Nouvelles recettes

Bière DIY : Comment faire un fût de citrouille

Bière DIY : Comment faire un fût de citrouille


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Votre fête d'Halloween est devenue plus festive (et plus arrosée)

Halloween se rapproche de plus en plus, et nous nous préparons déjà pour notre fête d'Halloween. Alors naturellement, nous ne pourrions pas être plus motivés pour ramasser une citrouille de plus pour ce fantastique déclencheur de conversation : le fût de citrouille DIY.

Melissa Klein aux célébrations montre à quel point c'est simple : si vous avez déjà sculpté une citrouille, vous comprendrez l'essentiel. Une fois que votre citrouille est sanctifiée (ces graines obstrueront votre robinet, alors soyez prévenu), taillez un espace réservé pour le robinet, insérez-le et versez-le.

Regardez la vidéo de la démonstration du fût de citrouille de Klein, ainsi que ses instructions ci-dessous (vous pouvez obtenir plus d'instructions à partir de Célébrations).

Fournitures:

1 grosse citrouille
Marqueur ou crayon
Kit de sculpture
Robinet en plastique (aka robinet)
Beaucoup de bière Sam Adams Octoberfest

Cliquez ici pour obtenir des instructions pour faire le fût de citrouille bricolage.


Comment brasser de la bière

Ce guide vous explique exactement comment préparer votre premier lot de bière avec juste une poignée d'équipements et d'ingrédients spéciaux.

Faire de la bière à la maison est plus facile que vous ne le pensez. Il ne nécessite qu'une poignée d'équipements abordables et d'ingrédients spéciaux et c'est un excellent moyen d'apprendre une nouvelle compétence tout en impressionnant vos amis !

Contrairement aux recettes de cuisine qui devraient prendre quelques heures au maximum, les recettes de bière ont un délai qui ressemble plus à quatre semaines du début à la fin. Bien que l'attente puisse être longue, il ne faut pas beaucoup de travail pour brasser votre propre bière à partir d'extrait de malt. Vous avez besoin de quelques ingrédients et équipements spéciaux qui peuvent tous être commandés en ligne ou fournis par un magasin homebrew local.

Il y a trois phases principales dans le processus de brassage : la fabrication du moût, la fermentation et l'emballage. La fabrication du moût est l'étape qui nécessite le plus de travail de la part du brasseur, car vous créez une solution parfaite pour que la levure de bière et aposs se transforme en une bière savoureuse. Lors de la fabrication du moût, les sucres fermentescibles du malt sont combinés à la saveur et aux propriétés antioxydantes du houblon. L'étape suivante est la fermentation, le moment où une levure spéciale élevée pour fermenter le moût convertit le sucre en dioxyde de carbone (CO2) et en alcool éthylique (éthanol) pour faire de la bière. Pendant la fermentation, aucune action n'est requise de la part du brasseur car la levure fait tout le travail ! La dernière étape du brassage est l'emballage. Dans la plupart des cas, la bière maison ira dans des bouteilles, mais elle peut également entrer dans de grandes bouteilles appelées growlers ou fûts pour servir à la pression. Une petite quantité de sucre est ajoutée à la bière avant de la mettre dans des bouteilles individuelles. Ce sucre sert de nourriture à la levure de la bière qu'elle transforme en CO2 que l'on attend de la bière ! Oui, toutes ces bulles dans votre infusion finale proviennent d'une collation à la levure.

Ce dont vous aurez besoin : les ingrédients clés

Avant de commencer le processus de brassage, vous devez d'abord comprendre les quatre ingrédients clés nécessaires pour brasser un lot de bière : eau, sucre fermentescible, houblon et levure. Chaque ingrédient fait partie intégrante de la recette et doit être cuit d'une certaine manière pour produire un lot de bière réussi. Comprendre leurs qualités de base et comment chaque ingrédient est censé réagir avec les autres est un aspect important du brassage de la bière.

L'eau: L'eau représente 90 pour cent de l'infusion, donc utiliser de l'eau savoureuse fait une grande différence. Si l'eau du robinet de votre maison a bon goût pour vous, vous pouvez l'utiliser pour le brassage de la bière. Si vous n'aimez pas le goût de votre eau du robinet, vous pouvez utiliser de l'eau en bouteille ou distillée à la place. Si vous utilisez de l'eau du robinet, faites-la d'abord bouillir pour évaporer le chlore et d'autres produits chimiques qui peuvent interférer avec le processus de brassage. Laissez l'eau refroidir avant de l'utiliser.

Sucre fermenté : L'orge maltée est l'ingrédient couramment utilisé pour remplir le quota de sucre dans une recette de bière maison. Certains brasseurs substitueront un pourcentage de maïs, de riz, de blé ou d'autres céréales pour ajouter une saveur plus légère à la bière. Les brasseurs débutants devraient acheter une forme d'orge maltée prête à l'emploi appelée sirop de malt ou extrait de malt, plutôt que d'essayer de malter le grain à partir de zéro, car il s'agit d'un processus très complexe et délicat. L'utilisation d'un extrait de malt garantira que le sucre fermenté est préparé de la bonne manière et agira comme il le faut tout au long du processus de brassage de la bière.

Houblon : Le houblon est une fleur en forme de cône que l'on trouve sur une vigne de houblon. Ils prêtent la saveur amère à la bière qui équilibre la douceur. Le houblon inhibe également la détérioration et aide à garder la "tête" (le dessus mousseux lorsqu'une bière est versée) plus longtemps.

Levure: Tout d'abord : n'utilisez pas de levure à pain pour le brassage de la bière ! La levure de bière est cultivée spécialement pour être utilisée en brasserie. Le brassage de la bière se résume à mélanger une purée de grains maltés (souvent de l'orge) avec du houblon, puis à la faire fermenter avec des levures de bière blonde ou de bière. Il existe deux grandes catégories de levure de bière : la bière blonde et la bière blonde.

La levure que vous choisissez aide à déterminer le breuvage avec lequel vous vous retrouvez. Les lagers sont des ales légères, croquantes et dorées, plus foncées et plus alcoolisées.

Les levures de bière sont à fermentation haute, ce qui signifie qu'elles ont tendance à rester au sommet de la tourie pendant la fermentation et à se reposer au fond une fois que la majeure partie de la fermentation s'est produite. Les levures de bière ne fermenteront pas activement en dessous de 50 degrés F (20 degrés C). Les levures Lager sont à fermentation basse et sont mieux utilisées à une température allant de 55 degrés F (25 degrés C) à 32 degrés F (0 degrés C). Comme leurs noms l'indiquent, le type de levure utilisé joue un rôle important dans l'influence du type de bière qui sera fabriqué. Ne comptez pas sur la levure pour définir la bière, cependant, car tous les ingrédients jouent un rôle dans le goût et le type de bière que vous créerez.

