Nouvelles recettes

8 plats à essayer au Pérou

8 plats à essayer au Pérou

Le Pérou est surtout connu pour ses ruines incas et la beauté des Andes, mais la cuisine variée du pays devrait également être une attraction principale. Les fruits de mer jouent un rôle important, mais les habitants mangent également beaucoup de bœuf, de porc, de poulet et même de cochon d'Inde. Les autres aliments de base comprennent les pommes de terre (ordinaires et sucrées), le quinoa, le maïs, la courge, l'avocat, les poivrons, le fruit de la passion, la papaye et de nombreux autres fruits et légumes régionaux.

Cliquez ici pour voir les 8 plats à essayer au Pérou (diaporama)

Si vous visitez le Pérou, n'oubliez pas que les différentes régions du pays ont toutes leur propre cuisine typique. Chaque région offre des goûts différents, en fonction du climat, des produits disponibles et de la culture locale. Les régions montagneuses comptent sur des soupes copieuses pour les réchauffer lors des nuits froides, tandis que les zones côtières servent la générosité des océans.

Dans la capitale, Lima, le ceviche - poisson cru ou fruits de mer mariné aux agrumes - est un plat populaire que l'on retrouve sur la plupart des menus des restaurants. Si vous visitez la région andine du Pérou, vous voudrez peut-être essayer une truite fraîchement pêchée, assaisonnée de sel et de poivre, rôtie entière, puis servie avec un quartier de citron vert. Ou peut-être recherchez-vous un des « tarifs fusions » du Pérou, comme chifa, la version péruvienne de la cuisine chinoise, que vous pouvez déguster avec des plats tels que lomo saltado, dans laquelle des lanières de bœuf sont sautées avec de la sauce soja, des oignons, des tomates, des poivrons, et servies avec du riz et des frites.

Quelle que soit la partie du Pérou que vous visitez, il y aura très certainement un plat (ou deux) que vous devriez essayer. Pour voir sept plats incontournables (et une boisson) pour votre prochain voyage au Pérou, cliquez sur notre diaporama.


12 aliments péruviens traditionnels que vous devez essayer !

La cuisine péruvienne (ou comida Peruana) est à mon avis l'une des cuisines les plus sous-estimées au monde. Il y a tellement de choses à explorer et à essayer !

Riches en histoire et en culture, les plats péruviens authentiques ont tous des antécédents étonnamment intéressants qui en font ce qu'ils sont.

Tout au long du XXe siècle, diverses cultures différentes ont apporté leurs styles de cuisine, ce qui a fait de la cuisine péruvienne le creuset qu'elle est aujourd'hui.

Des Incas indigènes aux Espagnols, Allemands, Italiens, Chinois, Japonais et Africains de l'Ouest. La nourriture péruvienne est un mélange géant d'influences de différentes cultures.

Partout au Pérou, les styles de plats changent d'une région à l'autre. Le climat joue un grand rôle car il détermine les aliments disponibles.

Cette liste est une collection incontournable de plats à manger lors d'une visite au Pérou et d'une découverte de la célèbre cuisine.

Il y en a tellement à essayer, mais voici les plats péruviens traditionnels les plus célèbres, authentiques et traditionnels que je recommande lors de votre prochain voyage au Pérou.


Plats traditionnels péruviens

1. Aji de Gallina (ragoût de poulet péruvien)

Aji de Gallina est un Ragoût péruvien fait avec du poulet et cuit avec des piments jaunes, des noix, de l'ail, du curcuma et d'autres épices. Le plat est traditionnellement accompagné d'un demi-œuf dur.

L'Aji de Gallina aurait été introduit au Pérou au XVIe siècle par les esclaves africains. Aujourd'hui, il est devenu un plat de base de la cuisine péruvienne.

À première vue, vous pourriez penser que ce plat regorge de saveurs. En fait, le goût est Assez doux. Les piments jaunes ne sont pas aussi épicés que vous le pensez. Les saveurs sont juste assez et pas si salées qu'il faut boire des verres d'eau après.

Où trouver Aji de Gallina ?

La plupart des restaurants auront Aji de Gallina sur leur menu. Mais si vous essayez de l'obtenir à moindre coût via le «menu del dia» (menu du jour, généralement avec boissons et soupe incluses), vous devrez peut-être regarder autour de vous.

En général, Cusco possède certains des meilleurs Aji de Gallina. Mon préféré était d'un restaurant à Cusco nommé Pachapapa !!

Adresse: Carmen Bajo 120, Cusco 08003, Pérou
Les heures:11h00 - 23h00 tous les jours

2. La viande d'alpaga, une cuisine péruvienne traditionnelle exotique

Oui! Vous pouvez manger de la viande d'alpaga au Pérou.

Ces mignons petits animaux qui courent dans la ville de Cusco et dans les montagnes andines sont en fait de la nourriture péruvienne traditionnelle. Certains d'entre vous pensent probablement « les alpagas sont trop mignons pour être mangés », mais ils sont aussi extrêmement délicieux. Désolé pas désolé !

Comme les steaks de bœuf, il existe différentes parties de l'alpaga qui auront une tendreté et un goût différents. Une bonne viande/steak d'alpaga est plus savoureux que certains des meilleurs steaks que j'ai jamais eu!

Où trouver de la viande d'alpaga ?

La seule ville du Pérou où j'ai rencontré de la viande d'alpaga était à Cusco, l'ancienne capitale des Incas. De nombreux restaurants proposeront de l'alpaga grillé (Alpaca a La Plancha), mais ce sont généralement de mauvaises coupes et ne sont pas aussi savoureuses. La meilleure viande d'alpaga que j'ai eue au Pérou était à Pachapapa à Cusco.

Les brochettes d'alpaga à Pachapapa étaient presque orgasmiques !

La viande d'alpaga est un plat que vous DEVEZ essayer au Pérou lorsque vous visitez Cusco !

Adresse: Carmen Bajo 120, Cusco 08003, Pérou
Les heures:11h00 - 23h00 tous les jours

3. Anticuchos, l'étrange cuisine de rue péruvienne

À première vue, Anticuchos ressemble à votre shish kebab typique ou simplement à vos brochettes habituelles. Bien que cela soit vrai, ce ne sont pas votre poulet ou votre bœuf typique. Les anticuchos sont généralement fabriqués avec le cœur ou le foie d'une vache.

