM, PhD
Titre : Attaché agricole au
Ambassade du Brésil à Washington DC
Nom de la présentation :
&ldquoExportations brésiliennes de fruits et légumes frais vers les États-Unis&rdquo

Présentatrice : Maria Franco
Titre : Conseiller Economique de l'Ambassade de
L'Uruguay en Washington DC

Beatriz Silva
Premier secrétaire, Économique et
Département commerciale
Nom de la présentation :
&ldquo Opportunités dans le secteur des fruits et légumes de l'Uruguay &rdquo Emplacement : La salle de bal ouest (troisième étage)

16h15 et 16h45
IMPORTATION DIRECTE ET MONDIALE :
LES PROMESSES ET LES PIÈGES DES OPÉRATIONS D'ACHAT MONDIAL :
Une présentation sans limites sur les possibilités et les défis des achats mondiaux. Suivi d'un panel de répondants dynamique.
Présentateur : Wayne McKnight/McKnight
Insights & Solutions
Facilitateur : Jim Prevor/PRODUCE BUSINESS

Répondants :
Rich Dachman/Sysco
Reggie Griffin/Anciennement de Kroger
Bruce Peterson/Anciennement de Wal-Mart
Dick Spezzano/Anciennement de Vons
Groupe Tim York/Markon
Lieu : The West Ballroom (troisième étage)

18h00 &ndash 20h00 &mdashCocktail d'ouverture

Lieu : The East Grand Ballroom (troisième étage)

Que vous ayez besoin de prendre un avion ou un métro, vous pouvez toujours arriver à temps pour le Global Trade Symposium, ce qui signifie que vous avez toujours la possibilité de discuter avec des personnes sérieuses qui réfléchissent sérieusement à la manière dont l'industrie peut créer un environnement dans lequel nous pouvons tous prospèrent et comment chacun de nous, individuellement, peut agir pour capitaliser sur l'environnement dans lequel nous vivons et travaillons.

Si vous voulez faire des affaires de manière optimale, soyez plus intelligent. Il n'y a pas de meilleure opportunité que d'assister au Global Trade Symposium.

Si vous souhaitez vous inscrire ou obtenir plus d'informations, faites-le nous savoir ici.


Restez ici: Archer Hotel, New York Par Alicia Grimshaw

L'hôtel Archer est comme ce cousin cool que l'on voit une fois par an lors des fêtes de famille. Ils sont si discrètement cool que vous voulez juste être copain avec eux. L'hôtel Archer est totalement chic sans prétention. Cet hôtel de style industriel est situé au cœur du Garment District, à quelques minutes seulement de certaines des attractions les plus emblématiques de New York, comme l'Empire State Building, Times Square et Bryant Park, pour n'en citer que quelques-unes.

En route pour la Grosse Pomme ? Lisez la suite pour découvrir pourquoi vous devriez passer vos précieux étincelles et votre temps à l'hôtel Archer.

Hôtel Archer : la vérité

L'hôtel Archer s'élève sur 22 étages et abrite 180 chambres dans l'un des quatre modèles. En raison de son emplacement central, l'espace est un produit de luxe, mais c'est New York, et il y a de meilleures choses à explorer que les dimensions de votre pièce.Il y a un thème courant dans tout l'hôtel - l'insaisissable "Personnage Archer" qui fait connaître son entreprise. Il a un sens aigu de l'art, un collectionneur d'ornements originaux et un penchant pour les cocktails bien faits.

Avec un tel œil pour la décoration somptueuse et l'art d'avant-garde, vous vous attendez à une clientèle presque exclusive, heureusement, ce n'est pas le cas. Archer Hotel ne fait pas de prétention. En fait, c'est tout sauf. L'accueil de l'hôtel donne l'impression que vous rendez visite à votre tante éloignée que vous n'avez pas vue depuis des années, le grand sourire new-yorkais va certainement un long chemin.

Les espaces communs tels que le hall et le restaurant du rez-de-chaussée ont été conçus avec un œil ludique. Il y a des banquets cousus à la main, un éclairage tamisé et des boiseries sombres. L'hôtel Archer est aussi l'endroit qui attire les résidents non hôteliers. Les filles de yoga du petit matin, enfilées de la tête aux pieds Sweaty Betty, qui passent pour un jus vert et une crêpe de sarrasin au David Burke’s, Fabrick Restaurant. Et il y a les travailleurs de la ville qui boivent dans la ligne d'horizon de New York depuis le bar sur le toit de l'hôtel (mais nous en parlerons plus tard). Vous voyez, Archer Hotel s'est fermement présenté comme plus qu'un hôtel et un endroit pour attraper 40 clins d'œil. C'est un endroit où les pigistes peuvent s'installer et utiliser le wifi, un lieu de rencontre pour les amis autour d'un Americano et un arrêt au stand pour les travailleurs à proximité pour faire le plein pendant un long déjeuner.