Désinfecté pour votre protection

Avant de commencer à brasser, vous devez nettoyer et désinfecter votre équipement et votre zone de travail pour éviter la détérioration et éviter les mauvais goûts de la bière. La situation la plus triste pour un brasseur de bière est d'attendre des semaines pour la fermentation et de constater que la bière est gâtée.

Pour chaque étape du processus de brassage, vous avez besoin de deux types de nettoyant : un pour nettoyer la saleté et la crasse et un nettoyant pour assainir les surfaces. Il est facile pour la bière d'être infectée par des microbes présents dans l'air ou laissés dans l'équipement de cuisine. Ces microbes peuvent donner à la bière un goût de vinaigre ou de beurre aigre, il est donc important que tout soit très propre pour éviter ces mauvaises saveurs.

Désinfectant de qualité alimentaire dédié comme Star San

Moût de brassage

Ingrédients

Bouilloire (au moins 4 gallons, mais plus c'est gros, mieux c'est)

Pour cette recette de bière très simple, les ingrédients de base sont disponibles auprès de n'importe quel fournisseur de homebrew. Lisez à propos des profils de granulés de houblon pour en choisir un qui a des notes de saveur qui vous plaisent. Votre bouilloire peut être une grande marmite ou une bouilloire spécialisée commandée auprès d'un fournisseur de homebrew.

Fermentation

Ingrédients

3 gallons d'eau froide (plus plus pour la désinfection)

N'importe quel récipient de 5 gallons avec un couvercle peut être un fermenteur, mais il est important qu'il y ait un moyen pour que le CO2 s'échappe sans laisser d'air (contenant des microbes nocifs) dans la bière. La plupart des fermenteurs utiliseront un sas pour cela. Certains fermenteurs ont le sas inclus tandis que d'autres exigent qu'il soit acheté séparément, assurez-vous de lire les détails du produit.

La levure Baker&aposs ne fonctionnera pas pour fermenter la bière. Vous pouvez trouver de la levure de bière sèche et aposs en ligne pour moins de 5 $ le paquet. Une levure de bière américaine est une bonne levure de démarrage car elle a une saveur propre et peut résister à des températures plus élevées, de sorte que la bière n'a pas besoin d'être dans une chambre de fermentation refroidie.

Emballage

Ingrédients

4 onces de sucre granulé

Tuyau de boisson en silicone (si le seau d'embouteillage et le fermenteur ont un bec verseur)

Siphon et canne de soutirage (si seau d'embouteillage et fermenteur n'ont pas de bec verseur)

L'équipement spécialisé pour cette étape est un seau d'embouteillage et une ligne de boisson ou un siphon et une canne de soutirage. Si vous pouvez trouver un seau d'embouteillage avec un bec verseur, cela facilitera grandement le processus d'embouteillage. Sinon, la canne et le siphon de rayonnage classiques sont disponibles dans tous les magasins homebrew en personne et en ligne.

Les bouteilles à couvercle pivotant ne nécessitent pas l'achat d'un capsuleur de bouteille ou de capsules de bouteilles séparées. Ils sont bons pour les débutants avant de décider d'investir dans le homebrewing comme passe-temps. Les bouteilles doivent être brunes pour protéger la bière de la lumière. Lorsque la lumière interagit avec certains composés de la bière, elle peut créer une saveur indésirable de skunk.

Le processus de brassage

Suivez les étapes ci-dessous, divisées en trois grandes étapes de brassage, pour préparer votre première bière.

Moût de brassage

Nettoyez très bien votre bouilloire et votre grande cuillère avec un nettoyant non parfumé. Assurez-vous de bien rincer.

Porter 2 gallons d'eau à ébullition.

Incorporer l'extrait de malt en ajoutant petit à petit pour s'assurer que le sirop ne colle pas au fond ou aux côtés de la bouilloire. Si cela se produit, le sirop peut brûler, provoquant des saveurs brûlées et même métalliques dans la bière finale.

Une fois que tout le sirop est mélangé, ramenez l'eau à ébullition et ajoutez ½ once de houblon. Faire bouillir pendant 55 minutes. L'ajout du houblon fera mousser le mélange, préparez-vous à baisser le feu et remuez avec la cuillère en métal pour éviter le débordement.

Après 55 minutes, ajoutez les 1 onces restantes de houblon et faites bouillir pendant 5 minutes. Encore une fois, surveillez la formation de mousse après l'ajout de houblon.

Remplissez l'évier ou un autre récipient assez grand pour contenir la bouilloire avec de l'eau et de la glace pour un bain de glace.

Lorsque le moût a fini de bouillir, retirez la bouilloire du feu et mettez-la dans votre bain de glace.

Pendant que le moût refroidit dans le bain de glace, préparez-vous pour la fermentation.

Fermentation

Désinfectez votre cuve de fermentation, votre entonnoir et votre sas propres (s'ils n'étaient pas déjà propres, nettoyez-les et désinfectez-les) en vous assurant que chaque surface que le moût touchera a été désinfectée.

Versez le contenu du sachet de levure dans environ 1 tasse d'eau à température ambiante. (Si vous utilisez de la levure liquide, lisez les instructions sur l'emballage)

Versez 3 gallons d'eau froide dans le fermenteur.

Utilisez l'entonnoir pour verser le moût refroidi dans le fermenteur. Secouez le fermenteur ou utilisez une cuillère bien désinfectée pour mélanger l'eau froide et le moût froid ensemble, cela aidera également à aérer le moût qui aide la levure à fermenter.

"Pitch" la levure en la saupoudrant sur la surface du moût.

Placez le couvercle sur le fermenteur. Remplissez le sas avec une solution de désinfectant et d'eau et placez-le dans le trou ou la bonde en fonction de votre fermenteur. Rangez votre fermenteur dans un endroit sombre et à environ 65-70 ° F.

Après quelques heures, vous remarquerez des bulles dans le sas. Ce bouillonnement se poursuivra pendant cinq jours à une semaine puis se calmera. Attendez une semaine après la fin du bouillonnement pour emballer la bière.

Conditionnement (environ 14 jours après le début de la fermentation)

Désinfectez les bouteilles en les trempant dans la solution désinfectante (assurez-vous de les maintenir sous la solution pour que l'eau pénètre à l'intérieur des bouteilles) pendant 1 heure. Désinfectez également votre seau d'embouteillage, ainsi qu'un siphon et une canne de soutirage si votre seau d'embouteillage et votre fermenteur don&apost ont des becs verseurs.

Faire bouillir une tasse d'eau dans une petite casserole. Ajouter le sucre et continuer à bouillir pendant 5 minutes. Verser le mélange dans le seau d'embouteillage. Il est important que vous mesuriez votre sucre exactement. Trop de sucre dans cette phase peut entraîner une trop grande quantité de CO2 dans la bouteille, ce qui peut faire exploser les bouteilles.

Placez le fermenteur plein de bière sur le plan de travail de la cuisine et le seau d'embouteillage sur le sol en dessous.