Je me souviens encore de l'avoir commandé pour la première fois et d'être vraiment excité pour des brochettes de bœuf. Mais quand j'y ai mordu, j'ai su que quelque chose n'allait pas du tout. La tendresse et le goût ne correspondaient en rien à ce à quoi je m'attendais. J'avais l'impression de manger à nouveau de la nourriture de rue en Asie du Sud-Est.

Même si vous n'aimez pas ce genre de choses, Anticucho est une cuisine de rue péruvienne que vous devez essayer. Il est originaire de la partie andine de la région et est un aliment traditionnel depuis très longtemps.

Où trouver Anticuchos ?

Vous pouvez facilement trouver Anticuchos dans la rue. Les anticuchos sont des plats de rue très courants au Pérou. Assurez-vous simplement de choisir le chariot de rue avec plus de monde afin que vous sachiez que les viandes sont un peu plus fraîches.

Assurez-vous que vos viandes sont bien cuites, ou vous pourriez vous retrouver à l'hôpital avec la fièvre typhoïde ou la salmonelle !

4. Arroz Con Pato (Riz Au Canard)

Arroz con Pato (riz au canard), est un plat traditionnel péruvien d'une ville du nord du Pérou appelée Chiclayo. Au fil du temps, ce plat est devenu si populaire que vous pouvez le trouver presque partout au Pérou.

Les canards ont toujours été une espèce indigène au Pérou. Avec l'arrivée de nouveaux ingrédients tels que le riz, les oignons et la coriandre, tous ces ingrédients sont cuits avec le canard pour créer une saveur riche.

L'Arroz con Pato original peut être facilement trouvé à Chiclayo, où le riz est vert à cause des épinards et de la coriandre qu'ils y mettent.

Où trouver Arroz con Pato ?

Si vous voulez trouver le traditionnel Arroz con Pato, vous devrez vous rendre à Chiclayo. Le seul problème est que Chiclayo est hors des sentiers battus et qu'il n'y a pas grand-chose à faire là-bas.

Lima, la capitale gastronomique du Pérou, possède également d'étonnants Arroz con Pato. Si vous décidez d'essayer Arroz con Pato à Lima, vous devez vous rendre au Fiesta Restaurant Gourmet !

Adresse: Un V. Reducto 1278, Miraflores 15074, Pérou
Les heures: De 12h30 à 00h00 tous les jours SAUF le dimanche. Le dimanche, ils sont fermés.

5. Caldo de Gallina (soupe de poule)

Le caldo de Gallina, ou soupe de poule, est l'un des aliments traditionnels les plus anciens du Pérou.

La soupe traditionnelle se compose de poulet (pas de poulet), de nouilles, d'œufs, de différents types de pommes de terre (le Pérou a plus de 3 000 types de pommes de terre) et d'oignons chinois. La poule est généralement cuite dans la soupe pendant des heures afin que les saveurs de la poule puissent ressortir.

Gardez à l'esprit que vous pouvez également obtenir du Caldo de Pollo, qui est une soupe au poulet. Vous pourriez penser que c'est la même chose, mais ce n'est pas le cas. Les poules sont élevées dans la nature et mangent tout ce qui est bio, les poulets ne le sont pas. En conséquence, la viande des poules sera beaucoup plus dure et savoureuse.

Où trouver Caldo de Gallina ?

Vous pouvez trouver Caldo de Gallina dans tout le pays. C'est un plat très apprécié. Cependant, ma recommandation est de le manger à Cusco car Cusco est vraiment froid. La chaleur de la soupe et la saveur de la poule seront le dîner parfait après avoir fait le trek du Salkantay au Machu Picchu ou d'autres randonnées au Pérou.

6. Cause Rellena

La Causa Rellena est un plat traditionnel unique avec beaucoup d'histoire du Pérou. En surface, cela ressemble à un gâteau fourré de légumes, un peu comme un dessert sain que vos parents vous ont incité à manger quand vous étiez enfant.

En réalité, il s'agit d'un plat composé de deux tranches de pommes de terre frites avec différents types d'ingrédients farcis au milieu. La garniture au milieu peut être une permutation de poulet, de salade ou de fruits de mer.

En anglais, Causa Rellena se traduit par une cause farcie. Cette traduction n'a littéralement aucun sens à moins que vous ne connaissiez l'histoire qui la sous-tend.

À l'époque de la guerre du Pacifique, le Pérou combattait le Chili aux côtés de la Bolivie. Lorsque les fournitures et la nourriture manquaient pendant la guerre, les femmes parcouraient les villages pour demander tout ce qu'elles pouvaient obtenir.

Avec plus de 3 000 types de pommes de terre au Pérou, cela ne vous surprendrait pas qu'ils aient pu récolter des pommes de terre et des légumes tels que le maïs, le chou et les carottes.

Avec tous les ingrédients, les femmes ont fait ce qu'on appelle aujourd'hui la Causa Rellena pour les soldats. Et quand les femmes remettaient les « causes farcies » aux soldats fatigués, elles disaient « C'est pour la cause ». Par conséquent, le nom de Causa Rellena est né.

Où trouver la Causa Rellena ?

Causa Rellena se trouve dans tout le Pérou, mais Lima a certainement l'un des meilleurs que j'aie jamais essayés.

Punto Azul dans le beau et sûr quartier de Miraflores est le restaurant où aller si vous êtes à Lima. Non seulement Punto Azul il y a du tueur Causa Rellenas, mais il a aussi certains des meilleurs ceviches péruviens !

Adresse: Calle San Martin 595, Miraflores 15074, Pérou
Les heures: Dimanche : 11h00 – 17h00 | Lundi : 18 h 00 – 00 h 00 | Du mardi au samedi : de 11h à 12h

7. Charqui (alpaga séché ou saccadé de lama)

Si vous pensiez en avoir fini avec la viande d'alpaga, vous vous trompez. Charqui ou Ch'arki dans la langue indigène du Pérou est l'alpaga, le lama ou un saccadé mixte.

Dois-je en dire plus ? C'est l'une des collations péruviennes les plus authentiques à essayer! Vous pouvez même en emporter chez vous ou pour votre randonnée au Machu Picchu !

Où trouver Charqui ?