Hôtel Archer : Les Chambres

Il n'y a pas de revêtement de sucre, les chambres sont petites, eh bien, compactes. Si vous êtes un voyageur en solo ou un couple qui est d'accord avec les marches latérales et les déplacements, alors tout va bien. Cet hôtel n'a certainement pas été conçu pour les familles / poussettes / valises avec votre évier de cuisine à l'intérieur. La décoration de la chambre est un mélange moderne de murs en briques apparentes et de tissus haut de gamme. Ils ont pris tout le thème monochrome et l'ont totalement utilisé. Pensez au sol en granit noir et au lin blanc crips, réunis avec des accents violets.

Des rideaux drapés de luxe à la tête de lit cloutée, cela ressemble presque à une chambre que vous trouverez dans un appartement de luxe dans le West Village. Et avec des caractéristiques aussi luxueuses, viennent les petits bibelots que de nombreux hôtels n'offrent pas. Je parle d'une vaste gamme d'articles de toilette, de biscuits, de chocolat maison et d'autres aliments savoureux. Il y a une machine à café offrant des dosettes Nespresso illimitées et de petites friandises laissées sur votre oreiller après le service de préparation à la nuit. La taille de la pièce ne semble pas avoir d'importance lorsque vous grignotez des biscuits chauds aux pépites de chocolat et buvez du café de style barista sur le lit le plus nuageux.

La salle de bain dispose également de la palette de couleurs noir et blanc - il y a des carreaux noirs et blancs, une douche à jets puissants et les peignoirs les plus moelleux. Si vous voulez des vues. Vous les avez. Les baies vitrées offrent une vue imprenable sur l'Empire State Building - il est si proche que vous pouvez presque le toucher. Presque.

Les chambres sont également équipées de points de recharge, de rangements cachés, du wi-fi gratuit, de chaussons, de livres et d'un lecteur de musique MP3 bluetooth. Vous n'en avez plus besoin, et si vous le faites, le service de conciergerie super efficace n'est qu'à un coup de téléphone.

Hôtel Archer: Spyglass

Spyglass à Archer Hotel est vraiment le couronnement. Ce bar sur le toit offre l'une des meilleures vues de l'Empire State, et il n'est pas difficile de comprendre pourquoi le bar extérieur se remplit rapidement de cocktails tueurs, de vues magnifiques et d'une atmosphère poppin pour démarrer. Si vous ne voulez pas vous attarder au bar, réservez la tête et sécurisez une table. Personne ne veut boire de cocktails tout en s'attaquant à une table potentiellement libre. Cela ne présage rien de bon.

Hôtel Archer : le verdict

Archer Hotel est tout ce que vous pourriez demander quand il s'agit d'un séjour en ville. L'emplacement est imbattable et les chambres, même douillettes, sont modernes, propres et confortables. Même si vous ne faites pas un séjour, le bar Spyglass est une visite incontournable - il y a de bonnes raisons pour lesquelles Spyglass figure fortement dans de nombreuses listes des dix meilleurs bars. Assurez-vous de prendre les pantoufles gratuites, elles sont magnifiques.


"Connie et Carla" n'est pas un faux

"Connie et Carla" prouve que Nia Vardalos, créatrice et star de "My Big Fat Greek Wedding", n'était pas un feu de paille. Retravaillant audacieusement l'intrigue « Some Like It Hot », avec un clin d'œil à « Victor / Victoria » et « La Cage aux Folles », Vardalos a mis au point un produit qui plait entièrement à la foule, et dans le processus a écrit formidable parties pour elle-même et Toni Collette. En Michael Lembeck, Vardalos a trouvé le réalisateur idéal pour respecter sa sensibilité à toute épreuve, tout en la tempérant avec nuance et variété. Le résultat est un divertissement pur, sans prétention et sans prétention, autrefois un incontournable des films, mais maintenant rare.