Si votre fermenteur et votre seau d'embouteillage ont des becs verseurs :

Assurez-vous que le bec des deux seaux est désinfecté. Vous pouvez utiliser une serviette en papier trempée dans un désinfectant ou un flacon pulvérisateur avec une solution désinfectante.

Fixez le tube désinfecté au bec du fermenteur et faites couler le moût dans le seau d'embouteillage. La bière et la solution sucrée se combineront à ce stade.

Détachez le tube et désinfectez-le à nouveau. Fixez le tube au seau d'embouteillage.

Placer le seau d'embouteillage sur le comptoir et l'autre extrémité du tube dans une bouteille aseptisée. Faites couler la bière du bec verseur dans la bouteille pour la remplir jusqu'à ¾ par le haut. Fermez le haut et assurez-vous qu'il est bien scellé.

Répétez l'opération sur les bouteilles restantes jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bière.

Si votre fermenteur et seau d'embouteillage n'ont pas de becs verseurs :

Fixez la canne de soutirage au siphon. Préparez le siphon en le remplissant d'eau du robinet. Pincez les deux extrémités du siphon pour éviter que l'eau ne s'écoule. Placez une extrémité de la canne de soutirage et siphonnez dans une solution désinfectante et une extrémité dans un bocal vide. Lorsque la solution s'est écoulée dans le siphon et a expulsé toute l'eau dans le bocal, pincez les deux extrémités et laissez le désinfectant reposer dans le siphon pendant 5 minutes pour désinfecter à nouveau le siphon. (Résistez à la tentation de souffler dans le siphon avec la bouche pour favoriser l'écoulement.)

Placez une extrémité du siphon désinfecté dans le fermenteur et l'autre extrémité dans le pot une fois que la bière a commencé à couler à travers le siphon, transférez l'extrémité du siphon dans le seau d'embouteillage. Surveillez la vitesse à laquelle la bière transfère dans le seau d'embouteillage en pinçant et en relâchant le siphon avec vos doigts (ou utilisez une pince spéciale). La bière ne doit pas éclabousser dans le seau, elle doit s'y précipiter doucement.

Placez le seau d'embouteillage sur le comptoir, fixez le siphon et faites couler l'autre extrémité du siphon dans une bouteille. Remplissez chaque bouteille de bière à 3/4 de pouce du haut de la bouteille. Fermez le haut et assurez-vous qu'il est bien scellé.

Répétez l'opération sur les bouteilles restantes jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bière.

Laisser la bière refermenter en bouteille dans un endroit frais comme un placard pendant 14 jours.

En buvant! (environ 14 jours après emballage)

Mettez toutes les bouteilles au réfrigérateur et dégustez ! Parce que les bouteilles à couvercle pivotant peuvent laisser entrer un peu d'oxygène, il est préférable de boire la bière dans un délai d'un mois.

Portez un toast à vous-même et impressionnez vos amis ! Prêt à l'essayer ? Essayez ces recettes :


Comment faire du seltzer dur à la maison

Si vous pouvez brasser de la bière à la maison, vous disposez déjà de tout l'équipement dont vous avez besoin pour brasser du seltz dur. Laisse moi te montrer comment.

C'est tout ce dont vous aurez besoin pour préparer de l'eau de Seltz. Ce que nous avons ici, ce sont 19 litres d'eau distillée. Vous allez vouloir utiliser de l'eau distillée ou de l'eau osmosée.

Si vous utilisez de l'eau du robinet, même si elle est filtrée, elle sortira probablement un peu trop trouble. Donc, nous allons, avec ça, nous avons aussi du gypse ici, euh, de la levure sèche, du DAP, et puis cette bête de tas ici est du sucre.

Donc le, euh, le processus de brassage ici est vraiment simple. Fondamentalement, nous allons chauffer de l'eau, la faire bouillir un peu et y dissoudre le sucre. Nous allons donc commencer avec l'eau distillée.

Ensuite, je vais ajouter mon gypse, c'est juste un peu de calcium dans cette eau distillée. Et puis je veux porter cette chose à ébullition. Alors je vais allumer mon chauffage et pendant que ça chauffe, je vais dissoudre mon sucre ici.

Maintenant, le but de ce sucre n'est pas de rendre la bière douce, c'est de donner à la levure quelque chose à manger afin que nous ayons réellement de l'alcool dans cette chose. Donc, tout ce sucre de maïs sera effectivement consommé par la levure et nous ne devrions pas vraiment en laisser dans le produit fini.

J'ai déplacé ma bouilloire sous mon ventilateur d'extraction. J'approche juste de l'ébullition. Maintenant, je vais laisser cette ébullition fonctionner pendant 20 minutes.

Maintenant, à ce stade, nous aurons essentiellement de l'eau alcoolisée brassée. Nous allons donc vouloir ajouter un peu d'arôme à cela également. Et je me suis associé à Olive Nation pour essayer certains de ces extraits dans mon seltzer dur. J'ai donc tout un tas de saveurs ici, des saveurs fruitées comme la framboise bleue et l'ananas jusqu'à des saveurs plus originales comme la menthe aux pépites de chocolat.

Et je vais les ajouter à la toute fin du processus. Et si vous voulez essayer vous-même, euh, Olive Nation m'a fourni un code promo pour une réduction sur leurs extraits. Très bien, retour à l'ébullition.

Je vais vouloir descendre à environ 68 degrés Fahrenheit, 20 degrés Celsius avant de lancer la levure. Et nous allons ensuite déplacer cela dans un fermenteur. Euh, vous pouvez utiliser n'importe quel fermenteur pour vous, comme la clarté, euh, le seau de fermentation serait bien tant que vous pouvez le sceller et mettre un sas, vous êtes bon. J'utilise un Fermzilla.

Euh, j'aime bien celui-ci parce qu'il y a un tube plongeur flottant. Donc, je vais juste retirer le Seltz du haut et laisser les trucs qui sont en bas une fois la fermentation terminée. Quoi qu'il en soit, j'ai euh, j'ai désinfecté ça avec du star san, et maintenant je vais me préparer à transférer le seltz ici.

Pour les brasseurs qui veulent tous les avantages d'un fermenteur conique sans le prix d'une unité en acier inoxydable. Vous permet de vider le trub, de récolter la levure, de carbonater et de servir - le tout dans un seul récipient !

Quatre grammes ici de phosphate diammonique ou DAP, et cela ira juste saupoudrer dans l'eau. Et puis j'ai aussi ma levure. Voici donc US-05, c'est une levure sèche American Ale. Et je vais juste mettre ça dedans, juste le saupoudrer sur le dessus. C'est tout.

J'ai mis mon tube plongeur cannelé pour le sas. Je viens de remplir un growler avec du désinfectant, puis je vais partir d'ici, qui est le poste de gaz ici.

Donc, tout CO2 va juste bouillonner là-dedans. Soit dit en passant, la gravité pour cela est sortie à 1,031. Et, euh, je suppose que ça a juste le goût de l'eau douce, non ? Eau sucrée. Ouais. C'est tout. Je vais donc le faire fermenter maintenant à 68 degrés Fahrenheit ou 20 degrés Celsius pendant probablement environ trois semaines, puis revenir, passer dans des fûts.