Charqui va être difficile à trouver si vous ne le cherchez pas. Ce ne sera pas dans les restaurants, les magasins sur quelque chose comme ça. Votre meilleur pari est les mercados ou les marchés de la ville. Vous pouvez essayer de le trouver dans le Marché central de San Pedro à Cuzco.

Adresse: Tupac Amaru, Cusco 08003, Pérou
Les heures: 9h00 - 18h00 tous les jours

8. Chicharró n, un aliment délicieux mais malsain à essayer au Pérou

Le chicharrón est un plat classique à base de poitrine de porc frite ou de couennes de porc. C'est probablement le plat que vous voulez éviter si vous avez des problèmes cardiaques. Ce n'est pas une blague à quel point ce plat est malsain mais savoureux.

Au Pérou, vous pouvez souvent trouver des chariots de rue vendant du Chicharrón, soit juste de la viande, soit dans un sandwich. Vous pouvez généralement savoir quand vous commencez à le sentir d'une rue à l'autre. Lorsque le porc est frit dans sa propre graisse, l'odeur vous fera saliver avant même de le voir.

Mais à mon avis, le chicharrón sent définitivement meilleur qu'il n'a de goût. Mais que cela ne vous décourage pas, vous devez essayer cette nourriture au Pérou au moins une fois.

Où trouver Chicharrón ?

En règle générale, les chariots de rue vendent du Chicharrón de qualité décente. Mais si vous recherchez certains des meilleurs que j'ai jamais goûtés, vous devez vous rendre dans un endroit appelé El Chinito à Lima. Ils ont d'incroyables Chicharrón (sandwichs).

Adresse: Un V. Almte. Miguel Grau 150, Barranco 15063, Pérou
Les heures: 9 h 00 – 00 h 00 du mardi au jeudi | 9h00 – 3h00 vendredi, samedi | 9h00 – 1h00 dimanche | Fermé le lundi

9. Cuy (cochon d'Inde), l'un des plats péruviens classiques

Cuy, ou cobaye, est probablement le plus célèbre cuisine péruvienne. Contrairement à son nom, les cochons d'Inde ne sont pas vraiment des cochons. Ce sont des rongeurs comme les rats et les hamsters.

Le cuy était une délicatesse péruvienne bien avant l'arrivée des Incas ou des Espagnols. Ils étaient plus que le bétail typique comme les vaches ou les porcs car ils étaient beaucoup plus faciles à élever et plus nutritifs.

Où trouver Cuy ?

Le cuy est l'un des plats les plus populaires des Andes. Pour cette raison, la ville de Cusco aura certains des meilleurs Cuys que vous trouverez jamais. Le meilleur endroit où j'ai eu c'était à Pachapapa à Cusco. Ils ont également certaines des meilleures viandes d'Aji de Gallina et d'alpaga.

Adresse: Carmen Bajo 120, Cusco 08003, Pérou
Les heures:11h00 - 23h00 tous les jours

10. Leche de Tigre (lait du tigre)

Leche de Tigre, ou lait de tigre, est communément confondu avec le jus restant du ceviche péruvien. Cependant, ce n'est pas tout à fait exact.

La Leche de Tigre est préparée au préalable avec un fumet de poisson fait avec du vrai poisson, beaucoup de jus de citron, du sel et du poivre pour lui donner du piquant. Le jus résultant lui-même est parfois consommé pur ou parfois utilisé comme sauce pour le ceviche ou d'autres types de fruits de mer.

De nombreux Péruviens pensent que la Leche de Tigre est une boisson réparatrice, une boisson qui redonnera de la force à l'utilisateur. Certains pensent aussi que c'est un aphrodisiaque.

Où trouver Leche de Tigre ?

Lima! Lima! Lima! Vous ne devriez essayer que Leche de Tigre de Lima. Il contient certains des fruits de mer les plus frais de tout le Pérou. Aller à Astrid & Gaston et vous ne serez pas déçu.

Adresse: Avenida Paz Soldan 290 Av. Paz Soldán 290, San Isidro, Lima, Lima 15073, Pérou
Les heures: 13h00 – 15h00, 19h00 – 23h00 du lundi au samedi | 12h30 – 15h30 dimanche

11. Lomo Saltado, l'un des aliments les plus populaires au Pérou

Le Lomo Saltado est un plat péruvien local que de nombreux Péruviens apprécient quotidiennement. Il est généralement composé de lanières de bœuf marinées, d'oignons, de poivrons, de coriandre, de tomates et d'autres ingrédients.

D'après la photo, cela pourrait ressembler au bœuf sauté typique que vous obtenez dans un plat à emporter chinois. En fait, il y a du vrai là-dedans. Le Lomo Saltado est issu des traditions « chifa », ou de la partie chinoise de la cuisine péruvienne.

Contrairement aux sautés typiques qui ne sont que du riz et du bœuf avec des légumes, le Lomo Saltado est accompagné de frites. Les frites de pommes de terre sont l'influence péruvienne sur le sauté chinois, d'où le nom « chifa ».

C'est le plat que vous voulez essayer si vous « jouez prudemment ».

Où trouver le Lomo Saltado ?

Littéralement partout !! Le Lomo Saltado est si populaire que vous le trouverez souvent comme option de menu du jour.

12. Papa a la Huancaina, l'apéritif péruvien classique

Papa a la Huancaina est un apéritif péruvien populaire originaire de Lima. Les pommes de terre sont bouillies et servies avec une sauce jaune crémeuse et épicée à base de piments. La sauce jaune s'appelle Huancaina, d'où le nom Papa a la Huancaina.

C'est aussi l'un des rares aliments végétariens péruviens.

Où trouver Papa à la Huancaina ?

Un peu partout au Pérou. On les trouve facilement à l'apéritif dans les restaurants qui proposent un menu du jour !

13. Ceviche péruvien, nourriture nationale du Pérou

Le ceviche péruvien est le plat national du Pérou. C'est le plat que vous devez essayer lorsque vous visitez ce pays gastronomiquement diversifié. En fait, de nombreux voyageurs viennent du monde entier juste pour mettre la main sur certains des ceviches péruviens les plus frais.

Mais qu'est-ce que le ceviche (parfois appelé cebiche) et est-il sécuritaire de le manger ? La réponse est oui.