Le film a une ouverture magnifique. Deux petites filles chantent « Oklahoma ! avec tout ce qu'ils ont à des camarades de classe indifférents dans la cafétéria de leur école. Un fondu habile révèle Connie (Vardalos) et Carla (Collette), maintenant serveuses de salon d'aéroport, chantant toujours la même chanson dans le même style devant un public clairsemé et tout aussi peu enthousiaste. Il n'y a pas beaucoup de temps pour réfléchir à leurs délires du showbiz, car ils sont témoins par inadvertance de leur patron pris dans une affaire louche qui tourne mal. En un instant, ils sont en fuite de certains gangsters, tout comme les musiciens de Jack Lemmon et Tony Curtis, qui ont eu la malchance d'assister au massacre de la Saint-Valentin. Dans ce cas, Connie et Carla laissent derrière eux des petits amis perplexes (Dash Mihok et Robert John Burke).

Essayer d'obtenir des concerts de dîner-théâtre régionaux serait trop évident, alors ils se dirigent vers l'anonymat de Los Angeles, où ils atterrissent à West Hollywood. Eurêka ! L'inspiration frappe: ils se feront passer pour des drag queens, et bientôt ils sont le toast d'un club dont les clients apprécient leurs interprétations complètes et corsées des airs de spectacles de Broadway - chantés dans un registre inférieur, car ils ' êtes censé être des gars. Collette et Vardalos sont des vétérans du théâtre musical qui font sensation sur scène, et lors de leur grande ouverture, ils intègrent une véritable légende de la comédie musicale hollywoodienne dans leur numéro. Avec des robes scintillantes et un style de ceinture, ils rendent en effet hommage à la tradition Ethel Merman Broadway. Connie et Carla sont trop belles pour être considérées comme un simple camp.

Leur film non plus, qui a trop de cœur et trop d'humour pour cela. Vardalos, Collette et Lembeck sont également trop intelligents pour se demander si certains publics trouveront leur image trop démodée ou carrée et se concentreront sur les assommant. Ironiquement, le seul groupe qui pourrait ne pas se rapporter à "Connie et Carla" est celui des jeunes gays qui aiment plus Britney et Madonna que Liza ou Judy et qui ne répondent pas non plus aux comédies musicales classiques de Broadway. Mais "Connie and Carla" joue sur le grand public.

Les deux intègrent dans leur groupe des habitués du club, dirigés par Peaches 'n' Cream (Stephen Spinella et Alec Mapa), ainsi que deux autres artistes de drag (Christopher Logan et Robert Kaiser). Longtemps éloigné de sa famille, le Robert de Spinella est recherché par son jeune frère, Jeff (David Duchovny), qui envisage de se marier et souhaite que Robert assiste à son mariage. Le défi auquel Connie et Carla sont confrontés est de maintenir leur drag personae hors de la scène, et des complications s'ensuivent lorsque Connie et Jeff, un beau charmeur, se retrouvent attirés l'un par l'autre.

Pendant ce temps, le méchant Tibor (Boris McGiver) recherche systématiquement tous les dîners-spectacles en Amérique dans sa recherche des filles. Le résultat est un mélange contagieux de pathétique, d'humour et de chaos.

Vardalos et Collette sont étonnamment persuasifs en tant que femmes se faisant passer pour des hommes prétendant être des femmes. L'approche de Vardalos est d'être plus vraie que nature dans son look et son style, tandis que Collette, avec son angularité, rappelle étrangement Lypsinka sur scène. La sophistication discrète de Duchovny fait une feuille idéale pour la Connie cuivrée, et il est capable de voir au-delà de ses perruques et de son maquillage épais – à sa grande confusion. Spinella est poignant en tant qu'homme qui en est venu à s'accepter, et Mapa équilibre le sérieux de Spinella avec ses singeries folles.

Bien que les scènes tournées à Vancouver ne ressemblent en rien à West Hollywood, "Connie and Carla", avec sa bonne humeur enjouée, n'en est pas moins une pièce avec son rythme rythmique. Dans ce film, il y a beaucoup d'avantages des deux côtés de la caméra, mais Ruth Myers mérite un crédit spécial pour les robes spectaculaires qu'elle a créées pour Connie et Carla et leurs nouveaux amis.

Classement MPAA : PG-13 pour les éléments thématiques, l'humour sexuel et les références aux drogues


Voir la vidéo: My Culinary Voice: Chef David Burke (Mai 2022).