C'est juste de le dire. Nous sommes ravis de le faire, n'est-ce pas ? Oui. Oui. Vous avez tout organisé avec brio. J'ai, euh, mon Fermzilla ici, l'eau de Seltz est sous pression. Alors, euh, avant d'essayer l'une des saveurs, que diriez-vous d'essayer l'eau seule ? Il a l'air super pétillant. Je bois beaucoup de seltz. Wow. D'accord.

Ouais, ça sonne bien. Ce son est magnifique. J'espère que ça capte, c'est beau. C'est beau et clair. C'est très clair. D'accord. Voyons ce que nous obtenons rien sur l'arôme. Juste de l'eau. Je veux dire, c'est pétillant. Oui. Alcoolisé, mais ce n'est pas très excitant à boire. Vous avez les bulles, vous avez les bulles. D'accord. Mais laissez-nous entrer quelques-unes des saveurs.

Pouvez-vous me recharger ? Et puis, qu'est-ce qui arrive en premier ? Le premier sera la framboise rouge. C'est ici. Donc, nous devrions dire que peut-être si vous faites ceci, vous voudriez juste en mettre un tas dans le récipient de service. Mais parce que nous en avons tellement à goûter, nous allons juste en mettre une goutte dans ces verres.

Pouvez-vous le tenir pour que tout le monde puisse le voir ? D'accord. La couleur est la goutte scientifique. D'accord. J'ai l'impression qu'on a besoin d'une cuillère pour mélanger. D'accord. Nan.

Je ne vous ai donc donné qu'un millilitre, mais je ne pense pas que ce sera assez fort. Alors je vais en faire deux. D'accord. Essayons.

Oh mec. C'est bien. D'accord. J'ai donc fait un trois millilitres. Vous n'en avez fait qu'un. Oui. Donc en ce qui concerne la couleur, je suis encore un peu plus sombre. Oui. Mais mon Dieu, c'est tellement buvable. D'accord. Apportez-le sur le prochain. Euh, ensuite, nous avons de l'orange sanguine. Oui. C'est un. Je ne suis pas l'un des plus que j'attends avec impatience.

Oh, c'est venu assez Milky.

Oui. C'est en quelque sorte laiteux. Oui. Là où il semblait assez clair dans la seringue, il y avait une odeur vraiment forte et agréable. C'est juste, je veux dire, j'ai brassé avec des oranges sanguines et ça sent comme si je venais de presser les oranges sanguines. Odeur vraiment fraîche. Trop fort? C'était un peu plus fort que la framboise pour moi.

Ce sera donc de la framboise bleue et elle sera épaisse. Je ne veux pas m'en mêler. Ça a l'air tellement cool. Ça ressemble un peu, ça ressemble à des vers dans mon, je n'ai pas mis mes deux pleins sur deux millilitres. Regardez, ça vient juste de flotter à la surface et de le mélanger. Mélangez, mélangez. Oh mon Dieu. Eh bien, voyons ce que nous avons sur l'odeur. Délicieux. Super délicieux. Il n'y a pas d'erreur de ne même pas avoir à mettre ces deux minutes. Oh mon Dieu. Je suis tellement excité. Comme Blue Jolly, les éleveurs sont les meilleurs. Oh, c'est vrai. Tout bleu.

En fait, Blue Jolly Ranchers en est une assez bonne description. Absolument délicieux. Il est à la hauteur de sa saveur. C'est une framboise bleue légitime. Oh, ta langue, Ta langue et tes dents sont bleues. Eh bien, je ne sais pas comment nous surpassons celui-là. Moi non plus, parce que c'était une langue vraiment bonne et bleue. Oui. Eh bien, nous avons lavé des verres. W.

Nous allons passer au suivant, qui est une épice de citrouille au lieu de Thanksgiving et de Noël et plein, ah, commençons par un millilitre. Bien. D'accord. Oh encore, Milky. D'accord. Très, euh, discutable. Euh, à quoi ça ressemble. Oh mec, vas-y et épele-le. Dites-moi ce que ça sent comme annoncé. C'est juste de le dire. Et pas d'erreur pour moi, ça sent plus épicé que la citrouille. Oui. D'accord. D'accord. Odeur d'épices très forte. Oui. C'était comme une bougie. Oh non. Oh non. En fait, ça a le goût d'une bougie.

Ce n'est pas, Oh, ce n'est pas. Ce n'est pas mal parce que je sais que tant de gens aimeraient ça. Oui. Je suis content que nous soyons allés avec un. C'est une saveur forte. Était très fort. Je ne sais pas. Je pense que ce que nous allons faire pour vous, c'est que vous allez d'abord sentir celui-ci et ensuite vous pourrez me dire si vous le savez, d'accord. Ça a l'air bien. C'est un fruit tropical. Je ne suis pas si bon sur mes fruits tropicaux, mais je sens vraiment bon. Je vais avec la mangue? C'est la mangue. Oui. Oui. C'est de la mangue premium. Oh, eh bien, il a une odeur très premium. En effet, ça sent bon. Je ne sais pas.

Buvons ici. Ouais. J'ai donc eu du seltz à la mangue avant de penser. Et c'est beaucoup plus fort. Alors c'est oui. C'est un peu fort. Vous savez quoi? Euh, j'ai bu la moitié. Complétez juste cela. Oh, c'est beaucoup mieux. Oui. Oui. Donc 0,5 pour un verre de quatre onces. Oui. Donc, on serait bon pour environ 12 heures. Hmm. D'accord.

Eh bien, vous en avez un de plus pour moi. D'accord. Je fais. Vous ne me direz pas ce que c'est. Non, il a l'air vert. D'accord. D'accord. Comment’s ce genre d'épaisseur?

Ce n'est pas comme le dentifrice pour bain de bouche ? C'est très bon.

Ça sent ma glace préférée, mais je suis tellement excité. Votre glace préférée ? Ma glace au chocolat à la menthe préférée ?

Il a exactement le même goût que les chips CHOC à la menthe, sauf sous forme de boisson au lieu de crème glacée. Oui. C'est assez bizarre. C'est tellement bon. Comme une menthe après huit heures dans un verre. Oh mon Dieu. Je n'en ai pas eu un depuis longtemps. Euh, alors ouais. Consultez le descriptif. Nous avons un lien vers toutes les informations là-bas et vous pouvez réellement consulter toutes les différentes saveurs. Ils ont une tonne entière. Nous en avons juste six à essayer.

Et vous pouvez également trouver ma recette dans la description du seltzer dur. Normalement, nous faisons des acclamations. Vous n'avez rien à applaudir? Non, j'en ai un qui n'a rien dedans,…. À votre santé!