L'ingrédient le plus important du ceviche est le poisson, suivi de la qualité de citron. Le citron au Pérou est unique à la région et bien plus adapté à la fabrication de ceviche que tout autre citron. L'acidité du jus de citron fait cuire le poisson, tuant tous les parasites et bactéries nuisibles.

Voilà à quel point les citrons péruviens sont forts !

Combiné avec d'autres ingrédients frais tels que l'oignon rouge et la coriandre, le ceviche péruvien dégage une saveur unique à sa manière. Traditionnellement, il est fait avec des piments forts pour lui donner du piquant, ce qui rend le ceviche péruvien très différent de tout autre ceviche.

Où trouver le ceviche péruvien ?

Le ceviche péruvien nécessite certains des poissons les plus frais, il serait donc logique que la ville côtière de Lima a certains des meilleurs ceviches. Même si vous pouvez trouver du ceviche dans des endroits comme Cusco, le poisson qu'ils utilisent est la truite.

La truite n'est pas un poisson gras et contient de nombreux os, ce qui fait du ceviche de truite l'un des pires plats que j'aie jamais goûtés au Pérou.

Essayer le ceviche péruvien ne signifie pas que vous devez dépenser beaucoup d'argent. Il y a beaucoup d'endroits bons et abordables pour le ceviche péruvien à Lima. Mon endroit préféré est définitivement Punto Azul à Miraflores.

Adresse: Calle San Martin 595, Miraflores 15074, Pérou
Les heures:
Dimanche : 11h00 – 17h00 | Lundi : 18 h 00 – 00 h 00 | Du mardi au samedi : de 11h à 12h

14. Pollo a la Brasa (poulet rôti)

Le Pollo a la Brasa (parfois appelé poulet péruvien) est simplement connu sous le nom de poulet rôti aux États-Unis. C'est un plat originaire du Pérou et qui n'était alors servi que dans les restaurants haut de gamme. De nos jours, c'est l'un des plats péruviens classiques les moins chers et les plus consommés.

Où trouver Polla a la Brasa ?

Vous pouvez trouver Polla a la Brasa un peu partout au Pérou. Ils sont si communs que vous les verrez rôtir en vous promenant dans les rues de Lima ou de Cusco.

15. Roccoto Relleno, la nourriture la plus épicée du Pérou

Rocoto Relleno, ou poivre farci en anglais, pourrait ressembler au poivre farci typique que vous pouvez trouver dans d'autres pays. Mais ne vous laissez pas berner par son apparence innocente.

La nourriture péruvienne est-elle épicée ? Un piment rocoto est au moins 10 fois plus épicé qu'un jalapeño cru. Si vous aimez la nourriture épicée, alors c'est la seule nourriture que vous devez essayer au Pérou. Si vous ne pouvez pas le gérer, mon conseil est de rester à l'écart.

Le Rocoto Relleno est farci de viande hachée parmi d'autres ingrédients, puis garni de fromage fondu. Le goût est excellent si vous pouvez gérer le piquant.

Où trouver Rocoto Relleno ?

Rocoto Relleno est populaire dans la ville de Arequipa, un bus urbain d'une nuit de Lima ou de Cusco. Arequipa compte de nombreux restaurants locaux connus sous le nom de Picanterias. Mon préféré pour essayer Rocoto Relleno est Picantaria La Capitana.

Adresse: Calle Los Arces 209, Urbanización, Cayma 04014, Pérou
Les heures:12 h 00 – 17 h 30 tous les jours SAUF le jeudi lorsqu'il est FERMÉ

16. Tiraditos

Les tiraditos ressemblent à la forme péruvienne du sashimi du Japon. En fait, les tiraditos sont ce que beaucoup considèrent comme une fusion de cuisine japonaise et péruvienne.

Il combine le sashimi du Japon et la sauce tiradito du Pérou. La sauce tiradito est une sauce épicée généralement composée d'un mélange de jus de citron, d'assaisonnements divers, de piments et parfois même de rocoto.

Comme le ceviche, l'ingrédient principal est le poisson cru. La différence entre les tiraditos et le ceviche est que le ceviche est immergé dans la sauce avant d'être servi. Les tiraditos ne le sont pas.

La sauce des tiraditos est versée sur le dessus juste avant d'être servie, donc le poisson n'est pas encore cuit. On goûte bien mieux la fraîcheur du poisson dans les tiraditos que dans les ceviches.

Où trouver des Tiraditos ?

La ville de Lima possède certains des meilleurs tiraditos en raison de sa situation géographique sur la côte. De nombreux restaurants de fruits de mer serviront un tiradito assez décent, mais j'ai eu mes tiraditos préférés à La Mar.

Adresse: Un V. Mariscal La Mar 770, Miraflores 15074, Pérou
Les heures:12 h 00 – 17 h 30 du vendredi au dimanche | 12h00 – 17h00 du lundi au jeudi

17. Trucha Frita (truite frite)

La Trucha Frita (truite frite) est une cuisine typique des Andes du Pérou.

Les montagnes des Andes fournissent des ressources en eau douce où les truites peuvent facilement se reproduire. De nombreuses villes des Andes (comme Puno) ont des fermes à truites. Si vous êtes assez chanceux, vous pouvez même attraper votre propre truite dans l'un de ces élevages de truites et la faire cuire devant vous.

Le Pérou est l'un des plus gros exportateurs de truites arc-en-ciel. Ils ont expédié des truites partout dans le monde, y compris aux États-Unis, en Europe et dans de nombreux autres pays. Les truites au Pérou sont considérées comme l'une des meilleures truites dans le monde entier. Alors n'oubliez pas d'essayer ce plat lorsque vous êtes au Pérou.

Où trouver Trucha Frita ?

La Trucha Frita se trouve facilement dans tout le Pérou, mais je recommande de manger dans des endroits plus proches des Andes. Des villes comme Puno et Cusco aura certains des truchas les plus frais que vous rencontrerez jamais.

Les Trucha Fritas sont généralement proposées comme l'une des options du menu du jour. Ces restaurants se trouvent facilement dans toutes les villes.


Quel est le goût de Cuy ?

La plupart des gens s'accordent à dire que le cuy est en fait délicieux et qu'il a un peu le goût du poulet. C'est probablement pourquoi c'est un plat si populaire dans toute l'Amérique du Sud.

Selon Eatperu.com, le Cuy a une saveur plus profonde et plus grasse que le poulet, avec un goût plus gamin.