Les meilleures idées de citrouille à la bière pour Halloween

1. Sculpture de citrouille d'Halloween avec logo de bière

Si vous avez une main ferme et une brasserie ou une marque de bière préférée, vous pouvez essayer cette sculpture de citrouille. Espérons qu'ils vous envoient de la bière gratuite pour la promo !

2. Citrouille d'Halloween ivre / Citrouille d'Halloween vomissante

C'est un style classique et assez facile à créer pour ceux qui débutent dans la sculpture de citrouilles. C'est drôle, enfantin et loufoque, parfait.

3. Citrouille d'Halloween au houblon

C'est pour tous les amateurs de création qui ont le sens du design et une évidence pour les concours annuels de sculpture de citrouilles à la brasserie. “Hopy” Halloween !

4. Un signe de citrouille sculptée “COLD BEER”

C'est le signe ultime de la « fête ici ». Parfois, vous avez juste besoin de savoir où aller pour commencer la fête.

5. Potiron refroidisseur de bière facile

Aucun talent de sculpteur requis! C'est un incontournable pour votre fête d'Halloween. Une évolution de la citrouille précédente « Cold Beer », la citrouille refroidisseur de bière est fonctionnelle et « fantaisie » !

Comment faire un refroidisseur de bière avec une citrouille

Cela semble assez explicite, cependant, voici un excellent tutoriel sur la façon de faire votre propre citrouille refroidissante à la bière (avec de la neige carbonique) du Tipsy Bartender.

6. Fût de bière à la citrouille

Toujours en manque d'inspiration ? Vous pouvez toujours ignorer la sculpture et convertir votre citrouille en fût – avec la citrouille à la bière

Certes, celui-ci semble un peu drôle, mais aussi dégoûtant, donc jusqu'à ce que nous l'essayions, nous ne le recommanderons pas. Nous pensons qu'elle aura plus le goût d'une bière aléatoire saturée de citrouille qu'une bière à la citrouille, qui a volontairement le goût d'une citrouille. Cela dit, il est partout sur le Web comme une façon "festive" de servir de la bière, nous l'avons donc inclus pour l'esthétique.

Comment faire un fût de bière à la citrouille

Voulez-vous l'essayer? Voici une vidéo explicative de Samuel Adams, si vous essayez cela, dites-nous comment cela s'est passé et nous vous présenterons sur la page Instagram de JustBeer !


Remplir la citrouille

Je recommande de remplir d'abord la citrouille avec de l'eau pour s'assurer qu'il n'y a pas de fuites. Vérifiez que le robinet fonctionne correctement avant de vider l'eau. Une fois testé, remplissez la citrouille avec votre cocktail, bière, etc.

Si vous remplissez avec un cocktail (comme un punch), n'hésitez pas à ajouter un gros bloc de glace à l'intérieur de votre citrouille pour la refroidir, comme vous le feriez normalement dans un bol à punch. De plus, si vous remplissez avec un cocktail maison, remuez-le de temps en temps (par l'ouverture en haut), car une séparation naturelle est susceptible de se produire.


Comment mettre de la bière en fût à la maison

Ok, ce dont vous avez besoin pour commencer :

  • 1 baril de soda récupéré et propre
  • Un régulateur (j'en ai un de 5 lb, mais tant qu'il peut être attaché à un régulateur, tout va bien) &ndash fondamentalement le robinet le moins cher que vous puissiez obtenir
  • Différentes longueurs de conduites de gaz et de bière, ainsi que des raccords pour se connecter au fût, au régulateur et au robinet de pique-nique
  • Un endroit froid pour tout ranger (nous avons une cave à fruits qui reste assez froide, mais le réfrigérateur à bière dans votre garage fonctionnerait aussi)

Donc, si quelque chose sur cette liste semblait totalement étranger, alors vous êtes comme moi lorsque j'ai essayé cela pour la première fois. Heureusement, Ontario Beer Kegs a des kits complets pour le néophyte. J'ai obtenu celui décrit ci-dessus pour me faire démarrer et tout a fonctionné comme un charme.

Une fois que vous avez tout et un lot de bière prêt au stade de la mise en bouteille du brassage, procédez comme suit :


1. Nettoyez tout méticuleusement, mais dsur&rsquot utiliser des nettoyants à base de chlore car ils sont durs sur le fût en acier inoxydable et d'autres pièces. Rincez abondamment.

3. Lorsque le fût est presque plein (ne pas remplir au-delà du court tuyau de CO2 &ldquoin&rdquo) arrêter le siphon &ndash ou continuez simplement dans le pichet dans lequel vous embouteillez normalement. Vous vous occupez des restes plus tard. Pour l'instant, vous devez installer le couvercle du fût et commencer à le fermer. Ne le scellez pas encore complètement.


4. Préparez votre bouteille de CO2 et votre régulateur et prêt à partir.
Gardez l'arrêt du régulateur fermé, ouvrez le cylindre et réglez le régulateur à environ 12-14 PSI.


6. Ouvrez la vanne du régulateur et verrouillez le couvercle sur votre fût.
Dans une synchronicité simultanée et ballet, vous lancerez le flux de CO2 vers votre fût et verrouillerez le couvercle. Je n'ai pas encore fait cela parfaitement, et je ne sais pas si c'est même possible, alors attendez-vous à un peu de gaz (et éventuellement à un spray de bière si vous remplissez trop le fût) autour du couvercle lorsque vous le fermez. Pas grave. Le couvercle se verrouille vraiment mieux lorsqu'il a la pression du gaz derrière lui.

8. Si vous ne savez pas si votre fût maintient la pression, vous pouvez le tester en inclinant la petite soupape de décharge sur le dessus. Vous devriez entendre un son de dégagement de gaz. Insérez ici une blague & ldquogas release&rdquo de votre choix.

9. Je mets maintenant tout l'assemblage &ndash Keg, CO2, régulateur et lignes &ndash dans ma cave froide pour refroidir et pour que le CO2 carbonate la bière pendant au moins 2 semaines. Il existe des méthodes de carbonatation &ldquoFlash&rdquo, mais elles nécessitent un peu plus de compétences et de timing. À moins que vous ne soyez pressé, ne vous embêtez pas. Vous pouvez choisir de tout mettre dans votre réfrigérateur à bière ou d'avoir de la fantaisie et de percer des trous pour les lignes et un robinet (si vous faites cela, vérifiez les spécifications de votre réfrigérateur en ligne afin de ne pas percer du fréon).

Lorsque la bière est entièrement gazéifiée, fixez votre robinet Cobra au poteau &ldquoout&rdquo de votre fût et versez-vous un grand verre de récompense pour votre travail acharné.

Coup de bière gratuit et bonus.

Cela peut sembler beaucoup de travail, mais c'est en réalité beaucoup plus rapide que la mise en bouteille et le bouchage de 60 bouteilles. J'ai inclus autant de photos que possible pour aider à guider dans la mesure du possible, et cela a allongé les choses. Ne soyez pas intimidé et essayez-le.

Existe-t-il déjà des keggers à domicile ?


Fût de bière à la citrouille bricolage


Ajouter de la citrouille à la bière

Étape 1 : Choisissez une bière de base
La plupart des styles fonctionnent très bien pour faire une bière à la citrouille, mais les bières hop-forward ont tendance à se heurter au caractère épicé de la tarte. Les bières de blé sont courantes.

Étape 2 : Préparez votre citrouille
Évitez les grandes variétés de citrouille à découper car il y a peu de viande et de saveur dans ces sortes. Au lieu de cela, recherchez la plus petite tarte et les citrouilles à cuire, elles sont pleines de saveur et ont plus de bonté à la citrouille. Couper en quatre et nettoyer la citrouille et cuire au four à 350 ºF pendant 30 minutes ou jusqu'à ce qu'elle soit tendre. La torréfaction de la citrouille va caraméliser les sucres et décomposer la viande pour faire ressortir plus de saveurs et faciliter le décollement de la peau. Bien sûr, vous pouvez utiliser de la citrouille en conserve et de la tarte à la citrouille, cela aide également à la cuire un peu pour caraméliser les sucres. 3 à 8 livres de citrouille par lot de 5 gallons sont typiques selon la quantité de saveur de citrouille que vous souhaitez.

Étape 3 : Infusez-le !

Si vous demandez à trois brasseurs comment faire de la bière à la citrouille, vous obtiendrez cinq réponses. C'est parce que vous pouvez le faire de tant de manières différentes, ce ne sont que quelques techniques pour vous aider à démarrer.

Si vous êtes un brasseur d'extraits, vous pouvez ajouter votre citrouille rôtie ou en conserve à ébullition, n'importe où au cours des 20 dernières minutes, c'est bien. Certaines personnes l'ajoutent même à leurs fermenteurs primaires ou secondaires, pour un caractère de citrouille plus brillant.

Si vous êtes un brasseur tout-grain, vous pouvez ajouter de la citrouille directement à la purée ainsi que les options ci-dessus. Si vous ajoutez plus de 10 % de votre facture de céréales, nous vous recommandons d'ajouter des coques de riz pour éviter une purée coincée.

Épices - Vous pouvez utiliser un mélange d'épices pour tarte prémélangé ou faire le vôtre. Les épices les plus courantes pour tarte à la citrouille sont la cannelle, la noix de muscade, le piment de la Jamaïque et le gingembre. Ajoutez juste une cuillère à café du mélange d'épices à ébullition au cours des dix dernières minutes. Il est très facile de maîtriser une bière avec ces épices, et il est plus facile d'en ajouter plus que d'en retirer. Ajustez le niveau d'épices à la mise en bouteille et dégustez !


Brasser avec des fruits

Alors que le printemps laisse place à l'été, le rayon des produits de mon supermarché local se remplit de fruits et de légumes. Au fur et à mesure que l'été avance, la sélection s'élargit et les couleurs s'éclaircissent. En tant que brasseur amateur, je regarde toute cette prime et je me dis : “Hmmm . . . Je me demande si je pourrais faire fermenter tout ça?”

Historiquement, les fruits étaient absents des brasseries dans la plupart des grands centres brassicoles. L'utilisation de fruits dans la bière a été interdite en Allemagne de 1516 à 1987 lorsque le Reinheitsgebot (la loi allemande sur la pureté de la bière) était en vigueur. Les brasseurs anglais utilisent des additifs dans certaines de leurs bières, mais il n'y a pas de bières fruitées britanniques traditionnelles. L'utilisation des fruits a cependant une longue histoire dans la brasserie belge. Les brasseurs belges aromatisent leurs lambics avec des cerises et des framboises pour faire respectivement de la kriek et de la framboise. Plus récemment, les lambics ont été parfumés à la pêche (Pêche) et au cassis (Cassis).

Aux États-Unis, ni la loi ni la tradition n'ont restreint l'utilisation des fruits. Most brewpubs and many microbreweries offer fruit beers, often as summer seasonals. A sampling of American fruit beers includes: Sam Adams Cherry Wheat, Pete’s Strawberry Blonde, Magic Hat’s #9 (apricot), Buffalo Bill’s Pumpkin Ale, New Belgium’s Two Cherry Ale, Cave Creek Chili Beer, Leinenkugel’s Berry Weiss (loganberries, elderberries and blackberries) and Sea Dog Raspberry Wheat. Among homebrewers, raspberries and cherries are the two most popular fruits used in brewing.

Making a good fruit beer doesn’t require any new equipment and the procedures for using fruit are simple. The most common fear homebrewers have when contemplating their first fruit beer is contamination of the beer with microorganisms from the fruit. In practice, this rarely happens. To make a good fruit beer, you first need to examine the flavors of fruit and how they can be used in brewing. That is the subject of this month’s installment of “Techniques.”

Fruit

The biological definition of a fruit is the mature ovary from a flowering plant. (The fruit may also contain some flower parts in addition to the ovary.) This definition includes most of what we think of as fruits as well as many fruits that we commonly call vegetables (such as tomatoes, peas and peppers). This definition further includes many plant structures that are not typically eaten, such as the “helicopters” from maple trees, the white fluffies on a dandelion and the sticky burrs of many plants. Hop cones, incidentally, are fruits. Interestingly, the biological definition of a fruit excludes juniper berries. These “berries,” used in the manufacture of gin, come from the ovary of a non-flowering plant.

The culinary definition of fruit is a sweet, edible part of a plant, often containing seeds. I’ll use this more utilitarian definition, since the only fruits of interest to brewers are the sweet, sugary fruits that can easily be used to add flavor, color and fermentable sugars to fruit beers.

Sweetness

Most fruits contain between 10 and 15 percent sugar when they are ripe. The least sugary fruits are limes, which contain less than one percent sugar. The most sugary are dates, which contain up to 60 percent sugar. Most fruits contain a mixture of fructose, glucose and sucrose. See Table 1 for the percent sugar content of many brewing-relevant fruits.

The sugars from fruits will raise the specific gravity of your beer. For large additions of fruits, you may want to calculate how much the specific gravity will increase.

You can calculate how much a fruit addition will affect its specific gravity by using the following formula:

SG = [Wfruit X (Psugar/100) X 45]/Vbeer

In the equation, SG is the specific gravity increase due to fruits. It is given in “gravity points,” or the decimal portion of a specific gravity number. Wfruit is the weight of the fruit in pounds. Psugar is the percentage of sugar in the fruit. The number 45 is the extract potential — in gravity points per pound per gallon — of simple sugars (such as fructose, glucose and sucrose). Vbeer is the volume of beer in gallons. For example, if you use 10 pounds of cherries in your five-gallon batch of cherry wheat, you would calculate the specific gravity addition like this: SG = [10 (14/100) 45]/5 = 12.6, or about 13 gravity points. If your wheat beer weighed in at 1.048 before the cherries were added, it would now have a specific gravity of 1.061.