Intéressé à essayer Cuy vous-même? Nous avons deux vraies recettes authentiques de cuy : le Cuy Al Horno et le Cuy Chactado. Lancez-vous et dites-nous ce que vous en pensez !


Lomo saltado est essentiellement un sauté de bœuf avec une touche péruvienne. Ce favori national rassemble des morceaux de steak tendre, de tomate, d'oignon et de aji amarillo (un chili péruvien savoureux) qui est tout frit dans de la sauce soja. Plutôt que de servir sur du riz, ce sauté est accompagné de frites de pommes de terre ou de manioc et d'un œuf au plat sur le dessus. L'influence chinoise notable dans la cuisine péruvienne est évidente dans ce plat, et il fait partie de la tradition culinaire sino-péruvienne connue localement sous le nom de chifa. Le Lomo saltado est un aliment de base copieux pour le déjeuner sur de nombreuses tables péruviennes. Recherchez-le sur les menus du jour bon marché dans les restaurants du Pérou.


Cuy - une entrée traditionnelle andine

Voyagez dans les hauts plateaux du pays inca, et vous serez probablement proposé cuy, une entrée traditionnelle andine, au menu.

Cuy, alternativement appelé Cobayo ou conejillo de indes est un cobaye ou cavy. Le goût est comparé au lapin. Bien que difficile à accepter pour les personnes dans d'autres pays qui considèrent les cobayes comme des animaux de compagnie, le cuy est un incontournable de la cuisine andine. Ils sont appelés "cuy" pour le son qu'ils font cuy, cuy.

Le cuy a sa place dans la tradition inca précolombienne. Consommé uniquement par la noblesse ou utilisé comme sacrifice et moyen de prédire l'avenir par les entrailles, il existe une longue histoire du cobaye (Cavia porcellus) en Amérique du Sud. Les cuys sont aujourd'hui élevés commercialement et constituent une partie nutritive du régime andin. Une partie importante de laNovoandine Dans la cuisine, les cuys sont préparés de différentes manières selon les régions, mais au Pérou, ils sont généralement servis avec des pommes de terre ou du riz et une sauce savoureuse et épicée. Dans le Huancayo région, le cuy est préféré frit avec une sauce de poivre et roucou. Dans Arequipa, il est préparé cuit comme cuy chaktado et en Cusco, il est cuit entier, comme un petit cochon de lait, avec un piment dans la bouche. Dans Huanuco, Tacna, et Cajamarca, la préférence va aussi au cuy frit. Le cuy est également populaire en Bolivie, en Argentine et dans d'autres pays d'Amérique du Sud où la cuisine régionale parfume la préparation.

Les cuys sont disponibles sur les marchés, déjà écorchés et nettoyés, mais de nombreuses recettes commencent par des instructions pour écorcher le cuy dans de l'eau chaude, puis retirer les organes internes et bien nettoyer à l'eau salée. Ensuite, suspendez la cuy pour l'égoutter et la sécher. Comme les cuys sont petites, les recettes en demandent une par personne, à moins que la viande ne soit coupée en plus petites portions. Le plus souvent, le cuy est séparé et cuit entier, avec la tête encore attachée.


7. Marmite du Sichuan

La meilleure façon de décrire la fondue du Sichuan ? Ardent. La marmite fonctionne comme ceci : des bols de bouillon rouge profond, fumant et bouillonnant infusé de piments rouges du Sichuan entiers séchés et de grains de poivre sont chauffés par une plaque chauffante. Des plats crus allant du tofu aux fines tranches de bœuf, en passant par les légumes comme les germes de soja et le bok choy sont sortis pour accompagner le mélange de soupe. La fondue est un repas commun en libre-service, et les convives doivent tremper les côtés de leur choix dans le bouillon jusqu'à ce que chacun soit bien cuit.

C'est le type de chaleur qui fera pleurer vos yeux, votre bouche brûler et votre front transpirer, mais cela vaut la peine de lutter contre la douleur. Si vous avez besoin de plus de preuves que le hot pot du Sichuan est le sommet de la cuisine épicée du monde entier, regardez simplement Anthony Bourdain forcer son ami, le chef français Eric Ripert, à en manger tellement qu'il en perd presque connaissance.

Gan guo est la version « pot sec » – un mélange « engourdissant » de légumes épicés sautés aromatisés aux grains de poivre et aux flocons de piment – ​​sans la base de soupe.


Nos 16 recettes de pommes de terre internationales préférées

Le coronavirus faisant du voyage une perspective délicate et même potentiellement dangereuse cette année, nous embrassons le séjour d'été. Toute la semaine (et tout l'été), nous vous apporterons des saveurs transportantes et des idées inspirées des voyages du monde entier, afin que vous puissiez emmener vos papilles en voyage et donner à votre esprit des mini-vacances pendant que vous êtes encore à la maison. Ici, nos façons préférées du monde de préparer les pommes de terre.

Les pommes de terre sont réputées polyvalentes et appréciées dans le monde entier sous de nombreuses formes différentes. Les mangeurs de céto devront détourner le regard, mais pour le reste d'entre nous, ces recettes internationales de pommes de terre devraient fournir une délicieuse inspiration pour le dîner, pas seulement le jour de la Journée nationale de la pomme de terre (notez vos calendriers pour le 19 août), mais toute l'année.

Nous n'avons pas inclus de plats de pommes de terre entièrement américains sur cette liste parce que, eh bien, il y a tout simplement trop de choix (et ils ont assez de presse comme ça) - mais il suffit de dire qu'il y a beaucoup plus de choses à faire à partir de pommes de terre en plus des frites, des tout-petits, des pommes de terre rissolées, des pommes de terre au four et des monticules moelleux de purée.

Voici quelques-unes des façons dont le reste du monde fabrique des pommes de terre.

Inde : Aloo Gobi

Les samoussas aux pommes de terre sont l'une des meilleures façons indiennes de savourer vos patates, mais ce plat chaudement épicé est également excellent (et ne nécessite aucune friture ou fabrication de pâte). Les pommes de terre s'associent au chou-fleur pour un excellent dîner végétarien à une seule casserole, servi avec du riz, du naan ou du roti et de la raïta si vous le souhaitez. Obtenez notre recette d'Aloo Gobi.


15 Doit essayer les aliments de rue en Amérique latine

Avant de voyager en Amérique du Sud, j'ai lu au moins une demi-douzaine de rapports déconseillant de manger de la nourriture de rue. Ce petit bout d'information s'est échappé de ma mémoire en seulement ma deuxième semaine de voyage. Je me suis retrouvé dans le village délabré et poussiéreux de Quijarro, à la frontière du Brésil et de la Bolivie, et l'odeur de soupe qui fumait dans l'air était tout simplement trop tentante pour ne pas essayer – et ça avait l'air délicieux aussi.

Ce n'est que lorsque j'ai été à mi-chemin d'avoir avalé de gros morceaux de légumes et de bouillon de poulet que les extraits sonores des conseils de voyage me sont revenus – et j'ai soudainement été préoccupé par l'eau qui avait été utilisée. Avant un voyage en train de 16 heures, connu familièrement sous le nom de « Train de la mort », j'étais naturellement préoccupé par mes tripes et mes selles potentiellement embarrassantes. Il s'est avéré que je n'avais pas à m'inquiéter, et vous non plus ! Manger de la nourriture de rue en Amérique latine est généralement sans danger et une expérience très agréable, non seulement pour les saveurs délicieuses, mais aussi à cause des populations locales que vous rencontrez en cours de route. Voici donc mon top 15 des meilleurs plats de rue bon marché que vous devriez essayer lorsque vous voyagez en Amérique latine avec un budget limité.

1. Carne y patata kebab – Pérou

Alors que la nuit tombe dans les rues du Pérou, vous trouverez des femmes indigènes debout dans un panache de fumée brûlant des morceaux de viande sur une plaque chauffante andine. La viande est une délicatesse andine connue sous le nom d'anticucho, et pour 4 soles (1,59 $), ce sera le repas au meilleur rapport qualité-prix que vous trouverez en Amérique du Sud. Servi sur une brochette de kebab, vous obtenez quatre morceaux de cœur et d'intestins de vache avec une pomme de terre au four épinglée sur le dessus. Vous en aurez probablement besoin de deux pour vous combler, mais une fois que vous en aurez eu un, vous savez que vous en aurez un deuxième juste pour le goût.

2. Pastel – Brésil

Pour 2 R$ (1,09 USD), vous ne trouverez pas au Brésil un repas moins cher que le pastel. Manger à l'extérieur est plus cher que vous ne l'imaginez dans le plus grand pays d'Amérique latine, bien que dans le sud, vous obtenez des portions qui justifient le coût. La nourriture de rue, cependant, est abordable et abondante, bien que l'une des meilleures soit sans aucun doute le pastel, une fine pâte croustillante farcie d'un assortiment de garnitures. Les saveurs les plus courantes sont le fromage fondu et la viande avec un œuf à la coque, bien que les crevettes (camarao) soient également très savoureuses.

3. Chorizo ​​– Argentine

Dans l'Argentine qui aime la viande, il y a à peine un poisson en vue, surtout dans la rue. Mais les snacks à base de viande ne manquent pas, comme le favori argentin, le chorizo, le roi des saucisses. Ces saucisses de porc épaisses sont un sentiment de fierté nationale, et les Argentins recommandent leur atout précieux à tous. Grillées sur une parilla, sorte de plancha à barbecue, elles sentent délicieusement bon et ont encore meilleur goût. Vous saurez que vous êtes à distance d'un repas car vous serez attiré par l'odeur alléchante de la chair de porc grillée et un panache de fumée s'élevant dans l'air comme un toit de chaume en feu. Pour environ 1,50 pesos (0,35 USD), selon la ville, c'est un repas d'un excellent rapport qualité-prix, et vous serez accro à la nourriture de rue la plus appréciée de l'Argentine.

4. Empanadas – Argentine

Pendant que j'étais en Argentine, quelqu'un m'a dit qu'il pouvait vivre d'empanadas. C'est une possibilité qu'elle a fait parce qu'une fois que vous en avez essayé un, vous en voudrez un autre, et avec une bonne variété de garnitures à choisir, vous pouvez en avoir un différent pour chaque repas tous les jours de la semaine. Semblable au Cornish Pasty que vous obtenez en Angleterre, les empanadas sont une pâte croustillante avec une garniture au fromage, à la viande ou aux légumes, ou le plus souvent une garniture à la viande et aux légumes. Les prix varient d'un étal à l'autre et ils sont vendus dans de nombreux endroits, pas seulement les étals de rue et les boulangeries, mais aussi les kiosques de type marchand de journaux. Vous ne devriez pas vous attendre à payer plus de 5 pesos pour un, (1,15 $ US), mais si vous voulez plus qu'une simple collation légère, la plupart des gens auront besoin d'au moins deux ou trois. Si vous êtes un petit groupe, recherchez des lieux proposant des bonnes affaires pour une sélection de 12 à 18.

5. Omelette Tapioca – Brésil

Le tapioca est l'un des plats de rue les plus populaires au Brésil - une crêpe légère et croustillante avec une garniture de votre choix, sucrée ou salée. La collation à base d'amidon est fabriquée à partir de racines de tapioca et remplie d'une variété de saveurs. L'un des ingrédients les plus appréciés des Brésiliens est le fromage et le jambon, et vous les trouverez chez à peu près n'importe quel vendeur. Si vous aimez les fruits de mer, essayez les crevettes (camarão), qui sont trempées dans une délicieuse sauce aux fruits de mer. Alternativement, pour les gourmands d'entre vous, la noix de coco et le leite condensado (lait concentré) est un véritable claquement de lèvres.

6. Platanos Fritos – Salvador

Vous trouverez Platanos Fritos dans la plupart des pays d'Amérique latine. C'est en quelque sorte un dessert de rue préféré qui s'est répandu partout, mais d'après mon expérience, les Salvadoriens portent ce plat savoureux à un autre niveau. Ce délicieux dessert est composé de bananes frites lentement avec un léger enrobage de caramel qui est prélevé dans des pots grésillants d'huile végétale et recouvert de lait concentré. Dans certains pays, ils peuvent être un peu croquants, mais au Salvador, la texture douce fond dans la bouche et éclate de saveur. C'est un favori au petit-déjeuner, mais il est consommé à tout moment de la journée et peut être trouvé partout où il y a des vendeurs de rue vendant des fast-foods.