Most fruits are sweeter than the beer they will end up in. So, when a beer drinker tastes a fruit beer, the fruit flavors are experienced in a background that is less sweet than in the fruit. This may explain why the most popular brewing fruits are low in sugar. The fruit flavor in high-sugar fruits may not taste quite right.

If you wish to add sweetness to a fruit beer, you can add a non- fermentable sugar such as lactose when you bottle or keg the beer. The amount of sugar you add will depend on how much “sweet” you want in the beer. Your best bet may be to slowly sweeten a pint of your fruit beer until you reach a level of sweetness you enjoy. From that basis, calculate how much sugar you will need to add for five gallons of beer. (There are 40 pints in five gallons of beer.) In five gallons of beer, 6.4 ounces of sugar will raise the sugar percentage by one percent. Lactose, however, is not very sweet. That’s why commercial brewers sweeten their sweet beers with fermentable sugars followed by pasteurization.

The sugars in fruits come from the breakdown of starches during the ripening process. There are two main forms of plant starch, amylose and amylopectin. Fruits also contain carboxymethylcellulose, which is commonly called pectin. In cooking, pectins help jams and jellies thicken. When heated, such as when boiled in wort, pectins can be extracted from fruit and cause haze problems in beer. Fortunately, most common brewing fruits — including raspberries, cherries, strawberries, blueberries, apricots and peaches — are low in pectin. (When making jam or jellies from these fruits, cooks must add pectin to get them to gel.) Most winemaking stores sell an enzyme that degrades pectins, called pectinase. In beers in which high-pectin fruit is heated, this enzyme can be used. To do so, add pectinase at a rate of 1/4 tsp. per five gallons during primary fermentation.

Acidité

There are many types of acids found in fruits, including malic acid, citric acid and tartaric acid. Malic acid is the primary acid in apples, apricots, cherries and peaches. Raspberries and all citrus fruits are high in citric acid. Tartaric acid is found in grapes.

As fruit ripens, the acid content of the fruit declines. However, even ripe fruits have pH values well below neutral (pH 7). Table 1 also gives the pH values of various fruits commonly used by homebrewers. These pH values do not have direct, quantitative use in brewing as the numbers for sugar content do. However, some qualitative considerations are worth discussing.

The pH of most fruits is lower than that of most beers, which usually have a pH of 4.0–4.6. So adding fruits to beer will lower the pH of the beer and may make it more tart. Conversely, the beer drinker will experience the fruit flavoring in fruit beers at a higher pH than in the native fruit. It is interesting to note that the most historically successful fruit beers — lambics — have a lower pH than most beers. The pH of fruit lambics (3.3–3.5) overlaps the pH range of fruits used in lambics.

Some brewers attempt to make their fruit beers more acidic so that the beer pH is closer to the fruit’s natural pH. You can do this by adding food- grade acid. If you make a lambic, acidity will come from lactic acid produced by bacteria. When adding acid, your best bet might be to draw off a small sample of your fruit beer and add acid to see if the flavor improves, and if so, what rate of acid addition to apply to your beer. For five gallons of beer, you will probably end up adding only a few teaspoons. Most winemaking shops sell malic acid and citric acid, so you can add the appropriate acid for your fruit if you desire.

Couleur

Many fruit beers exhibit the color of their added fruit. Lambics and wheat beers are light-colored beers that allow the color of the fruit to show. Fruit can also add a pleasing reddish cast to darker beers, such as stouts and porters. Few fruit beers fall in between these color extremes.

The color in fruits and other plant parts comes from three major pigment families: chlorophylls, anthocyanins and carotenoids. The green color in plants comes from chlorophyll, the molecules that absorb light energy from the sun. Chlorophyll is not, however, a major pigment in most fruits.

Anthocyanins are responsible for most of the red, purple and blue colors in plants. These molecules give cherries, raspberries and blueberries their color. Unlike chlorophyll and carotenoids, anthocyanins are water-soluble. So adding red fruit to a beer will make a reddish-colored beer. Anthocyanins are also pH sensitive they are more reddish at low pH values and bluer at higher pH values. In beer, the pH is low enough that they will always be on the reddish end of the spectrum. As a consequence, blueberry beers will turn out red.

Carotenoids are responsible for many of the yellow and orange colors found in plants. (They are also responsible for the red color in tomatoes and bell peppers, although most red colors in plants are due to anthocyanins). Carotenoids are fat-soluble. Thus fruits rich in carotenoids will transfer relatively little color to your beer. Pumpkin beers, for example, are not bright orange in color.

If you wish to adjust the color of your fruit beer, you could add food coloring. It will take a little experimentation to find the right amount to add. In general, however, the natural color of the fruit should be sufficient to get a pleasing color. Artificial colors tend to look, well . . . artificial.

Astringency, Bitterness and Death

Fruits are edible, but any associated plant parts are likely inedible or unpalatable. The majority of plant parts are chemically defended to prevent animals (especially insects) from eating them. The leaves and stems of most plants taste bitter or astringent, depending on the plant species and plant parts. Trim off other plant parts from fruits that you use in brewing.

The pits of some fruits, including cherries and peaches, contain cyanogens. Plant cyanogens are broken down to release hydrogen cyanide (HCN) when the plant is damaged. Cyanide is a potent and deadly poison. Yet it occurs naturally in tiny doses in many food products. (Lima beans, for example, contain cyanide.) It is highly unlikely that you could add enough fruit to a beer to cause cyanide poisoning. However, many brewers remove fruit pits, just to be safe. Pits can also impart a tannic, almond-like taste to beer, so removing them will also improve the flavor.

Choosing a Beer Style

Many people’s only exposure to fruit beers are the fruit beers made by many brewpubs. In these fruit beers, the brewer mixes fruit with a light ale or lager. The rationale is that the “blank” background lets the flavor and color of the fruit show through. This is perfectly true, but it’s also why most beer drinkers don’t like these beverages — they don’t taste like beer!

The best fruit beers are, in my opinion, those in which the flavors of beer and fruit co-exist. There are many beer flavors that can successfully interact with fruit flavors, and these are outlined below in the discussion of various fruit styles. There is, however, one characteristic beer ingredient that does not mix well with fruits — hops. Hop bitterness and aroma just doesn’t mix well with fruit flavors. When making a fruit beer, it’s best to choose beer styles that are lightly hopped or to decrease the amount of hops used in brewing the beer. Don’t eliminate the hops, but their presence should be secondary to the fruit flavor. The amount of hops a fruit beer can support is a matter of taste, but I’d recommend keeping the beer under 18 IBUs.

Lambics

Historically, the most successful fruit beers are lambics. In lambics, the flavor of the fruit is balanced by the acidity of the beer. Lambics are typically made from 65 percent pale malt and 35 percent unmalted wheat. They are lightly hopped with aged hops. Lambics are fermented with a mix of yeasts and bacteria. Lactic acid bacteria in the lambics convert sugar into lactic acid, leading to a tart flavor. The light color of base lambic allows the color of the fruit to be exhibited. Lambics are great beers, but they take a lot of time and patience to brew. In addition, many homebrewers are reluctant to purposely introduce bacteria and wild yeasts into their brewing equipment. See Jean-Xavier Guinard’s book “Lambic” (1990, Brewer’s Publications) for more information.