7. Tacos – Mexique

Les tacos au Mexique ne sont pas les crêpes fourrées à la viande hachée servies dans les pays occidentaux. Tout d'abord, ils existent en deux types et avec une grande variété de garnitures. Les tacos les plus courants que l'on trouve partout sont de petits pains tortillas à base de blé. You wrap it into an oblong shape around the filling of your choice, such as chicken, beef, cheese, or vegetables, and eat it out of your hand. The other type is super taco’s, a sandwich style belly-buster the size of a small birthday cake. These come with a wide variety of filling choices and are packed full. The traditional tacos are priced individually at around 13 pesos ($1.03) though you will need two or three to satisfy your appetite. The super tortillas have at least four fillings and feel like a brick wrapped in paper. They cost between 30 and 36 pesos ($2.40-2.85) and will satisfy even the biggest of appetites.

8. Buñuelos – Guatemala

Guatemalan’s are generally sweet-toothed which is perhaps why you see so many of them with gold braces attached to their teeth – a sign of wealth in the Mayan culture. One of their favourite street dessert is Buñuelos, fried balls of dough that look a little like Chinese chicken balls you get with a sweet and sour. They are served hot, dowsed in syrup and are absolutely delicious. They are most popular around Christmas, but if you look hard enough you will find them at any time of year. They cost around Q10 (US$1.25) for three balls which is reasonable in any currency.

9. Baleada – Honduras

Indigenous to Honduras and one of the most common street foods you’ll find is the baleada, a white flour pancake-sized tortilla stuffed with re-fried beans, cream cheese, and sour cream, though you will find some vendors offer a variety of fillings, most usually scrambled egg which is typical for breakfast. At 7LPS (US$ .035) baleada is a very inexpensive snack, and two would constitute a meal.

10. Tlayudas con carne – Mexico

Walk into a Mexican food market or local cafe and you are likely to be spoiled for choice. Most people will naturally make a beeline for the tacos filled with cooked meat, but there is another option you really don´t want to miss out on – tlayudas con carne. Originating in Oaxaca in the southern Sierra Mountains, tlayudas are only found in a handful of cities and are served on a large, thin, crispy tortilla with a combination of cooked meat, cheese, or chicken together with salad and avocado topped with a light mayonnaise-style dressing. If you like you could add the spicy condiments to give it a kick, but you may lose the natural flavour and kill your taste buds for a week. As a general rule, you may not want to add the condiments the Mexicans present you in little pots as they are always very, very spicy and ultimately the only thing you taste.

11. Tamales – Ecuador

Tamales are another favourite dish that is found in most Latin American countries and is most commonly wrapped in corn leaf, but in Ecuador they wrap it up with a banana leaf, an ingenious choice as it infuses a sweet flavour into the meal regardless of the filling and acts as a handy little container that is easy to hold. The tamales themselves are a mixture of cornmeal, spinach and meat fried in spices and are a cheap and sumptuous little snack which will set you back about US$1.50 at most.

12. Carimañolas – Panama

A popular snack you´ll find just about everywhere in Panama is carimañolas – boiled yucca balls stuffed with ground beef and boiled eggs and deep-fried to give it a tasty, crisp finish. Carimoñolas are so popular with the Panamanians that not only are they available from just about every street vendor and fast-food kiosk, but most people cook them in their homes as well.

13. Arepas – Venezuela

Street foods are so popular in Venezuela people huddle around food carts munching on a quick snack on their way to and from work. One of the most popular and tasty snacks is the arepa, which can be filled with any number of fillings – scrambled eggs, grilled meat, chicken salad with avocados, ham and cheese, fish, or just plain old vegetables. You will find at least 30 options on some menus! The dough used to make arepas is ground from maize and patted into a flat loaf which is then baked and lightly grilled. It is then torn open and stuffed with filling much like a pita bread kebab in Europe. On the street arepas are between 15 and 17 VEF (around US$3.50), but you will also find specialty arepa houses which charge about US$7.

14. Papas con cuero – Colombia

One of the more unusual street foods you’ll find, not only in Colombia, but South America is papas con cuero. This is a somewhat bizarre choice of snack consisting of greasy pork rinds, a bit like spare ribs, served with chopped potatoes, and a lettuce and carrot salad. It doesn’t sound too appetizing, nor does the direct translation of potatoes with pork skins, but the Colombians love it, and for US$1 it´s worth giving it a whirl. It´s one of those dishes you have to try to know whether you like it or not, but its colourful display, at least in most places, might just be the temptation you need.

15. Charque de llama – Bolivia

Bolivia is not renowned for its quality of food, in fact the majority is pretty bland, the rest of it is sweet and dry. However, there are a few street foods that will not escape your attention and are found all throughout the country. The best snack I found is Charque de Llama, fried llama meat served with corn and cheese. In fact, llama and alpaca are very popular with Bolivians, so much so you can even get a llama curry in La Paz!

The key thing to remember when eating street food in South America is to steer clear of anything cooked in a sauce or that comes with a salad that might have been washed in water that is not suitable for a delicate western stomach. Buen Provecho!

Photo credits: Arepas, all others courtesy of the author and may not be used without permission.


Laisser un commentaire

I came across this recipe when looking for a similar recipe I had tried with couscous, lentils and tomatoes, so have tweaked a little based on what I was trying to achieve. I add about 3 chopped and seeded tomatoes to the onions and harissa instead of the paste. Love the frying method, which is superior to the recipe I was trying to emulate which required flipping the whole pan of rice/lentils. Have made it many times since. Really great with the Morroccan Spiced Pork Tenderloin from this site.

We really enjoyed this recipe! I couldn't find the Peruvian sauce at the grocery store, so I minced a Serrano chili. I am sure it would have been even better with the paste. I will try to hunt that down for next time. I served this with the Peruvian chicken also on this site. I will make it again and again! Both were wonderful!

Miam! I served with fried egg. Didn't have aji amarillo, but I experimented with a cumin/cayenne/paprika/tumeric blend (not authentic, but a nice heat!). Its great because I had everything on hand.