Wheat Beers

Wheat beers provide an excellent base for a fruit beer. In wheat-based fruit beers, the characteristic “tang” of the wheat blends with the fruit flavor. In addition, the characteristic yeast aroma from German wheat yeast mingles with the aroma of the fruit. (Of course, German brewers would never add fruit to a wheat beer.) American wheat beer — brewed with a “clean” yeast rather than traditional wheat yeast — can also be used as a base. However, you should use enough wheat malt (in my opinion, at least 50%) to get a good wheat flavor in the beer. Light-colored wheat beers also provide a good background for fruit colors.

Raspberry wheat is a particular favorite of homebrewers. The tart taste and sharp aroma of raspberries mix quite well with the flavors and aroma of a traditional wheat beer. In a good raspberry wheat beer you can clearly taste the fruit and the beer. The Internet is a good source for raspberry wheat beer recipes.

Stouts and Porters

The dark, roasted grain flavor of stouts and porters can also provide an excellent complement to fruit flavors. Fruit porters and stouts can also be more highly hopped than more lightly-flavored fruit beers. However, to make a good fruit stout or porter, you need to get enough fruit flavor into the beer to compete with the dark grain flavor. This means you should only use fruits with lots of flavors, such as raspberries and cherries. How much more fruit you need is, of course, a matter of taste. But I recommend using at least 25 percent more fruit than you would in a lambic or wheat beer.

Of course, with dark beers the color of the fruit is less visible. In stouts, color from the fruit may not be seen at all. In porters, you may have to hold the beer up to the light to reveal the color contribution of the fruit. However, the deep red of a fruit porter can be very appealing. Next to kriek (cherry-flavored lambic), raspberry porter is my favorite fruit style. A good raspberry porter has a full beer flavor accentuated by the tart raspberry flavor. See the sidebar on page 47 for my recipe for raspberry porter.

High-Gravity Beers

One other beer flavor that could be matched with fruit flavor is alcohol. This is an underexplored option, but it seems to me that many milder fruit flavors — such as peaches or apricots — could complement the flavor of alcohol in a strong ale or barleywine. The elevated ester levels that accompany very strong beers would also add complexity to this beer. Since the hopping rate would have to be low, the resulting beer would be very sweet. This would not be a session beer, but might make a nice after-dinner drink to sip on.

Using fruit

Brewers have the choice of many different fruits, both in fresh and processed form and there are many ways you can add fruit to your beer. Fruit can be added at many different brewing stages. The type and amount of fruit you add, along with when you add it, will affect the extraction of sugar, flavors, aromas and color from the fruit. The risks of contamination from fruit microorganisms will also vary with the technique you use.

Recette

Raspberry Porter

(5 gallons, partial mash)
OG = 1.052 FG = 1.014
SRM = 30 IBU = 21

Ingrédients

4.5 lbs. pale dry malt extract
1 lb. pale malt (2-row)
6 onces. chocolate malt
5 oz. roasted barley
3 oz. black patent malt
3.75 lbs. raspberries (frozen)
1 c. mousse irlandaise
7.5 AAU Northern Brewer hops (1.0 oz. of 7.5% alpha acid)
Wyeast 1056 (American Ale) or White Labs WLP001 (California Ale) yeast (make yeast starter)
0.75 cup corn sugar (for priming)

Pas à pas

Put pale malt and dark specialty grains — both crushed — in a large grain bag. Heat three quarts of water to 165° F and submerge grain bag. Steep grains between 154 and 158° F for 30 minutes. Rinse grains with three quarts of water at 168–170° F, then set bag and grains aside. Add water to steeping water to make at least three, but preferably four, gallons and bring to a boil. Remove from heat and stir in extract. Resume heating and boil wort for 1 hour. Add hops for final 45 minutes of the boil. Add Irish moss for final 15 minutes of boil. Cool wort and transfer to sanitized fermenter. Add cold water to make 5.5 gallons. Aerate wort and add yeast starter (wort temperature 78° F or below). Ferment for one week at 68° F. After the first week, add frozen raspberries to a sanitized fermentation bucket and crush with a potato masher. Rack beer onto raspberries and let ferment for an additional week. Bottle with 3/4 cup of corn sugar. Let bottles condition at room temperature for two weeks, then refrigerate for one week. To serve, pour beer into a tall glass, such as a wheat beer glass. Examine the color by holding glass up to light, inhale the aroma and then drink.


DIY Pumpkin Kegs & Apple Cider Iced Tea

Étape 1: Draw a ring around the top of the pumpkin as a guide to carve the lid. Keep this close to the top of the pumpkin so you optimize the hollowed out space that will hold the beverage.

Step 2: Carve the pumpkin with a carving kit or carving kit or serrated knife.

Étape 3: Remove the lid and clean out the pumpkin, removing all seeds out and most of the pulp. It's ok if some pulp remains – it flavors the beverage.

Étape 4: Place your spigot. Using your pencil or marker, trace a circle and cut the hole with a fine serrated knife – carving kit works best.

Step 5: Make the hole clean, then pop in your spigot. If your pumpkin is thick, you'll have to thin out the pumpkin's inner wall to fit the spigot properly.

Step 6: Decorate you pumpkin with a fall or Halloween theme.

Step 7: Making sure your spigot is secured, Pour in your Pumpkin Ale or Harvest beer, or a non-alcoholic option such as *apple cider iced tea. Replace pumpkin lid.

Important Tips?
• If filling with beer, chill the beer and pour right before serving to keep it cold. You can also set the pumpkin on ice to help keep it cold.
• When using Cider Iced Tea, you can fill pumpkin with ice. • Keep in mind that whatever beverage you choose will absorb the flavor from the pumpkin, so stick to fall beers, ciders, and teas.
Apple Cider Iced Tea Recipe

• 1/2 Gallon of iced tea • 1 cup apple cider, at room temperature or cold. To brewed iced tea add the apple cider, stirring to combine. Servir sur glace.


Voir la vidéo: wine barrel turned into wine cellar part1 Βαρέλι κρασιού μετατροπή σε κάβα κρασιών μέρος 1 (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Brunelle

    Je pense que tu as tort. Entrez, nous en discuterons.

  2. Howie

    On vous a visité avec une idée tout simplement brillante

  3. Retta

    Entre nous, c'est évident. Je vous suggère d'essayer de rechercher google.com

  4. Malashicage

    Ouais, maintenant c'est clair ... sinon je n'ai pas immédiatement compris où est la connexion avec le nom ...

  5. Trong

    Bien sûr. Et j'ai rencontré ça. Nous pouvons communiquer sur ce thème. Ici ou à PM.

  6. Hai

    Ce n'est pas dommage d'imprimer un tel post, on trouve rarement ça sur internet, merci !



Écrire un message