I made this to go with the Ají de gallina recipe also found on Epicurious. Since I was able here in the Bay Area to find the ají de amarillo paste indicated, I made it more or less as the recipe suggests and have to say it was a real keeper. Yes, it is a bit of work, but worthwhile, I thought. I didn't follow the rice cooking instructions since they called for far more water than I normally use, but other than that I would say that the instructions were clear and everything worked fine. I served it with the chicken (which was a little redundant since it uses the same chili paste in a much larger quantity) which was great, and then the next day reheated it (in a good non-stick pan with a tiny bit of oil), frying it again as described, accompanied with some nice grilled sausages garnished with some chipotle pepper jelly. I would think it could go well with all kinds of dishes good flavor, great texture, very versatile. The many experiments with substitutes for the chili paste sound quite intriguing as well, though I recommend ordering some ají amarillo paste online just so you can taste the recipe as described and also experiment with the paste in the many other recipes for it online including the chicken mentioned above.

We made this for dinner and loved it. I think I prefer tacu tacu with lentils rather than beans. We used a homemade harissa paste because it was what we had on hand. We also mixed some panko in because we had considered making patties but, decided instead to stir fry it like a hash. It was amazing! will make again.

Made this recipe, as patties, recently for a client (I'm a Personal Chef). Like many others I substituted another pepper sauce because aji amarillo is very hard to find. I used equal amounts of rice and lentils in a rice cooker, then mashed the result to get it to stick together into patties for frying. An egg for binding might have worked bit better. Very tasty, the clients loved it, and will be making it agin

I couldn't find aji amarillo or aji mirasol paste but used rocoto hot pepper paste. I found this recipe extremely tasteless and won't make it again.

I was looking for a South American appetizer to make for a South American wine tasting. This is very delicious but I think I would change a few things. I would definitely not cut down on the salt as I took that advice and I had to add more salt later. 1/2 a teaspoon salt is enough for the rice but the lentils needed more salt so altogether it does need that extra 1/2 teaspoon. The onions sauteed with the aji amarillo paste were delicious but when I mixed it all in, the flavor was lost. I would double the onions and the paste for more flavor. The whole frying process was difficult for me. Maybe I wasn't doing it right. Maybe I would put less rice in the pan at the time so that I can get it more crispy. I think it may be good also without the frying at the end. It also took me at least an hour and a half.

Even though this dish is very mild (bland) I loved it! I didn't have any aji amarillo so I made a paste out of mini yellow and red bell peppers and a fresh jalapeno (maybe that's why it was so mild, I don't know how an aji amarillo tastes). I used brown rice instead of the white. The only thing I would change is to cut way down on the salt. I wish I would have made a double batch because it took me nearly an hour and a half to make.

So easy and will make again. I was skeptical about getting the jar of aji amrillo, but my dad and husband LOVED it and used extra on the peruvian grilled chicken and mixed in this dish. To make this really healthy, use brown rice. We will eat leftovers wrapped in the homemade tortilla recipe from this site that is AMAZING! :) Enjoy!

I made this on a night when I was short on time and my cupboards seemed bare - I had all the ingredients but the paste. I used New Mexico chile pepper (ground) instead. I loved it and so did my family. Will definitely add this to my rotation. I will be looking for the paste for next time to get the authentic flavor.

I just made this to serve with peruvian chicken I am roasting. This is delicious! I had to make my own aji amarillo paste, but well worth the effort.

C'était merveilleux ! Thanks to the advice from other reviews, I made the rice and lentils a day earlier while making that day's dinner. That made it a fast, filling meal. I substituted tabasco for the chile paste because that's what I had on hand but was a little disappointed. I have added chile paste to my next grocery list. I finished the dish with a sprinkle of lime juice then topped it with diced tomatoes and feta. A little chopped parsley or spinach would have been good, too.

Excellent taste and texture, and filling and nutritious too! I served with an onion salsa --- thinly sliced onion, olive oil, lime juice, salt, pepper and garlic.

J'adore cette recette. So simple and good. I served with aji de gallina, a recipe similar to the one on this site. Wow, super differend and delicious! Made the rice and lentils early in the day and I think that helps making things smooth. Double the recipe and glad I did.

Great vegetarian dish - i ate it with feta and tomatoes to give it more moisture. also didn't give it 4 forks because it took sort of a long time. but wonderful! mine didn't look at all like the picture though.

This was fantastic! I would recommend making the lentils and rice ahead of time so that final step (of frying it all together) doesn't take long. We mixed in scrambled eggs at the end. Mmmm. mmmm. bon.

Definitely won't be the last time I make this recipe. Easier to make than it looks. The aji paste added a subtle but amazing taste. I will probably add more next time.

J'ai adoré. I have been looking for this recipe ever since coming home from 18 months in Peru. I used brown rice cooked for 1 1/2 to 3 hours in organic chicken broth, for a more healthy version. Also soaked the lentils overnight in water to cover plus 2 T of whey. I think that using another kind of hot sauce in a pinch is a great idea, but to get the truly Peruvian taste of the dish you simply must have ají mirasol. Any good mexican supply should have it. Sometimes I have found the frozen ají peppers, which you can puree in the blender or food processor, and this makes a good substitute when you cannot find the bottled paste.

So simple, doesn't take too much active cooking time . but delicious! The crispy bits of lentil and rice are really what make it. Made it a couple times now, once for company, and it's been a hit each time. You can of course use any color of lentil to provide a different color scheme, though there will always be browned bits from the frying. If making with brown rice, use green lentils or some other color to keep it visually interesting. I would say this serves 4 - 6 if it's the primary accompaniment to the main dish. Because it's so good, I recommend doubling the recipe and refrigerate half to cook up fresh a day or two later (the frying step is fast, so make a big batch on the weekend and fry up what you want on a weeknight). Have never bothered looking for the aji paste it calls for, instead I substitute whatever hot sauce I have around, use more garlic, and definitely add some salt when mixing things together. You can also toss in other vegetables with the onions or later.

This is a very nice recipe. I did not give it four forks because it requires quite a lot of effort, but the result is a rather simple, staple dish. I simplified it a bit by reducing the last frying stage to three minutes without stirring, but still there was a lot to do. Even though I did not have ají amarillo and did not add any substitutes, it turned out very pleasant and balanced. I will definitely make it again.


Voir la vidéo: . RDA. ШЁЛК. ШЕРСТЬ. ЛЁН. УТЕПЛЯЕМСЯ. СОБРАЛА ОСЕННИЙ ОБРАЗ. СЕКОНД HAND. HAUL (Septembre 2021).